Aïssa Maïga, au Festival Films de Femmes

Archive 01 avril 2010

Parcours de la comédienne Aïssa Maïga, invitée d'honneur du festival des films de femmes de Créteil.



Aïssa Maïga a travaillé auprès de réalisateurs prestigieux tels Claude Berri (L'un reste, l'autre part) ou Alain Tanner (Jonas et Lila). Le succès du film de Cédric Klapisch, Les Poupées Russes, dans lequel elle joue le rôle de la petite amie de Romain Duris, la révèle auprès du grand public.

Demandée par des cinéastes européens, Aïssa tourne deux films avec Michael Haneke (Code inconnu, puis Caché), apprend l'italien pour Bianco e Nero de Cristina Comencini - qui devient l'un des succès populaires transalpins de ces dernières années - et fait partie du casting international de Paris, je t'aime, oeuvre collective présentée au Festival de Cannes en 2006. Également sélectionné au Festival de Cannes la même année, Bamako de Abderrahmane Sissako lui vaut d'être nommée au César du Meilleur Espoir Féminin. Sa prestation de chanteuse de bar est saluée par la critique, et elle devient l'une des actrices les plus prometteuses du cinéma français.

Depuis, on a pu la voir dans Je vais bien, ne t'en fais pas de Philippe Lioret, Prête moi ta main de Eric Lartigau avec Alain Chabat, ou encore L'Âge d'homme de Raphaël Fejto, dans lequel elle retrouve Romain Duris.

C'est sans doute la réalisatrice Dominique Cabrera qui lui offre son plus beau rôle, celui de Sara, jeune peintre prostituée dans Quand la ville mord, oeuvre que l'on découvre dans le cadre de 'Série Noire', collection prestige produite par la télévision (France2).

Dernièrement, on a pu voir Aïssa Maïga dans le film de Léa Fazer, Ensemble c'est trop, et elle sera prochainement à l'affiche de L'Avocat de Cédric Anger aux côtés de Benoît Magimel.

Lire également
-Festival des films de femmes à Créteil
-Entretien avec Jackie Buet, fondatrice du Festival des films de femmes

Par Laure Menanteau

Tags: