Asger Jorn, Œuvres sur Papier

Archive 10 mars 2009

Coédition Gallimard / Éditions du Centre Pompidou

A l'occasion de l'exposition Asger Jorn au Centre Pompidou jusqu'au 11 mai 2009, parait 'Asger Jorn, Œuvres sur papier', une coédition Gallimard / Éditions du Centre Pompidou.




Asger Oluf Jorgensen est né à Vejrum (Danemark) en 1914. Pendant les années 1930 il étudie à L'Atelier de l'art contemporain de Fernand Léger, qui le présente à Le Corbusier avec qui il collabore à la décoration du pavillon des Temps nouveaux (Exposition universelle, 1937). Après les années de guerre qu'il passe au Danemark, il retourne à Paris et présente sa première exposition personnelle à la galerie Breteau en 1948. Cette même année, il sera l'un des membres fondateurs du mouvement Cobra (Appel, Constant, Corneille, Dotremont, etc.), né en réaction à la querelle entre abstraction et figuration. Voyageur infatigable, il passe une bonne partie des années 1950 et 1960 en France, où il joue un rôle de premier plan dans plusieurs mouvements d'avant-garde : Mouvement international pour un Bauhaus imaginiste (1953-1957) et l'Internationale situationniste (1957-1960). L'art de Jorn est essentiellement spontané, dynamique et coloré. Son art figuratif, d'une grande intensité expressive, est marqué par la mythologie scandinave et son bestiaire fantastique. Il a également réalisé un très grand nombre d'oeuvres sur papier. Entre 1957 et 1972, il en donna plus de 500 au musée de Silkeborg, qui conserve le fonds le plus important de son oeuvre. C'est à partir de cette collection qu'un ensemble d'environ 110 dessins a été sélectionné pour constituer la première exposition personnelle de Jorn dans un musée parisien depuis 1978.

- Asger Jorn
- Jonas Storsve (dir.)
- Coédition Gallimard / Éditions du Centre Pompidou
- 184 pages, 130 ill. couleurs
- 19,5 x 24 cm
- 39 €
- En librairie le 19/02/09
----------------------------------------------------------------------------

- Lire également:
Asger Jorn (1914-1973) au Centre Pompidou

Mouvement COBRA

Par Nicole Salez

Tags: