Attila, reine des Belges ou l’Odyssée d’une mère

Archive 21 avril 2010

Jusqu'au 7 mai

Attila, reine des Belges ou l'Odyssée d'une mère est un conte autobiographique et fantastique interprété par une seule comédienne. Un régal d'humanité et de drôlerie. Au théâtre Le Lucernaire à Paris, jusqu'au 7 mai.

Avec son grand tissu multicolore qui se transforme en autant de costumes, Marie-Elisabeth Cornet interprète de manière époustouflante les 67 personnages du conte autobiographique et fantastique qu'elle a écrit.


Dans une maternité de Bruxelles, Jacqueline, enceinte de deux ans et demi, refuse d'accoucher. La médecine est impuissante, le mari désespéré. A bout d'arguments, le docteur Shoubben, fait appel au savoir new age d'une chamane wallonne qui va entrer avec nous dans la mémoire de Jacqueline. Commence alors un voyage de plus d'une heure qui, du Big Bang à l'indépendance du Congo belge en passant par la Libération et l'exil d'une truie nommée Attila fuyant les Bolchevicks raconte de qui et comment on est les enfants.

L'énergie, le talent et l'humour de la comédienne servent formidablement cette fable dédiée «à tous les enfants adoptés, à tous les exilés».
«Ce que je crois c'est que les exilés comme les enfants adoptés doivent, un peu plus que tout le monde, batailler pour savoir qui ils sont», explique l'auteur-interprète.

Attila, reine des Belges ou l'Odyssée d'une mère
-Auteur : Marie-Elisabeth Cornet, Laurent Dubost , Samuel Légitimus
-Mise en scène :Samuel Légitimus, Laurent Dubost


Théâtre Lucernaire
-53, rue Notre Dame des Champs
-75006 Paris
-www.lucernaire.fr
-Jusqu'au 9 mai, du mardi au samedi à 20 h et le dimanche à 17h



Par Françoise Merteuil

Tags: