Bardot « Les années insouciance»

La magnifique exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance » vous plonge dans le virage à 180° d'une génération. Jusqu'au 31 janvier 2010 à Boulogne-Billancourt Espace Landowski.

Exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance »


Depuis le 29 septembre 2009, jour anniversaire des 75 ans de Brigitte Bardot, et jusqu'au au 31 janvier 2010, Boulogne-Billancourt ouvre les portes de l'espace Landowski sur l'exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance ». Sur près de 1000 m2, photos, videos, extraits de films, textes, tableaux et objets divers permettent de suivre la vie et la carrière de la plus grande star française.

Dès les premiers pas vous êtes « dedans : scandale, cris, rejets, passion, férocité. Intitulée « Haine, amour et trahison », la première salle abrite des projections en boucle de deux extraits les plus célèbres du film quasi biographique de Louis Malle « Vie privée » : BB-Joy insultée dans l'ascenseur par une femme, l'émeute de Cannes. Cette dernière est diffusée à côté de la scène réelle survenue... six ans après le film, en 1967. Des scènes terrifiantes. A l'instar de la jeune actrice, le visiteur est jeté brutalement au coeur du phénomène BB, qui fut à la fois bardotlatrie et bardot-phobie.


Une passerelle entre deux France


Puis vous suivez, dans l'ordre chronologique, la vie de Brigitte Bardot, qui n'est jamais dissociée du phénomène de société. Ainsi, des scènettes filmées lors de sa petite enfance avaient été agrémentées de musique suggestive pour être diffusées lors d'une émission de télévision, dans les années 60. Ensuite, la toute jeune fille, presque enfant et encore élève de danse classique, commence à faire la couverture des magazines. Des images éblouissantes de fraîcheur. Entre-temps, vous aurez franchi la passerelle « La France de René Coty », histoire de vous remémorer l'esprit de cette France d'alors, austère et conservatrice.

Puis l'exposition se poursuit film par film, avec musiques, extraits videos, photos et textes. Où l'on réalise que BB tourna avec les plus grands : Roger Vadim, Claude Autant-Lara, Louis Malle, Julien Duvivier, Henri-Georges Clouzot, Marc Allégret , Jean-Luc Godart, Michel Deville... Des espaces thématiques présentent : « Si Don Juan était une femme » pour BB et ses amours, « Coquillages et crustacés » pour la Madrague, « La belle et le blues » pour BB et la musique, « Le Bardot show » pour BB et la TV, et d'autres encore. Dans « L'éternité BB », une série de tableaux montre qu'elle inspira aussi de grands artistes, tels Kees Van Dongen, Sam Levin, Pierre et Gilles, Christo...


En effeuillant BB


Peu de tenues de la star sont visibles. Son corps prend tant de place. Présent tout au long du parcours, il est vite « effeuillé » des tenues de jeune fille de bonne famille des débuts. « Brigitte Bardot - Les années insouciance » est un hommage à la beauté, à la joie de vivre et à la liberté. Deux heures vous sont nécessaire pour vivre pleinement cette magnifique exposition qui vous plonge dans le virage à 180° d'une génération. La société qui retrouvait doucement ses marques et un confort douillet au sortir des années sombres fut emportée sans y rien comprendre par une tornade dont le surnom jaillit aussi naturellement qu'elle : BB.

Le parcours s'arrête avec la fin de la carrière cinématographique de la star. La suite de sa vie, consacrée à la défense des droits des animaux, fait l'objet d'une seule salle, suivie d'une deuxième montrant des images et des videos difficilement soutenables. Le film « l'Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise » éloigna en effet à jamais Bardot du cinéma. Car, comme l'écrivit si joliment Françoise Sagan : « En 1954 il s'agissait d'être vertueuse et Bardot ne l'était pas. En 1975, il s'agit d'être licencieuse et Bardot ne l'est toujours pas. Elle ignore ces deux termes. Comme tout animal doué de raison, elle n'a rien à voir avec la civilisation chrétienne et ses tabous et en même temps rien à voir avec la destruction ou la haine de ces tabous. »



Pendant toute la durée de l'exposition, le cinéma de l'Espace Landowski invite à (re)découvrir les plus grands films de B.B. Programmation, tarifs et informations pratiques sur :

www.cinemaboulogne.com




Pourquoi Boulogne ?

Avec ses studios mythiques créés en 1942, la ville de Boulogne-Billancourt est intimement liée à l'histoire du cinéma français. Dans le cadre d'une nouvelle politique culturelle, elle lance un cycle d'expositions sur le thème « Acteurs et Société » et inaugure ce programme avec une première exposition consacrée à Brigitte Bardot. Fruit de la rencontre entre Pascal Fournier, maire-adjoint à la culture, Bruno Ricard, collectionneur, et Jean-Marc Philippe, cinéaste, l'idée et le concept de cette exposition sont nés à Boulogne-Billancourt.

Lire aussi
- Exposition Brigitte Bardot
- «Brigitte Bardot, par amour...et c'est tout»
- Brigitte Bardot, le mythe éternel
- Bardot, la légende
- Brigitte Bardot, les films


Exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance »
-Jusqu' au 31 janvier 2010
-Entrée : de 8 à 3 €
-Espace Landowski : 28, avenue André Morizet
92100 Boulogne Billancourt
-Du lundi au dimanche de 11h0 à 19h30
-M° Marcel sambat ou Boulogne - Jean Jaurès
-www.expobrigittebardot.com



Par Chloe Braillon

Tags: