CHE l'Argentin de Steven Soderbergh, un film sur l'itinéraire de Che Guevara

Archive 14 janvier 2009

Steven Soderbergh retrouve l'acteur Benicio Del Toro pour décrire le cheminement qui a fait du révolutionnaire farouche un mythe historique avant sombrer dans des années noires. Le Che : un film en deux parties.



Présenté en compétition officielle au 61e Festival de Cannes, le film réalisé par Steven Soderbergh relate la vie d'Ernesto « Che » Guevara. Il décrit son parcours de médecin argentin, ses années de lutte en tant que chef des armées de Fidel Castro et son exécution par des contre révolutionnaires boliviens en 1967.

Un film de quatre heures

Construit en deux parties, le film dure plus de 4 heures. La première partie s'intitule 'L'Argentine' , et la seconde 'Guerilla'.

La première partie décrit la traversée de la jungle, les différents combats dans les villages cubains, les différentes milices. La seconde partie raconte comment ce révolutionnaire farouche et indépendant va devenir peu à peu une figure historique et universelle. Avant de sombrer dans des années noires.

Steven Soderbergh n'a pas voulu figer un genre. Le film n'est ni une hagiographie, ni un biopic linéaire. En ce sens, ne sont pas évoqués par exemple la période congolaise ou encore sa vision totalitaire de Cuba. Le réalisateur explore les mécanismes qui ont mené le Che à s'enrôler dans l'armée révolutionnaire de Fidel Castro face au régime dictatorial de Fulgencio Batista à Cuba. Le point final est le discours du Che aux Nations Unies des années plus tard.

Benicio Del Toro : le double

Dans le rôle titre du film, c'est l'acteur Benicio Del Toro qui revêt la casquette étoilée du Che. Avec une ressemblance incroyable. Il est secondé par Yul Vazquez, Benjamin Bratt, Rene Lavan, Franka Potente, Julia Ormond.

Par Laure Menanteau

Tags: