Émile Gallé : Influences du Japon

Archive 23 mai 2009

L'exposition « Émile Gallé : nature et symbolisme, influences du Japon » prend place au Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille (Moselle), jusqu'au 30 août 2009.
L'occasion de (re)découvrir les oeuvres de l'illustre verrier lorrain Emile Gallé, un des maîtres de « l'Art nouveau » et un des fondateurs de l'École de Nancy.


Coupe à la méduse - Suntory Museum of Art - Japon

Cette exposition met à l'honneur au travers de 150 pièces Émile Gallé, illustre verrier lorrain. Né à Nancy le 4 mai 1846, Emile Gallé est reconnu mondialement pour être l'un des maîtres d'un courant très original pour son époque : « l'Art nouveau ». Il est l'un des fondateurs de l'École de Nancy, berceau de ce nouveau genre d'art décoratif en France et en Europe.

À mi-chemin entre Nancy et Meisenthal, l'objectif de l'exposition à Vic-sur-Seille est de faire découvrir au public à quel point la nature et le symbolisme sont essentiels dans l'art d'Emile Gallé. Au Musée départemental Georges de La Tour, sont exposées environ 75 pièces de verre provenant du Japon, de Saint-Petersbourg, du Danemark, d'Allemagne, des Etats-Unis et bien sûr de Lorraine, mais aussi une quarantaine de pièces en céramique et des dessins. Botaniste reconnu et scientifique de grand talent, Gallé vouait un véritable culte à la nature.

Cet irrésistible attrait a conduit Emile Gallé à s'intéresser à l'art du Japon et à s'imprégner de la culture japonaise que l'Europe découvre au milieu du 19ème siècle. Il rejoint la sensibilité japonaise pour la nature et y puise une belle inspiration, tout en préservant ses propres conceptions. Émile Gallé va ainsi renouveler à la fois l'art européen et l'art japonais. S'il emprunte au Japon, c'est pour créer un art nouveau, synthèse des deux cultures. Le symbolisme qui se cache dans les œ,uvres de Gallé ne peut se découvrir qu'après une longue étude. Les citations qu'il fait apposer sur beaucoup de ses œ,uvres, associant leurs auteurs à ses propres émotions, nous aident souvent à découvrir le sens qu'Émile Gallé leur attribue.

Dans l'esprit social de la deuxième moitié du 19ème siècle, Émile Gallé a la volonté de mettre l'art au service de tous grâce aux nouvelles possibilités qu'offrent les procédés industriels. Il crée à la fois des œ,uvres accessibles au plus grand nombre et des chefs-d'œ,uvre de verre, de bois et de céramique, le plus souvent sur commande. Ses œ,uvres de verre, jamais égalées, suscitent l'admiration.

Un partenariat est tissé avec la Ville de Nancy qui se concentre en 2009 sur une exposition 'Majorelle' et Meisenthal, une passerelle avec l'exposition se concrétisant autour de la thématique des techniques verrières.



Lire également Balade à Nancy


- du 5 mai au 30 août 2009
- Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille.
- Ouverture du mardi au dimanche de 9 H 30 à 18 H en continu.
- Tarifs : 7 € TR : 3,50 €. Offre commune entre le Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille et l'exposition 'Majorelle, un art de vivre', à Nancy : l'achat d'un billet dans l'un des deux sites permet un demi-tarif dans l'autre.
Le billet donne également accès à une partie des collections permanentes maintenues parallèlement à cette exposition temporaire : les oeuvres du XVIIe siècle et les collections vicoises.
- Renseignements au 03 87 78 05 30
-----------------------------------------------------------------------------------------------

- Lire également Balade à Nancy



Par Nicole Salez

Tags: