Exposition Brigitte Bardot

Les années 'insouciance'

'Brigitte Bardot, les années 'insouciance', tel est le titre de l'exposition consacrée à B.B. au MA30/Espace Landowski, à Boulogne-Billancourt (92), du 29 septembre 2009 au 31 janvier 2010. Brigitte Bardot, le mythe, la star, sa beauté, sa carrière, sa personnalité, son influence sur toute une époque. B.B. ce ne sont pas que des initiales.




Avec ses studios créés en 1942, la ville de Boulogne-Billancourt est intimement liée à l'histoire du cinéma
français. Dans le cadre d'une nouvelle politique culturelle, elle lance un cycle d'exposition sur le thème « Acteurs et Société »
et inaugure ce programme avec une première exposition consacrée à Brigitte Bardot.

La toute première exposition consacrée au mythe B.B. ouvrira ses portes le 29 septembre 2009, au lendemain de son
75e anniversaire.
Réalisée grâce au soutien de Brigitte Bardot et aux prêts de collectionneurs, d'institutions et d'artistes internationaux, de
personnalités ayant jalonné la vie de l'actrice, l'exposition mettra en scène sur les 900 m2 du MA30 de l'Espace Landowski
les années « insouciance » de celle qui fascina le monde des années 50 et 60.
Véritable mythe et sex-symbol, consacrée plus belle femme du monde, Brigitte Bardot incarne aussi la libération de la Femme.
Loin de masquer les contradictions et les rebellions de celle qui déchaîna les passions les plus folles, l'exposition s'attachera
à rendre compte et à faire revivre l'intensité et la beauté du véritable phénomène de société, qu'elle a représenté. Des documents d'archives, témoignages inédits, objets ayant appartenu à l'actrice et pièces cultes témoignant de son influence
sur l'évolution de la société nourriront une exposition foisonnante et ludique, conçue comme un voyage dans le temps,
dans une époque.


Une exposition
immersive

B.B. ce ne sont pas que des initiales, loin de là. Ni même l'image sur papier glacé d'une beauté rayonnante qui a émoustillé la libido masculine, suscité le fantasme, déchaîné les élans
de passion, l'hystérie, de New York au Japon. Les 20 chapitres du parcours de l'exposition qui est consacrée à Brigitte Bardot témoignent de ses multiples facettes, de ses pleins et de ses déliés, de sa marque dans la France austère et conservatrice des années 50-60 et après.

Le cinéma de Bardot

Le cinéma de Bardot, c'est le fil rouge de l'exposition construite sur la base d'un parcours chronologique. Une succession d'alcôves thématiques, chacune portant le titre d'un film, d'une chanson ou d'une émission de TV, retracera
la vie de B.B., de son enfance à son engagement pour la cause animale, son univers, Saint-Tropez et ses amours, et sa
carrière, riche de près de 50 films et plus de 80 chansons.
L'éternité Bardot témoignera de la formidable source d'inspiration qu'elle a représentée pour les photographes et artistes
du monde entier et rendra grâce à sa beauté légendaire et lumineuse.

L'éternité
B.B.


Brigitte Bardot a inspiré et illuminé son
époque.
Elle a été photographiée et immortalisée
par les plus grands.
Une trentaine d'oeuvres majeures seront
présentées au coeur de l'exposition :
Des tirages originaux de
Richard Avedon,
Sam Lévin,
Pierre Boulat,
Ghislain Dussart...
Des pièces exceptionnelles de
Kees Van Dongen (« Brigitte Bardot », 1954),
Antonio Saura
(« Portrait imaginaire de Brigitte Bardot », 1959),
Arman (« Brigitte Bardot », 1963),
Pierre et Gilles (« Le piège », 1995)...

- Voir le détail du parcours de l'exposition en dossier joint

Henry-Jean Servat
Henry-Jean Servat, est le commissaire de cette exposition. Voici ce qu'il dit à propos de Brigitte Bardot.

« À Saint-Tropez comme ailleurs, à Nice comme
à Boulogne-Billancourt, la France a un coeur qui
bat d'amour. Et qui a pour nom Bardot.
À laquelle une exposition, la première de son histoire,
veut et va rendre hommage. Ici comme là, le
scandale a toujours fait cortège à Brigitte qui ne
caresse jamais personne, sinon les animaux, dans
le sens du poil. Depuis des lustres, Bardot est, en
effet, une femme de lumière et de soufre. Aux
yeux du monde, B.B. n'a rien de commun
et, en rien, elle n'est convenable.
Les tornades et les tapages, à son
entour, durent depuis plus d'un
demi-siècle. Depuis le jour où elle a
effectué son apparition dans le
paysage spectaculaire et social
qu'elle a radicalement chamboulé.
À l'orée des années cinquante, dans
une France frileuse engoncée encore
dans ses corsets et ses conforts, les
actrices en vogue étaient des sociétaires de
la Comédie-Française, couvertes de
renards argentés et chaussées de talons-aiguilles.
Brigitte décoiffa tout ça. Comme un ouragan.
Elle apparut et elle fut. Allongée nue, mais on ne
voyait rien, de profil, dans Et Dieu créa la femme,
derrière un rideau de drap blanc qui séchait,
elle prenait un déjeuner de soleil,
éblouissait et éclaboussait.
Et elle renvoyait toutes ses consoeurs dans les
coulisses. À l'écran comme dans la vie, la fille
aînée des Bardot, bourgeois de Paris, se
trouvait sacrément bien dans l'air du temps. Elle y
respirait et elle y palpitait à sa guise. Dans un pays
louis-philippard et pantouflard, vibrante d'émois
et d'émotions, elle irradiait. En fait, plus que tout,
elle arborait le goût de son époque. En des décennies
où la sexualité affichée faisait figure de péché,
elle fut celle qui osa... »

Henry-Jean Servat

© Ministère de la culture - Médiathèque du Patrimoine/Sam Lévin/dist. R.M.N.



- Brigitte Bardot, les années 'insouciance'
- Espace Landowski / Musée des Années 30
- 28, av. André Morizet 92100 Boulogne-Billancourt
01 55 18 53 00
- Du mardi 29 septembre 2009 au dimanche 31 janvier 2010 :
- Du mardi au dimanche de 11:00 à 18:00
- Plein tarif : 11 €/TR: 8 € -
- Mo: Marcel Sembat ou Boulogne Jean Jaurès

--------------------------------------------------------------------------------------------

- Lire également :

- Bardot la légende

- La boutique B.B.

- Brigitte Bardot : films

Brigitte Bardot, le mythe éternel

« Brigitte Bardot, par amour...et c'est tout »



Par Nicole Salez

Tags: