Exposition ”Les Nuages” : Musée Malraux

Du 10 octobre 2009 au 24 janvier 2010, le musée Malraux (Le Havre) présente une exposition sur le thème des nuages. Cette manifestation propose une réflexion sur l'iconographie des nuages, dans la photographie du milieu du XIXe siècle jusqu'à nos jours.



[]

Dans le cadre des expositions « Hommage et digressions
» autour des oeuvres d'Eugène
Boudin qui constituent une grande partie de son fonds, le musée Malraux
met à l'honneur les nuages, sujets de prédilection du peintre.
Eugène
Boudin n'a-t-il pas été considéré comme le « Séraphin des ciels » ? L'exposition 'Les nuages...là-bas...les merveilleux nuages', se déroule autour des études de ciel d'Eugène
Boudin et rassemble 160 oeuvres de 83 artistes provenant de différents musées.




La conquête du sujet 'nuages' par la photographie

Le premier volet de l'exposition examine la conquête de ce sujet par la photographie
au XIXe siècle.
En effet, à partir du milieu du XIXe siècle, tandis que Boudin consigne méticuleusement dans
ses études les plus infimes variations atmosphériques, les photographes, aux prises avec ces
mêmes nuages, inventent toutes sortes de subterfuges pour tenter d'en capturer les valeurs
insaisissables.
D'abord escamotés ou surexposés, les ciels, objets de prises de vues séparées, sont ensuite
rapportés dans les paysages au moment du tirage. Cette approche naturaliste du sujet sera
illustrée par une sélection d'oeuvres de Boudin, à laquelle sera associée un choix de photographies
précoces de Charles Maville, Charles Nègre, Gustave Le Gray, mais aussi des héritiers de
la tradition de la peinture de paysage réaliste comme Félix Thiollier ainsi que des pictorialistes :
Hans Watzek, James Craig Annan...

Alfred Stieglitz, A dirigible (1910). Camera Work, n°36, octobre 1911, planche VIII



Les prolongements contemporains

La seconde partie souligne les prolongements contemporains des conquêtes réalisées par
les photographes du XIXe siècle.
Elle prend en compte les tentatives réitérées des photographes pour tenter d'approcher les
nuages au plus près, qu'ils se hissent aux sommets des montagnes comme Léon Gimpel ou
bien que les progrès technologiques les projettent au dessus, en dirigeable ou en avion (Alfred
Stieglitz). Mais très vite ce regard objectif va basculer de façon significative dans une approche
formaliste sur un nuage considéré comme un « objet-matière » totalement inédit et qu'illustrent
les recherches d'Alfred Stieglitz qui aboutiront à sa célèbre série des « Equivalents ».
Cette partie s'attache plus spécifiquement aux « figures » incontournables d'une nouvelle iconographie
du nuage : le nuage solitaire, le nuage noir, le ciel bas et lourd, au point d'en définir
une véritable typologie.

La re-mystification du nuage permet aux artistes contemporains, comme Gilbert Garcin, de se
livrer à des expérimentations ludiques et poétiques autour du nuage.

Pierre et Gilles, L’Ange blessé, 1990 - Photographie couleur rehaussée à la peinture, 78,5 x 56,5 cm - Carquefou, Fonds Régional d’Art Contemporain des Pays de la Loire © Pierre et Gilles – © photo Bernard Renoux, Nantes

Tandis que, plus ironiques,
Pierre et Gilles peuplent de figures angéliques ambiguës des nuées plus post-modernes que réellement spirituelles.



En complément de l'exposition, le musée Malraux propose un parcours thématique dans ses collections autour du motif du nuage. Cet itinéraire argumenté permet de relire les oeuvres des écoles anciennes dans une nouvelle perspective et s'achève sur les toiles du siècle dernier.




- Voir la liste des artistes exposés en dossier joint
- Exposition en partenariat avec le FRAC Haute Normandie.
--------------------------------------------------------------------------------------------- 'Les nuages'
- Du 10 octobre 2009 au 24 janvier 2010
- Musée Malraux (Le Havre)
- 2 boulevard Clemenceau / 76600 Le Havre
- Tél. : 02 35 19 62 77 /Fax : 02 35 19 93 01
- http://musee-malraux.ville-lehavre.fr
- Jours et heures d'ouverture :
Du lundi au vendredi de 11 heures à 18 heures /
Samedi et dimanche de 11 heures à 19 heures /
Fermé le mardi les 11 novembre, 25 décembre et 1er janvier.
- Accès depuis la gare SNCF : bus ligne 3 (arrêt musée Malraux) /
Accessibilité du musée aux visiteurs à mobilité réduite
- Tarifs : Plein tarif : 5 € - TR : 3 €



Par Nicole Salez

Tags: