Filmer les camps, de Hollywood à Nuremberg

Archive 08 août 2010

John Ford, Samuel Fuller, George Stevens

L'exposition évoque l'histoire des trois grands cinéastes John Ford, Samuel Fuller et George Stevens, dont le parcours a été bouleversé par les violences de la Seconde Guerre mondiale et la mise en présence des victimes des « atrocités nazies ». En complément des images, des textes de John Ford et de Joseph Kessel sont lus par Jean-François Stévenin.

Jusqu'au 31 août.



Il y a soixante-cinq ans, le monde découvrait les films tournés par les Alliés dans les camps de concentration et d'extermination nazis. De ces images qui nous sont parvenues, nous ne connaissons peu ou pas les auteurs et encore moins les conditions de leur réalisation.

Le Mémorial a choisi de suivre le parcours de trois des producteurs de ces images, des cinéastes venus de Hollywood : John Ford, Samuel Fuller, George Stevens.

En 1945, les images de Dachau prises par l'équipe de Stevens sont insérées dans un documentaire montré d'abord aux États-Unis avant d'être projeté, à titre de preuve des crimes nazis, devant le Tribunal Militaire International de Nuremberg. Cette expérience, inédite, a été préparée par John Ford, qui dirigeait lui-même une unité spéciale, la Field Photographic Branch, chargée de réaliser entre autres ce film, Les Camps de concentration nazis, et de mettre en place le filmage du procès.


--Mémorial de la Shoah
-17, rue Geoffroy—,l'Asnier, 75004 Paris
-Tél. 01 42 77 44 72 / Fax : 01 53 01 17 44
-Exposition : niveau 1
-Entrée libre
-Tous les jours sauf le samedi de 10 h à 18 h, nocturne le jeudi jusqu'à 22h



Par Floria-Rose David

Tags: