Hervé Di Rosa : Hommage à Maurice Utrillo

Archive 16 juin 2009

La Pinacothèque de Paris, inaugure un nouveau concept d'exposition intitulée «Carte Blanche à » avec Hervé Di Rosa «Hommage à Maurice Utrillo ». Du 18 juin au 15 septembre 2009.


Hervé Di Rosa - La Maison rose, 2009 - Acrylique sur toile, 60,5 x 73,5 cm © Atelier Hervé Di Rosa© Adagp, Paris 2009

«Carte Blanche à » est un nouveau
type de manifestation qui a pour objet de laisser libre cours au talent d'un artiste, d'un penseur, d'un
philosophe, d'un intellectuel ou d'un historien de l'art mais en référence à l'exposition principale
qui se déroule simultanément à la Pinacothèque de Paris. Jean Fabris, l'ayant droit moral
de Maurice Utrillo ayant donné son accord au projet, Hervé Di Rosa, l'inventeur de la « figure
libre » a répondu avec enthousiasme à l'invitation. En effet, depuis ses études à l'École nationale
supérieure des arts décoratifs de Paris, Di Rosa cite souvent Utrillo en référence.
Il n'hésite pas à voir en lui un précurseur du pop art. Qu'Utrillo puisse peindre à partir de cartes postales,
même si le paysage est sous sa fenêtre est pour Di Rosa une manifestation évidente d'une contemporanéité
forte. Par ailleurs la simplification de la forme dans son apparence —, qui a généré une production picturale
exploitée commercialement —, et le principe du multiple —, tel que la place du Tertre avec ses artistes
copistes du style d'Utrillo —, sont également pour Di Rosa les formes de préfiguration évidente du pop art.
C'est donc avec une certaine délectation que Di Rosa a accepté cette carte blanche, y voyant aussi un
pied de nez à tous ceux qui dénigrent ou même ne reconnaissent pas Utrillo à sa juste place. C'est avec
le regard de l'artiste que Di Rosa juge Utrillo. C'est avec ce même regard qu'il l'aime et l'admire. Ce
regard est important, c'est celui de l'artiste, celui du créateur. Le même que celui qui habitait en son
temps Utrillo. C'est également avec ce même regard qu'il juge sévèrement ceux qui ne savent pas voir
chez Utrillo le grand peintre qu'il est : « les critiques et les conservateurs qui passent tellement souvent
à côté de l'essentiel, tellement ils se croient intelligents ».
Di Rosa ajoute ainsi un point de vue contemporain, vif, coloré d‘un artiste vivant important. L'artiste propose au public de la Pinacothèque de Paris, avec un ensemble de dix
oeuvres spécialement créé pour l'occasion, de retrouver l'un des parcours Montmartrois tel qu'a pu le
faire Utrillo lui-même en son temps.

Hervé Di Rosa - Le Lapin Agile, 2009 - Acrylique sur toile, 46,5 x 61 cm © Atelier Hervé Di Rosa © Adagp, Paris 2009


Hervé Di Rosa



Di Rosa n'est pourtant pas un paysagiste même s'il aime particulièrement ce genre. On lui connaissait
quelques tentatives —, réalisées en 2003 à Miami, où il vit à cette époque —, de paysages de son quotidien
montrant un monde sans valeur et la banalité d'une vie quotidienne américaine , mais ce qu'il aime surtout
dans le paysage, c'est la présence de l'homme, les traces laissées par l'activité humaine, celle d'une
nature marquée par l'urbanisation.
Hervé Di Rosa habite aujourd'hui à deux pas de Montmartre et passe quotidiennement dans les lieux
peints par Maurice Utrillo.
En adoptant la même attitude que Maurice Utrillo (travail d'après prises de vue numérique), Hervé
Di Rosa relit dix tableaux de l'exposition, usant des mêmes angles de vue et les réalisant au même format,
en voisin, pour être proche de la lecture de Maurice Utrillo.
Hervé Di Rosa est un artiste français qui s'efforce de concilier les traditions graphiques du monde entier.
Il voyage et travaille aussi bien en Afrique, en Asie, en Amérique Centrale qu'aux États-Unis ou en Bulgarie.
Dans les années 1980, il est l'un des fondateurs du mouvement de la figuration libre, diversifiant ses
approches artistiques sans revendiquer un style et en pratiquant toutes les techniques de création : peinture,
sculpture, bande dessinée, tapisserie, estampe, publicité, fresque, laque, dessin animé...
Il défend le concept d'art modeste, redéfinissant ainsi les sources visuelles de l'art contemporain à travers
l'imagerie médiatique qui déferle sur la planète. Créateur du Miam, musée international des arts
modestes
, il livre une lecture originale du quotidien.
En 2008, il poursuit sa 11e étape Autour du monde en travaillant avec les fondeurs et les sculpteurs de
Foumban au Cameroun, présente les bronzes à Béziers et les robots en bois au centre culturel Aragon
d'Oyonnax en 2009. Il fait plusieurs voyages en Israël pour y entreprendre sa 16e étape Autour du monde.
Il expose « Les festins cosmopolites » à Lynch-Bages, « Grotesques » à La Baule, « Leçon d'anatomie grotesque
» à Frontignan.
En 2009, il termine le cabinet de curiosité qu'il avait entrepris en 1996 au Lieu d'art contemporain de la
Fondation Mengin-Lecreulx à La Réunion. Il en profite pour y signer une exposition « Retour à La
Réunion ». La ville de Saint-Ouen a érigé sur le boulevard Victor Hugo quatre colonnes en bronze « Les
gardiens du Noun » réalisées à Foumban. L'exposition « Foumban-Saint-Ouen » en a présenté les maquettes
en début d'année. Performance peinte avec Jonone initiée par l'agence Serge Malik et présentation
de peintures monumentales au Grand Palais dans le cadre de Art Paris. Il prépare l'exposition de sa 17e
étape Autour du monde « Paris Nord » à Paris en novembre et la présentation de « Foules et couvertures »
à la galerie JCM Billy à La Baule.


- Pinacothèque de Paris
- Horaires: ouverte tous les jours de 10h30 à 18h.
Le mardi 14 juillet 2009, ouverture de 14h à 18h. /Nocturne tous les premiers mercredis du mois jusqu'à 21h.
- Entrée gratuite à l'exposition Carte blanche à Hervé Di Rosa « Hommage à Maurice Utrillo »
- 28, place de la Madeleine
75008 PARIS
- Tél. : 01 42 68 02 01
- Mo : lignes 8, 12 et 14, station Madeleine,
sortie place de la Madeleine /
Bus 42 et 52, arrêt : Madeleine et Madeleine-
Vignon. Bus 24, 84 et 94, arrêt : Madeleine /
Parcs de stationnement : Madeleine Tronchet
Vinci / Rue Chauveau-Lagarde / Rue Caumartin
- Le musée est accessible aux personnes
à mobilité réduite.

- Exposition réalisée avec le concours
de la galerie JCM BILLY/
Jean-Charles et Marcel BILLY
32, esplanade François André
44500 - LA BAULE
Tél. : 02 40 60 45 75
www.galerie-billy.com



Par Nicole Salez

Tags: