Laurent Van der Stockt : Expo Photos

Archive 29 mars 2009

'Our Fellow Man / Mon proche, mon semblable'

Bosnie, Irak, Tchéchénie, Laurent Van der Stockt reporter photographe, rend compte au travers de ses photographies, des conflits et leurs conséquences. L'exposition se tient du 15 avril au 14 juin 2009 à la Maison européenne de la photographie.



« Our Fellow Man » est constitué de quelques dizaines de photographies choisies parmi des milliers destinées à la presse, sans chronologie ni légendes détaillées. Trois guerres, dont les victimes sont d'abord les civils. Des guerres dites « non conventionnelles ». L'Irak entre 2003 et 2005, la Tchétchénie entre 1995 et 1999, ensuite la Bosnie en 1993, dans le petit
caveau chapelle, dans le noir.

Irak
-« They give their all » : les forces armées américaines entrent en -Irak en mars 2003. Les photographies sont prises au cours d'une dizaine de séjours, depuis le franchissement de la frontière koweitienne jusqu'aux conséquences de l'opération « Phanton Fury ».

Tchétchénie
-« La résistance » : la Tchétchénie est attaquée par l'armée russe
entre novembre 1994 et août 1996. Elle le sera à nouveau à partir
-d'octobre 1999. Les photographies sont prises au cours des voyages
répartis entre janvier 1995 et décembre 1999.


Bosnie
« L'enclave » : la Bosnie est en guerre à partir d'avril 1992. La ville
de Mostar est attaquée, à partir de mai 1993, sur deux fronts, serbe
d'un côté et croate de l'autre. La population bosniaque musulmane,
de la partie Est de Mostar, un réduit de quelques kilomètres carrés,
est assiégée. Les photographies ont été prises entre septembre et
novembre 1993.

L'artiste Laurent Van der Stockt
Une naissance en 1964 en Belgique. Après une entrée clandestine en Roumanie, il donne à voir les conditions de vie sous le régime de
Ceausescu , y revient à sa chute, peu de temps avant de rejoindre
l'Agence Gamma, en 1990.

Photographe de tous les conflits : de l'Ex-Yougoslavie à l'Afghanistan,
de la Tchétchénie à la Guerre du Golfe, en passant par l'Afrique et par le Moyen-Orient, il couvre l'actualité des journaux internationaux
— Newsweek, le New-York Times, Stern, Geo, Paris Match, El Pais, The Independent, L'Express, etc. Il fait de la prison et est grièvement
blessé à plusieurs reprises.

Photographe d'une humanité en porte-à-faux avec elle-même, il ne
s'arrête pourtant jamais au terme de « photographe de guerre » ,
il témoigne des conséquences du cyclone « Katrina », portraiture
les jeunes des banlieues de Bastia pour le Fond National d'Art
Contemporain, rend compte du flou politique suite au départ d'Aristide
à Haïti.




Exposition à la Maison européenne de la photographie du 15 avril au 14 juin.
- 5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris
- Téléphone : 01 44 78 75 00
- Ouvert du mercredi au dimanche inclus de 11h à 19h45. Fermé lundi, mardi et jours fériés.
- Plein tarif : 6,50 €, TR : 3,50 €
- www.mep-fr.org



Par Thérence Normann

Tags: