Maison de la Chine: Photos de Paul Alessandrini

Archive 08 mai 2009

Instants Japonais...voici une jolie exposition mêlant les photos de Paul Alessandrini, photographe voyageur, dont c'est la première exposition, à des textes choisis avec soin symboliques du Japon d'hier et d'aujourd'hui. A la Maison de la Chine, à Paris, jusqu'au 30 mai 2009.



« En voyant la courbe de ses épaules, j'imaginais aussi ses jambes lorsqu'elle marchait. Elle devait se déplacer avec la légèreté d'un petit oiseau, un papillon allant de fleur en fleur. Et un rythme aussi subtil devait se retrouver sur l'extrémité de sa langue quand on l'embrassait. »
Yasunari Kawabata (Le bras)

On s'émeut devant cette nuque de geisha symbolique de la beauté féminine, on est ébloui par l'exubérance de ces cerisiers en fleurs déployant leurs couleurs subtiles, on sourit devant ces jeunes filles très 'kawaï'

*( Ce terme japonais désigne ce qui est 'mignon'. Il est repris dans la mode.)
dans leurs robes à volants, on lorgne le luxe par cette ouverture sur une boutique du quartier de Ginza, on s'extasie devant l'étal du cuisinier distribué comme la table d'un calligraphe, on s'étonne devant cette île entièrement dédiée à l'art contemporain... Instants japonais est une exposition de 50 photos de Paul Alessandrini, qui nous donnent à voir un peu de ce Japon lointain et mystérieux, entre clichés, mythe et réalité. Une porte entrouverte sur des instants volés au spectacle de la rue, traces, signes, visages, modes, architectures et partout la nature toute puissante, vénérée, dans cet empire impénétrable. Ce Japon que l'on découvre d'abord dans les films d'Ozu, Kurosawa, Misogushi, les romans de Tanizaki, Kawabata, Soseki , avant que vienne le choc de la première découverte et pour certains la véritable addiction !

Le voyage dans lequel nous entraine Paul Alessandrini à la Maison de la Chine se déroule en plusieurs étapes:

- Le mystère Geishas et la beauté féminine
- Traces & signes
- La Ville étrange
- Etranger dans la ville
- Mythes & tradition
- Sakura : les cerisiers en fleurs
- A la plage
- Le goût du beau




L'artiste

Paul Alessandrini est écrivain et photographe voyageur.
Ancien élève du Centre de Formation des Journalistes, il collabore à Jazz Magazine mais se fait surtout connaître comme rock critic en rejoignant en 1969 l'équipe de Rock and Folk pour vivre en direct entre Londres, New York et Los Angeles la révolution musicale pop et celle des mœ,urs qui l'accompagne. Il participe à la création du magazine Actuel aux côtés de Jean François Bizot, Patrick Rambaud, Yves Simon et un certain Bernard Kouchner, tout en collaborant à de nombreuses publications d'art - l'Art Vivant -, d'actualités - Politique Hebdo, Le Nouvel Observateur - etc... Il réalise de nombreux documentaires sur le sport et la culture (FR 2) dont Rastas et ballon rond  avec Bob Marley et Burnin' Spear devenu un film culte. Producteur à France Musique ( Jazz, rock et musique du Monde) et France Culture ( Black and Blue ) aux côtés d'Alain Gerber et Lucien Malson, il fut également à la fin des années 1970, directeur artistique du Palace de la grande époque. Directeur de collection chez Calmann-Levy où il publie et collabore à de nombreux ouvrages sur le rock, il devient entre 1987 et 1988 rédacteur en chef de Match International. Pour Arte et Canal + il filme dans Cargo 92 l'aventure du Melquiades, un bateau qui accompagne des artistes français (Royal de Luxe, la Mano Negra, la troupe de Philippe Decouflé) sur les traces de Christophe Colomb (Cuba, République Dominicaine, Brésil). Depuis le début des années 1990, d'abord pour Grands Reportages, puis pour le magazine Edgar, il parcourt le monde tel un grand témoin pour raconter et montrer. Et ainsi faire partager ce qu'il voit : envers et contre tout, la beauté et l'étrangeté du monde et des hommes qui l'habitent.


- Instants japonais à la Maison de la Chine
- Du 20 avril au 30 mai 2009
- Photographies en couleur de Paul Alessandrini
- Entrée libre du lundi au samedi, de 10h00 à 19 heures
- Maison de thé de la Maison de la Chine.
- 76 rue Bonaparte 75006 Paris
- Métro Place Saint-Sulpice. Tel : 01 40 51 95 00.



Par Nicole Salez

Tags: