”Ouvrages de dames”, Françoise Frontisi-Ducroux

Archive 24 mai 2009

Dans 'Ouvrages de dames', Françoise Frontisi-Ducroux relit quelques grands mythes du féminin associés au métier à tisser ou à la quenouille... En faisant ce choix, l'auteur propose aussi un essai de politique des sexes.




Quand les déesses filent la laine... Métaphore de la condition féminine.
Françoise Frontisi-Ducroux raconte quelques grands mythes du féminin liés à la quenouille et au métier à tisser. Par ce choix, elle nous convie à une traversée de la politique des sexes où l'on passe sans cesse des figures de la mythologie aux réalités du quotidien chez les mortels. Si l'art d'entrelacer est un savoir-faire des femmes, le tissage suppose jeux et tensions entre masculin et féminin —, comme dans le rapport nécessaire entre la chaîne et la trame sur le métier à tisser. Pour notre bonheur, l'auteur met en scène quelques grandes dames de la mémoire de nos cultures d'aujourd'hui : Ariane, Hélène, Pénélope, Philomèle et Procné, Arachné...Ce livre nous éclaire sur une histoire sans fin qui met en jeu des mécanismes imaginaires où s' « entrelacent » masculin et féminin.


Françoise Frontisi-Ducroux

Françoise Frontisi-Ducroux, helléniste, sous-directeur au Collège de France a publié, entre autres, Dédale, mythologie de l'artisan en Grèce ancienne (Maspero, 1975/ La Découverte, 2000), Le Dieu-masque (La Découverte/ École française de Rome,1999), Du masque au visage (Flammarion, 1995), L'Homme-cerf et la Femme-araignée (Gallimard, 2003) et, avec Jean-Pierre Vernant, Dans l'oeil du miroir (Odile Jacob, 1997).

- Ouvrages de dames
- de Françoise Frontisi-Ducroux
- Editions du Seuil
- 208 pages
- Date de parution: le 09/04/2009
- 19 €

Par Nicole Salez

Tags: