Polars et thrillers : les Scandinaves et nordistes

Archive 27 juin 2011

Avec Millénium la littérature scandinave a fait une entrée explosive en France et ailleurs. Le Salon du Livre 2011 a d'ailleurs mis la littérature nordique à l'honneur, invitant 40 auteurs de Norvège, Danemark, Finlande, Suède et d'Islande. Toutpourlesfemmes a sélectionné trois auteurs septentrionnaux

[]


D'excellents voisins - Saskia Noort

Petit résumé : Peter et Eva viennent de perdre leur bébé. Après des années consacrées à la conception d'un enfant, aux rapports programmés et aux inséminations artificielles, le choc est terrible. D'autant qu'ils emménagent dans la maison qu'ils avaient achetée pour élever leur fille. Dans cette banlieue pavillonnaire, Peter et Eva ont le coup de foudre pour Rebecca et Steef, les voisins très épanouis. Ces voisins adeptes de l'échangisme ne demandent qu'à initier Peter et Eva, qui se laissent séduire. Mais ils ont bien d'autres secrets et Peter voit d'un mauvais œ,il sa femme se rapprocher du voisin. Le désir et la jalousie vont faire naître une vague de folie meurtrière qui pourrait bien les submerger...



Le livre : un roman à deux voix, où les personnages franchissent leurs limites.

L'auteur : Saskia Noort est née aux Pays-Bas en 1967. Journaliste indépendante, elle collabore aux éditions néerlandaises de Marie-Claire, Playboy ou encore Santé Magazine. Après deux livres remarqués, Retour vers la côte et Petits meurtres entre voisins, D'excellents voisins est son troisième roman.

Pourquoi on aime : un huis clos érotique et violent.

D'excellents voisins - Saskia Noort - Traduction Mireille Cohendy - Parution Mars 2011 - Editions Denoël - 392 pages - 19,50 €


Les enfants de cendres —, Kristina Ohlsson

Petit résumé : Une fillette disparaît dans un train bondé. Personne n'a remarqué quoi que ce soit. Sa mère, descendue sur le quai pour passer un coup de fil, n'a pu regagner le train à temps. Elle a alerté les contrôleurs qui ont gardé un œ,il sur l'enfant endormie. Pourtant, à l'arrivée à Stockholm, la fillette s'est volatilisée. Quand l'enfant est découverte dans le nord de la Suède, morte, les mots « non désirée » inscrits sur le front, le cauchemar commence : un tueur impitoyable est dans la nature, et la petite Liliane n'est que la première d'une longue liste...



Le livre : « Les enfants de cendres » a remporté le Stabilo Prize qui récompense le meilleur thriller suédois en 2010.

L'auteur : Kristina Ohlsson est analyste pour la Police nationale suédoise. Elle a aussi travaillé au ministère des Affaires étrangères en tant qu'experte du Moyen-Orient. Elle vit à Stockholm et partage son temps entre ses missions dans la police et l'écriture.

Pourquoi on aime : Un polar efficace qui se transforme petit à petit en thriller. Une écriture alerte avec des chapitres courts et rythmés, des intervenants qui changent, et des pages qui se dévorent qu'on s'en rende compte.

Les enfants de cendres - Kristina Ohlsson - Traduction Hélène Hervieu - Editions Michel Lafon - Parution Avril 2011 - 361 pages - 19,95 €


L'étoile de Strindberg —, Jan Wallentin

Petit résumé : Le corps d'un homme est retrouvé par un plongeur au fond d'une mine inondée de Suède dans un état de conservation exceptionnel. Dans ses mains une croix qui, associée à une étoile, constitue la clé d'un mystère extraordinaire. Nombreux sont ceux qui sont prêts à risquer leur vie pour le percer. Commence une traque frénétique et meurtrière...



Le livre : un récit entre thriller, fantastique et aventure, avec un univers et un suspense à la Jules Verne qui revisite les évènements des cent dernières années.

L'auteur : A 40 ans, Jan Wallentin, le nouveau prodige de la littérature scandinave est journaliste pour la télévision suédoise.

Pourquoi on aime : une aventure fascinante, un vrai souffle romanesque, une belle écriture, des points de repères historiques comme la première guerre mondiale, les expéditions polaires et la Shoah.

L'étoile de Strindberg —, Jan Wallentin - Editions Fleuve Noir - Parution mai 2011 - 548 pages - 19,90 €




Par Catherine Bardon

Tags: