South Bronx d'Abraham Rodriguez

Archive 12 octobre 2009

Tout comme Bob Dylan, Abraham Rodriguez pourrait être qualifié de poète de la rue, car il a su tisser un roman noir à la fois ingénieux, lyrique et sophistiqué, méritant une place de maître.



Ca se passe dans le South Bronx, une nuit de pluie. Ava, une belle blonde aux pieds nus, grimpe par l'escalier de secours. Elle se retrouve dans le lit d'Alex, lequel a suffisamment bu pour ne pas se souvenir d'elle. A cela s'ajoutent Mink et Monk, deux artistes inséparables. Tous trois forment une drôle d'équipe jusqu'au soir de l'arrivée d'Ava où, comble du comble, Mink et Monk se disputent.

C'est pourtant pas le moment. Autour de la petite bande, ça se bouscule. Les flics et le FBI s'excitent. Ils essayent de coincer un dealer et son frère David Rosario qui auraient substitué 10 millions de dollars à un réseau terroriste.

Mais qui sont les flics qui s'occupent de cette affaire ? Quels sont les liens entre les personnages ? Qui sont les frères Rosario ? Qui est cette blonde mystèrieuse ?

L'intrigue et l'écriture forment un beau duo, où l'auteur mélange avec habileté, biographies, extraits de textes et de poèmes. Dans l'ambiance d'un récit à mille rebondissements, le lecteur se fraye un chemin jubilatoire pour rassembler les indices.

Abraham Rodriguez est né dans le Sud du Bronx à New York. Connu pour son roman The Boy without a flag, élu Livre de l'année dans le New York Times et pour Spidertown, lauréat en 1995 du Prix American Book, l'auteur sort désormais South Bronx, roman noir aux allures de Ghetto, et ouvre les portes des quartiers défavorisés de New York.

L'œ,uvre d'Abraham Rodriguez apparaît dans une dizaine d'anthologies et de magazines littéraires.

South Bronx, d'Abraham Rodriguez.
Éditions Le Serpent à plumes. 21 euros.


Par Thérence Normann

Tags: