”Un chic type” de Hans Petter Moland

Le film du réalisateur Hans Petter Moland est à l'affiche en France, depuis le 2 février 2011. Le Norvégien signe une comédie teintée d'humour noir dans laquelle un ex-tueur retrouve la liberté après une peine de douze ans. Magistralement interprétée par Stellan Skarsgård, l'histoire de ce personnage rappelle autant l'œ,uvre du Finlandais Aki Kaurismäki que celle des Frères Coen.




À peine sorti de prison, Ulrick tente de se réinsérer. Il n'a pas d'ambition particulière, il veut juste prendre un nouveau départ. Mais entre son ex patron mafieux, sa logeuse qui le harcèle sexuellement, son fils qui ne veut pas le voir et bien d'autres péripéties, Ulrick a du mal à trouver sa place. C'est un chic type, toujours prêt à rendre service... Mais jusqu'à quel point ?

S'il est vrai qu'on ne fait pas de l'art avec des bons sentiments, filmer un homme gentil —, et le signaler dans le titre —, tient presque de l'audace : le spectateur risque de s'endormir ou de se moquer. Mais le héros Ulrik a un passé de criminel qu'il ne pourra effacer qu'en commettant un nouveau crime et en confirmant ainsi son statut de meurtrier. Paradoxalement, s'il y a une conclusion à tirer du film, ce pourrait bien être alors que c'est par le mal que se combat le mal. La bonté qui est ici dépeinte a son prix : elle n'est ni niaise ni naïve. Le personnage, pourtant, a quelque chose d'un idiot (ce qu'accentue le jeu de Stellan Skarsgård), abruti sans doute par ses douze années de prison. Mais peut-être que l'idiotie est une condition nécessaire de la gentillesse...

De toute façon, la plupart des scènes tournent à la dérision ou à la caricature. La gentillesse elle-même prête à rire dans cette comédie. Et c'est moins comme récit à thèse que comme divertissement porteur d'émotion et de gaité que ce film demande à être vu. En vérité, ce long métrage traite surtout de la bonté et des difficultés qui accompagnent son expression en société. Un chic type est en lice dans la section internationale du 60e Festival du film de Berlin.

Né à Oslo en 1955, Hans Petter Moland étudie le cinéma au Boston Emerson College. Il travaille depuis une vingtaine d'années comme réalisateur. Il a réalisé des films publicitaires, dont plusieurs furent primés, ainsi que trois longs métrages de fiction, avec entre autres des stars telles que Stellan Skarsgård ou Charlotte Rampling. Kjærlighetens kjøtere (1995) lui valut le prix spécial du jury au festival de San Sebastien et Aberdeen le prix des journées du cinéma nordique à Lubeck.


- Un chic type
- du réalisateur Hans Petter Moland
- Durée : 1h47
- Sortie nationale le 2 février 2011



Par Nicole Salez

Tags: