VIDES rétrospective au Centre Pompidou à Paris

Archive 12 mars 2009

Le principe de VIDES est de ne présenter que les expositions où l'espace est laissé strictement vide, sans ajout ni retrait d'aucun élément. Jusqu'au 23 mars au Centre Pompidou à Paris.




«J'ai justement tenu à réduire aux limites les plus extrêmes mon action
picturale pour cette exposition. Ces quelques paroles que j'ai prononcées, ça a déjà été trop. Je n'aurais pas dû venir du tout et même mon nom n'aurait pas dû figurer au catalogue. » Yves Klein

L'exposition emblématique d'Yves Klein, un espace essentiellement vide présenté comme tel au public, est considérée comme une des étapes majeures de la modernité.

L'espace vide, comme objet d'exposition, devient ainsi une sorte de classique du mode radical, et sera rejoué dans d'autres contextes, d'autres lieux, d'autres époques par d'autres artistes avec des
intentions proches, ou au contraire différentes, voire opposées.

Le principe de VIDES est de ne présenter que les expositions où l'espace est laissé strictement vide, sans ajout ni retrait d'aucun élément. Sont donc exclues, par exemple, les manifestations avec modification d'éclairage, fermeture au public des accès, construction de parois ou sonorisation spéciale.


Chaque proposition offre une lecture différente du vide qui peut, par exemple, être revendicatif, exprimer un renoncement ou bien célébrer l'architecture du Centre Pompidou. En envisageant le vide, on se confronte au rien, à l'absence, à l'invisible, à l'ineffable, à la destruction et à la négation.

Cette exposition réunit un ensemble d'artistes (et d'oeuvres) qui tentèrent ce geste extrême où l'artiste expose sans exposer d'objet, sans intervenir autrement que par une seule annonce.

En ce sens, l'exposition en 1990 de Laurie Parsons à la galerie Lorence-Monk à New York annoncée par un carton qui ne comportait que l'adresse du lieu, et non les dates de la manifestation ni le nom de l'artiste est peut-être la proposition la plus radicale du projet. De la recherche de perceptions inédites, à la mise en abîme du principe même d'exposer, en passant par la prise de position politique ou idéologique, ces expositions offrent une palette de questions essentielles
sur le rôle du musée. Leur rassemblement inédit au coeur du Centre Pompidou est un véritable défi à l'institution


-Centre Pompidou -75191 Paris cedex 04
-Téléphone : 01 44 78 12 33
-Musée ouvert tous les jours de 11h à 21h, sauf le mardi
-Tarifs : 10 euros, TR : 8 euros



Par Floria-Rose David

Tags: