XXIe Festival de Flamenco

Archive 13 janvier 2011

Nîmes se met à l'heure andalouse pendant sa semaine de festival flamenco. Cette année le festival fête sa XXIe édition.

Nîmes, chaque année, brave l'hiver en offrant une semaine de chaleur et d'émotion grâce à son festival flamenco. Cette année se célèbre la XXIe édition. Après le feu d'artifice du XX e anniversaire, il était difficile de rebondir. Et pourtant, c'est quasiment chose faite.

Ce festival met l'accent sur le chant et la danse au féminin. Au programme, cinq soirées consacrées au baile. Si l'honneur d'ouvrir le bal revient au bailaor andalou Andres Marin qui présente un spectacle épuré, loin des cloches de l'année dernière, quatre bailaoras Belen Lopez, Rafaela Carrasco, Belen Maya et Melinda Sala rythmeront la semaine.

Mardi, nous pourrons découvrir une jeune danseuse madrilène, Belen Lopez. Jeudi, Rafaela Carrasco présente son spectacle « Vamos al Tiroteo ».

Rafaela Carrasco


C'est une belle manière de redécouvrir une danseuse confirmée qui se fait rare, Sévillane et élève de Matilde Coral, figure emblématique de l'art sévillan. A noter tout particulièrement la présence de deux excellents chanteurs, Antonio Campos, que l'on avait pu écouter l'année dernière en concert acoustique, et la magnifique Gema Caballero qui occupe le peloton de tête de la jeune garde des cantaoras, aux côtés de La Tremendita et de Rocio Marquez. C'est une chanteuse de l'intériorité. Elle va sans peine du cante jondo à des chants réputés plus légers. Elle pousse très loin devant elle le cri de la siguiriya et sait donner toute sa mélancolie et sa tristesse à une milonga. Vendredi, Melinda Sala, la Nîmoise, excellente danseuse classique au compás irréprochable, réveillera la scène de l'Odéon et aura la redoutable tâche de représenter les artistes français. Il est dommage que cet ancien caf'conc ne soit pas plus utilisé dans cette XXI e édition. Cette salle, certes inconfortable, est tellement plus flamenca que le théâtre.
De retour au Grand Théâtre, Belen Maya foulera les planches une dernière fois avant que le rideau du festival ne retombe pour un an.

Dolores Agujetas à la peña Flamenco en France

Une soirée, sobrement intitulée « Mujeres », est consacrée à de grandes dames du chant gitan, La Juana del Pipa, Dolores La Agujetas et La Macanita. La moins connue des trois est certainement Dolores, qui porte pourtant un nom célèbre. Mais à l'ombre du père, il est difficile de se faire un prénom. Son père Manuel ne peut la renier, elle en a le visage taillé dans le granit, le regard d'aigle, la voix « rancia », expression sans équivalent en français, et le caractère de chien. Issue de la dynastie des Agujetas, elle a cette manière brute et immédiate de chanter, on pourrait dire sans chichi. « C'est comme ça et pas autrement ». Dans sa petite robe noire courte, assise le dos raide sur sa chaise flamenca, les jambes légèrement écartées, elle semble perdue. Et puis elle s'anime. Quand elle chante sa « buleria pa' escuchar », toute la tragédie du peuple gitan se déverse sur l'auditoire. C'est bref et essentiel. Mais il s'agit là des jours avec duende, car il y a les jours sans , et quand c'est sans, c'est vraiment sans. Aucun compromis possible. Rien ne sort. Espérons que l'esprit du flamenco sera sur elle ce vendredi 21 janvier.

Lors de cette semaine, il sera aussi possible d'écouter Jesus Mendez, en récital, dans le groupe de Moraito Chico et avec Belen Maya, trois cas de figure qui permettront d'apprécier le neveu de la Paquera, annoncé comme le nouveau prince de la scène flamenca. L'incontournable Diego Carrasco donnera l'unique concert acoustique à l'espace Pablo Romero.

Voici brosser à gros traits ce XXIe festival, qui réserve quelques surprises à qui sait les voir et les entendre.


Petit lexique :

Baile : danse
Bailaor, bailaora : danseur, danseuse de flamenco
Cante : chant
Cantaor, cantaora : chanteur, chanteuse de flamenco
Duende : mot intraduisible. Lire ou relire la conférence sur le duende de Federico Garcia-Lorca.
Buleria, milonga, siguiriya : type de chants.

-Théâtre de Nîmes
-1 place de la Calade
-30000 Nîmes

- Le programme complet ainsi que le cycle de conférences sont sur le site :
www.theatredenimes.com

Billetterie :

- billetterie@theatredenimes.com
- Billetterie en ligne sur le site
- et dans tous les magasins Fnac, Carrefour, Géant, au 0892 68 36 22 (0,34 euros / mn) ou www.fnac.com

- Tél. 04 66 36 65 00
- Fax 04 66 36 65 05
- contact@theatredenimes.com



Par Marie Ningres

Tags: