Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Musique et Danse > Antonio Moya, fil rouge de la deuxième mi-temps

Musique et Danse

Festival flamenco Nîmes 2012

Antonio Moya, fil rouge de la deuxième mi-temps

par Marie Ningres, vendredi 13 janvier 2012

Antonio Moya est un grand guitariste, enfant de Nîmes et fils adoptif du clan des Pinini, famille de Pedro Bacán. A écouter à partir du 17 18 janvier 2012 au théâtre de Nîmes
impression Envoyer l'article ŕ un ami title=

JPG - 46.4 ko
Antonio Moya
© Stéphane Barbier

Antonio Moya entre en scène le mardi 17 janvier aux cĂ´tĂ©s du cantaor Jose de la Tomasa. Ce NĂ®mois, qui a grandi du cĂ´tĂ© de La Placette, qui est reparti dans le pays de ses origines, une guitare sous le bras, est devenu une figure incontournable du flamenco gitan actuel. A peine dĂ©barquĂ© en Andalousie, Pedro Bacán l’adopte, l’intègre au clan des Pinini et l’emmène faire le tour du monde avec le clan.

Depuis sa prime jeunesse, Antonio vit Ă  Utrera. Avec la disparition de Pedro Bacán, il devient le dĂ©positaire du toque gitan de l’axe Lebrija-Utreja qui rassemble les clans des Pinini et des Perrate. Il fait Ĺ“uvre d’ethno-musicologue en enregistrant les vieux chanteurs, souvent amateurs, qui dĂ©tiennent des formes primitives de cantes, en voie de disparition.

Le mercredi 18, il assiste Corinne Savy pour sa confĂ©rence « La performance flamenca selon Pedro Bacán ». Mari Peña, chanteuse et femme d’Antonio, complĂ©tera le trio. Le vendredi, il file Ă  l’OdĂ©on pour accompagner Eva Luisa dans le spectacle « AcuĂ©rdate ». Le Gitan d’Utrera redeviend l’espace d’un soir le NĂ®mois qui joue pour une NĂ®moise.

Inés Bacán
Inés Bacán
@ Stéphane Barbier

Le samedi, il replongera dans la fournaise du cante gitano pour un concert acoustique avec InĂ©s Bacán. Depuis la mort de son frère Pedro, Antonio Moya a soutenu sans faille celle qui ne sait pas feindre. Son chant n’est pas canalisĂ©, pas domestiquĂ©. Elle chante ses douleurs sans dĂ©tour, elle invective le ciel telle une dĂ©mone sortie des enfers. Elle n’Ă©dulcore pas le sentiment, elle le livre sans prĂ©caution. La guitare d’Antonio Moya la soutient, l’Ă©lève, la retient, la tempère ou la jette encore plus loin dans ce don de soi.

Un moment unique oĂą la sophistication n’est pas de mise. Un moment fort de ce festival.

Lire aussi Festival Flamenco 2012


- Théâtre de NĂ®mes
- 1 place de la Calade

- L’OdĂ©on
- 7, rue Pierre Semard

- Prix des places : de 32 € Ă  16 €, en fonction des spectacles.

- RĂ©servations :
- TĂ©l. 04 66 36 65 10
- billetterie@theatredenimes.com
- Billetterie en ligne sur www.theatredenimes.com
- Dans tous les magasins Fnac, Carrefour, GĂ©ant, au 0892 68 36 22 (0,34 euros / mn) ou www.fnac.com

Musique et Danse

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps rĂ©el et gratuitement