Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Livres > Bodil Bredsdorff - Salon du Livre 2011

Livres

Auteure danoise

Bodil Bredsdorff - Salon du Livre 2011

par Nicole Salez, lundi 14 mars 2011

Invitée du Salon du Livre de Paris 2011, du vendredi 18 au lundi 21 mars 2011, la Danoise Bodil Bredsdorff nous enchante avec ses livres pour la jeunesse. Biographie et bibliographie sélective.
impression Envoyer l'article à un ami title=

Biographie

Productrice et scénariste de programmes télévisés pour enfants au Danemark, Bodil Bredsdorff écrit son premier roman pour la jeunesse en 1975. Rapidement remarquée par la critique, elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture.

Elle est revenue s’installer sur les terres de son enfance, sur l’île de Zealand, au large du Danemark, où elle vit depuis dix ans, dans un petit port de pêche.

Sa tétralogie est publiée aux éditions Thierry Magnier et le dernier tome, Le garçon qui voulait changer de nom, est sorti en septembre 2008.

Bibliographie sélective

- Le garçon qui voulait changer de nom (Les Enfants de la baie aux Corneilles, 4)
- Ã©d. Thierry Magnier, 2008
- Traduit du danois par Jean-Baptiste Coursaud

Ce dernier volume de la tétralogie met en scène le jeune Dåp, qui veut changer de nom et retrouver celui que sa mère lui a donné.

Dorénavant il s’appellera Alek. Il part en bateau retrouver son grand frère Ravnar à la ville voisine où vit aussi Eidi. Ravnar est grognon et sa vie de marin n’est pas de tout repos, mais Alek trouve du travail à l’auberge voisine et rapporte de quoi les nourrir. Une nuit, il surprend des naufrageurs, et sauve une jeune fille. Jeune fille qui après des péripéties, notamment le procès des naufrageurs, rejoindra la communauté de la baie aux Corneilles.

- Le garçon qui pensait être de trop ( Les Enfants de la baie aux Corneilles, 3)
- Ã©d. Thierry Magnier, 2008
- Traduit du danois par Jean-Baptiste Coursaud

Eidi est revenue avec Tink à la baie aux Corneilles. L’hiver s’annonce rude et long. Les réserves s’épuisent et Tink se sent une bouche de trop à nourrir en ces temps de disette. L’arrivée de Burd va modifier la donne…Burd est l’ancien compagnon de Foula, qu’elle a fui avec sa fille Eidi à cause de sa brutalité. Burd, tout pathétique qu’il soit, est encore un fin pêcheur. Or dans la communauté de la baie aux Corneilles personne ne sait pêcher. Alors Burd va initier Tink et tisser une relation de confiance avec lui. Pourtant Burd ne peut résister à la tentation. Lorsqu’il a bu, il est prêt à n’importe quoi, alors il préfère mettre fin à ses jours, laissant à Tink l’héritage de son savoir faire. Tink donnera libre cours à son talent de sculpteur sur bois, ce qui lui permettra de gagner un peu d’argent…

- La fille au châle (Les Enfants de la baie aux Corneilles, 2)
- Ã©d. Thierry Magnier, 2007
- Traduit du danois par Jean-Baptiste Coursaud

La petite communauté formée dans le volume précédent (La fille Corneille) est bien installée à la Baie aux Corneilles mais, lorsque Foula accouche d’un petit garçon, Eidi sa fille se sent de trop à la maison. Elle part passer l’hiver chez Rossan pour filer la laine et gagner un peu d’argent. Eidi accompagne Rossan à la ville pour y vendre la laine et, puisqu’elle désire tellement travailler, elle est embauchée chez Bandon, un fier et riche marchand, autrefois grand séducteur. Gentil et correct avec Eidi, Bandon malmène son propre fils, Tink, dont la mère est morte en couches. Eidi aide Tink à s’échapper de la main de fer de Bandon. Une fuite haute en couleurs qui les ramène à la Baie aux Corneilles, un havre de paix où chacun veille à prendre soin de chaque membre du village…

- La fille Corneille (Les Enfants de la baie aux Corneilles, 1)
- Ã©d. Thierry Magnier, 2006
- Traduit du danois par Jean-Baptiste Coursaud

Au bord de la mer, dans une maison isolée, vivent " la fille " et sa grand-mère. À la mort de cette dernière, la fille, guidée par des corneilles, part en suivant la côte. Son chemin la mène dans des villages, dans des fermes. Elle croise la misère, l’hostilité, la solitude, mais aussi des compagnons d’infortune. À plusieurs on est plus fort. Ainsi se forme une petite communauté prête à affronter l’avenir…

La fille Corneille a reçu le prix Chronos 2008, et est sélectionné pour le prix Tatoulu.


- Salon du Livre de Paris 2011
- Du vendredi 18 au lundi 21 mars 2011
- Paris Porte de Versailles – Pavillon 1 Boulevard Victor, Paris 15ème
- Accès à Porte de Versailles : Métro : Ligne 12 / Porte de Versailles - Ligne 8 / Balard - Tramway : Ligne T2 & T3, arrêt Porte de Versailles - Bus : lignes 39 - 80, station Porte de Versailles
- Horaires : Jeudi 17 mars : 17h inauguration & nocturne jusqu’à 23h/ Vendredi 18 : nocturne 10h-23h/ Samedi 19 & dimanche 20 : 10h-20h/ Lundi 21 : 9h-13h réservé aux professionnels / 13h-18h ouvert au public
- Tarif:9€ Entrée gratuite pour : - les moins de 18 ans, - les étudiants de moins de 26 ans - les séniors, lundi après-midi.
- www.salondulivreparis.com

Livres

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement