Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Expositions > Bruegel, Memling, Van Eyck…la collection Brukenthal

Expositions

Bruegel, Memling, Van Eyck…la collection Brukenthal

par Nicole Salez, samedi 5 septembre 2009

Le Musée Jacquemart-André accueille, du 11 septembre 2009 au 11 janvier 2010, une sélection exceptionnelle d’oeuvres des plus grands maîtres flamands du XIVe au XVIIIe siècle autour de Bruegel, Memling, Van Eyck… la collection Brukenthal, l’une des plus illustres d’Europe de l’Est.
impression Envoyer l'article à un ami title=

Hans Memling - Portraits de donateurs - Homme lisant, son fils derrière lui (1480) - Huile sur bois, 45 x 32,5 cm - Serge Wytz © Brukenthal National Museum, Sibiu/ Hermannstadt, Romania
Hans Memling - Portraits de donateurs - Homme lisant, son fils derrière lui (1480) - Huile sur bois, 45 x 32,5 cm - Serge Wytz © Brukenthal National Museum, Sibiu/ Hermannstadt, Romania

Les oeuvres des grands maîtres de l’école flamande constituent la part la plus riche et la plus prestigieuse de la collection Brukenthal, l’une des plus illustres d’Europe de l’Est. Elle rassemble des chefs d’oeuvres connus dans le monde entier comme le célèbre portrait de fiançailles, "L’Homme au chaperon bleu" de Van Eyck. A l’occasion de cette exposition au Musée Jacquemart- André, une cinquantaine d’oeuvres majeures de cette collection est présenté pour la première fois en France.

Jan Van Eyck - L'homme au chaperon bleu (Vers 1430) - Huile sur bois, 22,5 x 16,6 cm© Brukenthal National Museum, Sibiu/ Hermannstadt, Romania
Jan Van Eyck - L’homme au chaperon bleu (Vers 1430) - Huile sur bois, 22,5 x 16,6 cm© Brukenthal National Museum, Sibiu/ Hermannstadt, Romania

Le parcours de l’exposition invite le visiteur à découvrir de salle en salle les grands noms de la collection associés à un genre pictural spécifique : Pieter Bruegel, maître de l’art du paysage, virtuose dans l’art de saisir une atmosphère et les moindres nuances de la nature, puis Hans Memling, l’un des plus prestigieux portraitistes flamands, mais aussi Jan Van Eyck. Le visiteur est également transporté dans le monde de David II Téniers et ses scènes de genre populaires, dans l’univers religieux du Titien et de Jacob Jordaens qui nous offre des clairs-obscurs saisissants ou encore dans le raffinement et la richesse symbolique des natures mortes de Jan Davidsz de Heem.

Pieter Bruegel l'ancien (atelier) et Pieter Bruegel le jeune - Le Massacre des Innocents à Bethléem (Vers 1586-1590) - Huile sur bois - 115 x 163 cm - Serge Wytz © Brukenthal National Museum, Sibiu/ Hermannstadt, Romania
Pieter Bruegel l’ancien (atelier) et Pieter Bruegel le jeune - Le Massacre des Innocents à Bethléem (Vers 1586-1590) - Huile sur bois - 115 x 163 cm - Serge Wytz © Brukenthal National Museum, Sibiu/ Hermannstadt, Romania

Samuel von Brukenthal : un collectionneur insatiable

Samuel von Brukenthal (1721-1803) à l’origine de cette collection exceptionnelle, fut le favori de l’Impératrice d’Autriche Marie-Thérèse, qui le nomma Chancelier. Après une longue carrière dans le domaine politique il devint, en 1777, Gouverneur de sa terre natale : la Transylvanie. Très vite connu comme un collectionneur insatiable, il acquit, entre autres, plus de 16 000 livres précieux, un grand nombre d’objets d’art et plus de 1 200 tableaux.

La collection, constituée avec l’aide de marchands et de spécialistes de l’art, bénéficia également de quelques très belles oeuvres offertes par l’Impératrice elle-même. Cet ensemble ne tarda pas à devenir l’une des « plus belles collections de Vienne » et témoigne du goût qui prévalait au sein de la haute société viennoise.

En 1778 le Gouverneur Brukenthal entreprit la construction d’un palais où il pouvait vivre, de retour en Transylvanie et présenter au mieux ses collections. Située au coeur de Hermannstadt (aujourd’hui Sibiu), capitale de la Grande Principauté de Transylvanie, cette demeure exceptionnelle fut, selon le voeu de son fondateur, transformé en musée.

Le Muzeul National Brukenthal, en Roumanie

Ouvert au public en 1817, le Muzeul National Brukenthal était à l’origine la résidence officielle du baron Samuel von Brukenthal (1721-1803). Erigée entre 1778 et 1788, à Sibiu en Roumanie, la demeure, alors composée d’une galerie d’art et d’une bibliothèque, conservait l’ensemble de sa collection. Le baron transforma de son vivant le palais en véritable musée, qui fut l’un des tout premiers musées de Roumanie. Pour la première fois de son histoire, le Muzeul National Brukenthal prête cinquante de ses plus belles oeuvres.

- Commissariat de l’exposition : Jan de Maere, spécialiste de la peinture flamande des XVIème et XVIIème siècles et Nicolas Sainte Fare Garnot, conservateur du Musée Jacquemart-André.

- Cette exposition est le fruit d’une étroite collaboration entre le Muzeul National Brukenthal, le Ministère de la Culture de Roumanie, l’Institut de France et Culturespaces.

Le catalogue

Pour le Musée Jacquemart-André, cette exposition est aussi l’occasion d’éditer le premier catalogue sur les oeuvres maîtresses de la collection Brukenthal. Ce catalogue présente un grand nombre d’illustrations en pleine page des oeuvres exposées, accompagnées des textes de Jan de Maere et de Nicolas Sainte Fare Garnot. Edité aux éditions Fonds Mercator, le catalogue est mis en vente à la librairie-boutique du Musée Jacquemart-André au prix de 39 euros.


- Bruegel, Memling, Van Eyck…la collection Brukenthal
- 11 septembre 2009 – 11 janvier 2010
- Musée Jacquemart-André
- 158, boulevard Haussmann - 75008 PARIS
- Tel. : + 33 (0) 1 45 62 11 59
- www.musee-jacquemart-andre.com
- Horaires : 10h-18h / Nocturnes tous les lundis jusqu’à 21h30.
- Accès : M° : Saint-Augustin, Miromesnil ou Saint-Philippe du Roule / RER : Charles de Gaulle-Étoile. - Autobus : 22, 43, 52, 54, 28, 80, 83, 84, 93.
- Tarifs : 10 € / TR 7,50 € - Gratuit pour les enfants de moins de 7 ans

Expositions

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement