Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Cinéma > Des personages dignes d’un roman de Dumas : L’art du portrait

Cinéma

Des personages dignes d’un roman de Dumas : L’art du portrait

par Franck Moineau, dimanche 24 janvier 2010

Les contrastes qui opposent les personnages sont à la source de nombreux effets, tantôt comiques, tantôt pathétiques.
impression Envoyer l'article  un ami title=

Dumas, une personnalité placée sous le signe de l’excès.

Dumas apparaît comme un homme vigoureux, au physique puissant, que rien n’effraie ni ne fatigue. Voyage, nuit d’écriture ou nuit d’amour, course à cheval, révolution : il est poussé par une énergie inépuisable.

Le somptueux château de Monte-Cristo, le bal costumé qu’il y organise, les animaux exotiques qui peuplent sa demeure, tout montre qu’il aime le faste et la dépense, jusqu’à mettre sa situation financière en péril.

Dumas possède un insatiable appétit de jouissances. Et Gérard Depardieu prend visiblement beaucoup de plaisir à camper son personnage. Dumas est surtout un écrivain prolifique, dont la capacité de travail est considérable.

Le système des personnages : des couples opposés

Alexandre Dumas / Auguste Maquet : deux images de l’écrivain. La puissance de travail et l’amour de la littérature sont les seuls points communs qui unissent Dumas et Maquet. Ce dernier est en effet un personnage falot, timide et discret, maladroit et fragile, souvent bousculé par un Dumas puissant et sanguin.

On ne saurait rêver couple plus opposé : l’un est volage, l’autre est fidèle ; l’un est républicain, l’autre est monarchiste ; l’un est connu, l’autre ne l’est pas ; pour l’un tout est facile, pour l’autre tout s’obtient par la douleur et le labeur.

Mais si le personnage de Maquet prête souvent à rire par les situations grotesques dans lesquelles il se trouve pris, il n’est pas ridicule pour autant. Dominé par son amour pour la belle Charlotte, Maquet est aussi un personnage que son désarroi rend touchant et qui s’autorise, pour une fois dans sa vie, à prendre des risques.

Céleste Scriwaneck / Caroline Maquet : deux femmes d’âge mûr.

Les compagnes des deux écrivains renforcent encore leur opposition : Céleste est une compagne complice, amoureuse, entièrement dévouée à son amant ; Caroline est une épouse à la bouche sévère, qui se montre maussade, ne cache pas ses désaccords et ne mâche pas ses mots.

Charlotte Desrives / Marion la paysanne : deux séduisantes jeunes filles.

Charlotte Desrives est une jeune fille éduquée, intelligente, entreprenante, engagée au service du combat pour la République, d’une beauté et d’une distinction rare, qu’aucun des deux écrivains ne parvient à séduire car son coeur est déjà pris. Bien éloignée de ce personnage d’héroïne révolutionnaire, Marion est une simple paysanne illettrée et peu farouche.

Lire également L’autre Dumas

Cinéma

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement