Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Edvard Munch, le peintre norvégien

Culture

Edvard Munch, le peintre norvégien

par Franck Moineau, samedi 18 avril 2009

Edvard Munch (1863 - 1944) est l’un des plus grands peintres expressionnistes norvégiens. Les événements tragiques de son enfance traduisent ses obsessions : la douleur, l’amour, la mort.
impression Envoyer l'article à un ami title=

« La maladie, la folie et la mort sont les anges noirs qui ont veillé sur mon berceau »

© Citadelles Mazenod, 2004

Edvard Munch (1863-1944) est confronté, dès son enfance à des événements tragiques : il perd sa mère à l’âge de 5 ans puis il est le témoin de la longue agonie de sa sÅ“ur préférée victime de la tuberculose. Il perd également un frère en 1880. Ces drames le marquent profondément et deviendront le creuset de son angoisse.

L’art va lui permettre d’extérioriser son sens tragique de la vie, ses frustrations et ses souffrances, mais aussi sa révolte. Ses Å“uvres chargées d’émotion partent de l’être humain et de ses problèmes existentiels. Famille, amis, enfants, travailleurs, bourgeois mais également bohémiens, sirènes et madone seront au centre de ses tableaux d’abord réalistes puis symbolistes et enfin expressionnistes.

En 1893, Munch entreprend une série de tableaux qui comprend la Voix, Cendres, le Cri, Anxiété qu’il présentera en 1902 à la Sécession de Berlin sous le titre de Frise de la vie. Ces tableaux symboliques traduisent ses obsessions : la douleur, l’amour, la mort. « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d’un coup le ciel devint rouge sang — je m’arrêtais, fatigué, et m’appuyais sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir et la ville — mes amis continuèrent, et j’y restais, tremblant d’anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l’univers. »

Il consacre la fin de sa carrière aux paysages de Norvège où il s’établit finalement et aux portraits, dont il devient, avec quatre cents toiles, un maître du genre.

Lire également Edvard Munch, l’enfant terrible de la peinture

Culture

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement