Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Expositions > François Maspero à Lyon

Expositions

François Maspero à Lyon

par Françoise Merteuil, mercredi 16 septembre 2009

L’exposition François Maspero et les paysages urbains retrace l’histoire du fondateur de la maison d’édition qui fut au coeur des débats révolutionnaires dans les années 1960. Au musée de l’imprimerie de Lyon. Du 16 septembre au 15 novembre 2009.
impression Envoyer l'article  un ami title=

L’exposition François Maspero et les paysages urbains, présentée au musée de l’imprimerie de Lyon, du 16 septembre au 15 novembre 2009, célèbre le cinquantième anniversaire de la création de cette maison d’édition et rend hommage à son fondateur. Cette exposition a une triple ambition : un retour sur une période de l’histoire du monde ; une reflexion sur l’état de l’édition aujourd’hui ; une rencontre avec Maspero.

Pour toute une génération, le nom de François Maspero est synonyme des débats qui ont traversé la gauche et l’extrême-gauche mondiale dans les années 1960 et 1970. A 22 ans, en 1954, François Maspero dont le frère est mort au combat et le père au camp de Buchenwald, crée la librairie La joie de lire, rue Saint Séverin, en plein coeur du quartier latin à Paris. Cinq ans plus tard, il lance une maison d’édition qui porte son nom. Les ouvrages liés à la guerre d’Algérie entraînent interdictions et procès dont la maison sort exsangue mais elle y a gagné une notoriété et une image qui perdureront.

Jusqu’en 1982, Maspero publiera des centaines d’ouvrages d’intellectuels, écrivains, poètes de tous les continents dès lors qu’ils se réclament des mouvements d’idées progressistes, notamment anticolonialistes et anti-impérialistes. « Les éditions ne seraient pas nées sans la librairie et, longtemps, elle m’a permis de rencontrer les auteurs, de maintenir le dialogue avec les lecteurs dont les attentes correspondaient souvent aux miennes », expliquait le libraire-editeur.

Après mai 1968, Maspero doit faire face à la multiplication des interdictions et des plaintes lancées par le ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin. En 1982, il quitte sa maison d’édition qui devient La Découverte et se consacre à l’écriture et à la traduction. En 1984, il publie son premier roman Le sourire du chat (Le Seuil).

Musée de l’imprimerie
 13, rue de la Poulaillerie
 69002 Lyon
 Tel : 0478376598
 www.imprimerie.lyon.f

Expositions

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement