Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Th√©√Ętre > "J‚Äôai beaucoup de plaisir √† jouer les grands cons"

Th√©√Ętre

Entretien avec Samuel Le Bihan pour la pièce Hollywood

"J’ai beaucoup de plaisir √† jouer les grands cons"

par Veronique Guichard, mercredi 12 octobre 2011

Samuel Le Bihan me re√ßoit dans sa loge du Th√©√Ętre Antoine. Dans une heure, il sera Victor Fleming, le metteur en sc√®ne d’Autant en Emporte le Vent dans la pi√®ce r√©jouissante et drolissime : Hollywood. Avec ses deux complices, Daniel Russo et Thierry Fr√©mont, il fera s’√©crouler de rire les spectateurs. Entretien en coulisses. Lui sur le canap√©, moi dans le fauteuil.
impression Envoyer l'article ŗ un ami title=

Comment cette pi√®ce vous est parvenue ?

Thierry Fr√©mont a pens√© √† moi pour jouer Victor Fleming et m’en a parl√©. Il √©tait d√©j√† dans la distribution avec Daniel Russo. J’avais d√©j√† jou√© avec Daniel mais les producteurs ne me connaissaient pas.

La pi√®ce vous a plu imm√©diatement ?

L’ensemble du projet en soi m’a plu. Il n’y a pas que la pi√®ce qui entre dans mon choix. Le tout me paraissait coh√©rent. Le spectacle √©tait int√©ressant, jouissif mais il pr√©sentait aussi du fond, un regard sur la soci√©t√© et une vue de la folie industrielle qu’√©tait le cin√©ma hollywoodien. Daniel Colas, le metteur en sc√®ne avait aussi une vision tr√®s pr√©cise de la pi√®ce.

Vous √™tes surpris quand on vous dit que vous surprenez dans ce r√īle

Oui. Parce que j’ai jou√© comme √ßa dans la rue au d√©but puis ensuite j’ai fait le conservatoire o√Ļ on me donnait beaucoup de r√īles de com√©die. En m√™me temps les gens sont surpris aussi quand je dis que j’√©tais √† la Com√©die Fran√ßaise !

Qu’est-ce qui vous s√©duit dans le personnage de Victor Fleming ?

C’est un r√īle avec une vraie envergure comique. Il a l’air tr√®s s√Ľr de lui, tr√®s fort et en fait on va le d√©couvrir tr√®s fragile psychologiquement, il a un c√īt√© anti-h√©ros. D’habitude, dans les com√©dies, je suis le clown blanc, je passe les plats au "comique". L√†, j’ai un vrai r√īle d’Auguste et j’ai beaucoup de plaisir √† jouer les grands cons.

Comment avez-vous travaill√© la pi√®ce ?

Daniel Colas, que je ne connaissais pas a agi comme un formidable chef d’orchestre. Nous avons pu lui proposer des choses qui sont venues enrichir ce qu’il avait d√©j√† en t√™te. Le g√©nie de Daniel Colas a √©t√© de g√©rer trois egos avec beaucoup de simplicit√© et de professionnalisme. En fait nous avons trois univers tr√®s diff√©rents qui se compl√®tent et sont venus s’enrichir.

La partition de chacun est tr√®s √©quilibr√©e ?

Pour que la pi√®ce marche, il faut que l’on fonctionne ensemble. Il ne s’agit pas que l’un tire la couverture √† lui. Il ne s’agit pas de s’aimer, on n’est pas au pays des bisounours, on doit √™tre professionnel . On a mis en avant l’intelligence du travail. Il y a beaucoup de respect entre nous. On est quand m√™me trois barjots sur sc√®ne. On s’offrent au spectacle avec quelque chose d’infantile et d’innocence. On doit y aller franchement, sans retenue. C’est ce qu’il faut pour que √ßa marche. je me suis m√™me fait une entorse !

Vous allez au bout des situations, m√™me les plus ridicules !

Il faut un certain courage pour aller au bout. C’est vrai qu’il y a une prise de risque pour faire rire les gens : celle d’√™tre pr√™t √† √™tre ridicule si cela ne fonctionne pas. Mais jusqu’√† pr√©sent c’est une aventure tr√®s heureuse !

>> Lire aussi

- La critique de V√©ronique Guichard : "d√©coiffant !"

Il vient de tourner au cin√©ma "Une Nuit" de Philippe Lefebvre et "Cornouailles" d’Anne Le Ny avec Vanessa Paradis. Il produit et est coauteur de "Demaison s’envole" √† la Ga√ģt√© Montparnasse.

Th√©√Ętre

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps r√©el et gratuitement