Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Livres > La chimie de l’amour

Livres

La chimie de l’amour

par Nicole Salez, mardi 28 avril 2009

Saviez-vous que, dans leur qu√™te de l’ovule, les spermatozo√Įdes sont guid√©s par une senteur de muguet ? C’est ce qu’explique entre autres "La chimie de l’amour, quand les sentiments ont une odeur", paru le 23 avril 2009 aux Editions CNRS. Un livre bas√© sur des constatations scientifiques qui ne manque pas d’humour.
impression Envoyer l'article ŗ un ami title=

L’homme est un animal olfactif. Les odeurs m√®nent sa raison et sa psychologie. Elles sont √† la source de ses √©motions, de ses sentiments, de ses relations. La vie humaine est une alchimie de parfums. Voici, clair, lisible, profond, s√©rieux et humoristique, le livre attendu, √† la crois√©e de la biologie cellulaire, de l’anthropologie fondamentale, et de l’enqu√™te historique qui explique la grande r√©volution scientifique en cours sur le coeur et le cerveau. Et qui permettra √† chacun une relecture des comportements, des cultures, et des mentalit√©s. Un livre qui est d√©j√† un succ√®s international et qui fleure bon l’intelligence partag√©e.

Les auteurs

Hanns Hatt, n√© en 1947, a √©tudi√© la zoologie et la m√©decine. Il enseigne √† l’universit√© de Bochum et compte parmi les chercheurs les plus r√©put√©s mondialement sur l’odorat. Avec son √©quipe, il a, entre autres, d√©couvert qu’une odeur de muguet attirait les spermatozo√Įdes vers l’ovule. Regine Dee, sociologue et angliciste, √©crit pour diff√©rents magasines scientifiques

Extraits choisis

L’odorat : cl√© de la s√©duction et de l’excitation

Dans cette √©tude, 52 participants ont renifl√© deux chemises de nuit de femmes : l’une port√©e par une femme pendant sa p√©riode d’ovulation, l’autre par une femme √† un autre moment de son cycle. R√©sultat : 90% des hommes trouvaient l’odeur des femmes tr√®s s√©duisante, voire pour beaucoup particuli√®rement envo√Ľtante, pendant leur ovulation. La capacit√© des hommes √† rep√©rer ces diff√©rences est parfaitement compr√©hensible, expliquent les psychologues Singh et Bronstad, car « les chances de reproduction des hommes d√©pendent essentiellement de leur capacit√© √† trouver des femmes fertiles ». Plusieurs √©tudes r√©centes confirment ces r√©sultats : les hommes trouvent l’odeur des femmes moins forte et plus agr√©able pendant leurs r√®gles. Les scientifiques pensent que pendant ces quelques jours, certaines substances odorantes suppl√©mentaires sont produites et viennent enrichir l’odeur corporelle. La composition de la copuline, pr√©sente dans les s√©cr√©tions vaginales, change √©galement. Chapitre IV Dans : Les hormones bourreaux des coeurs.

La pilule, ennemie du couple ?

La pilule, symbole de la lib√©ration sexuelle, se trouve √™tre une terrible source d’erreur dans les relations amoureuses. Non seulement, elle trompe le nez des hommes en modifiant la composition de la copuline f√©minine, mais elle perturbe √©galement la perception olfactive des femmes. Ainsi que nous l’avons vu, les femmes sont particuli√®rement attir√©es par l’odeur des hommes poss√©dant un syst√®me immunitaire tr√®s diff√©rent du leur. A partir du moment ou elles sont sous pilule, les femmes tendent en majorit√© √† se "tromper", et pr√©f√®rent l’odeur d’hommes plus proches de la leur et poss√©dant donc un syst√®me immunitaire similaire au leur. En augmentant de fa√ßon permanente le taux d’oestrog√®nes des femmes, la pilule simule une grossesse aux yeux de l’organisme. "L’erreur" des femmes sous pilule devient donc compr√©hensible si l’on se place du point de vue de la nature : les femmes enceintes n’ont plus besoin d’amants passionn√©s, ces derniers ayant d√©j√† accompli leur devoir biologique. Elles s’int√©ressent donc √† pr√©sent √† des hommes dont l’odeur leur ressemble et qui resteront aupr√®s d’elles pour les aider √† s’occuper des enfants apr√®s leur naissance. Ce n’est un secret pour personne, il est difficile de faire durer une relation ou un mariage et le nombre de s√©parations et de c√©libataires atteint aujourd’hui des sommets. Serait-ce la faute de la pilule ? Les scientifiques restent prudents : pour eux, de plus en plus de femmes font la connaissance de leur futur mari alors qu’elles sont sous l’influence de la pilule. Elles choisissent donc des partenaires pour l’√©ducation de leurs enfants, leur corps croyant la phase de procr√©ation d√©j√† termin√©e. Elles jettent donc leur d√©volu sur des hommes poss√©dant des g√®nes CMH proches des leurs et quand le couple d√©cide de vraiment avoir des enfants et que la femme arr√™te la pilule, elle se rend subitement compte qu’elle « ne peut pas sentir » l’homme dont elle partage la vie. Peut-√™tre faudrait-il songer √† √©crire sur les bo√ģtes de pilules un avertissement tel que "l’arr√™t de ce produit peut provoquer une d√©stabilisation au sein du couple". Chapitre IV Dans : Les hormones bourreaux des coeurs.


- La chimie de l’amour, Quand les sentiments ont une odeur
- Auteur : Hatt Hans, Dee Regine
- Pr√©face de Gilles Bo√ętsch, directeur de recherche au CNRS
- traduit de l’allemand par LEE Caroline
- Editions CNRS
- Format : 14 x 22
- 280 pages dont cahier photo de 8 pages
- Date de parution : 23/04/2009 - 20.00 ‚ā¨

Livres

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps r√©el et gratuitement