Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Livres > Le Jeu de l’Ange - Carlos Ruiz Zafón

Livres

Le Jeu de l’Ange - Carlos Ruiz Zafón

par Catherine Bardon, vendredi 16 octobre 2009

Le Jeu de l’ange, le nouveau roman de Carlos Ruiz Zafón, est en passe de devenir le best seller de cette fin d’année. Essai transformé pour l’auteur catalan qui avait vendu quelques 11 millions d’exemplaires de L’ombre du vent ? Démarrage en trombe pour un roman qui ne convainc pas, peut être parce qu’on l’avait trop attendu.
impression Envoyer l'article à un ami title=

Trouvailles, personnages, intrigue haletante entre fantastique et réalité, amour de la littérature et des livres, atmosphère délétère de la Barcelone de l’après guerre civile, L’ombre du vent avait transporté ses lecteurs.

Disons le tout de suite le Jeu de l’ange ne transforme pas l’essai même si le roman est promis à une belle réussite commerciale, marketing littéraire oblige, Robert Laffont ayant investi plus d’un million d’euros pour rafler l’auteur à Grasset.

Les mêmes ficelles, les trucs, les personnages torturés, les amours contrariés et l’atmosphère de la capitale catalane qui ont tenu en haleine les lecteurs de L’ombre du vent sont resservis à la sauce du Jeu de l’ange. Certes on replonge avec bonheur les sombres boyaux du « cimetière des livres oubliés » où se concentre la mémoire de toute la littérature ; on retrouve les murs de la librairie Sempere, une génération plus tôt et on fait connaissance avec Sempere, le grand père du héros de L’ombre du vent. On se laisse bien volontiers happer par l’atmosphère étouffante de la Barcelone des années 1920 mais il y a un fort goût de déjà lu dans l’histoire de l’écrivain David Martin. Après avoir vendu son âme c’est-à-dire mis son talent littéraire au service de la création d’une nouvelle religion sulfureuse, il cherche la rédemption. On se perd dans les arcanes d’une intrigue mal ficelée, on vogue d’incohérences en questions sans réponses. Et si on arrive à l’épilogue, malmené par une intrigue improbable, c’est quelque peu déçu d’une aventure littéraire qu’on avait espérée plus exaltante.

La magie de L’ombre du vent n’est pas au rendez vous du Jeu de l’ange. Espérons qu’elle nous reviendra dans les deux romans suivants autour de « cimetière des livres oubliés » à paraitre dans les prochaines années.

Livres

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement