Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Musique et Danse > Mari Boine, en concert à Paris

Musique et Danse

Chanteuse lapone

Mari Boine, en concert à Paris

par Nicole Salez, mardi 1er septembre 2009

La chanteuse lapone Mari Boine sera en concert exceptionnel le 10 septembre 2009 au New morning (Paris). Elle y interprètera des chansons mélangeant musique traditionnelle du peuple Sami, jazz, rock et world music. “Sterna Paradisea” sorti le 31 août 2009 – Universal Jazz, est son dernier album.
impression Envoyer l'article à un ami title=

[sommaire]

La chanteuse lapone Mari Boine sera en concert exceptionnel le 10 septembre 2009 au New morning (Paris). Venue de la zone polaire européenne, elle est une sorte d’ambassadrice de la musique traditionnelle du peuple Sàmi. “Sterna Paradisea” sorti le 31 août 2009 – Universal Jazz, est son dernier album.

« Sterna Paradisea »

« Sterna Paradisea » renferme beaucoup des thèmes à la fois musicaux et poétiques qui ont permis à Mari Boine de s’établir comme une artiste pérenne et charismatique. La chanteuse n’en continue pas moins de repousser les limites, de stimuler l’auditeur grâce à des initiatives musicales courageuses et un refus de se conformer aux attentes d‘un public qu‘elle fascine tout au long du disque par sa voix hors du commun. Sa musique tire son inspiration de ses racines culturelles et elle chante dans la langue de ses ancêtres - une langue qui a tendance à disparaître sous le coup des influences du monde occidental - deux caractéristiques qui lui valurent l’étiquette de « world music ». Pourtant, cela s’avère quelque peu réducteur. Elle suggère elle-même de qualifier son travail de « musique globale issue du cÅ“ur universel ». « Sterna Paradisea » est une nouvelle étape de ce voyage musical, un album sans âge et pourtant ancré dans le présent qui constitue une retraite où l’auditeur reste en prise avec le monde.

Produit par Svein Schultz et coproduit par le trompettiste Ole Jørn Myklebust, ce disque est rendu particulièrement remarquable par le jeu d’ombre et de lumière que l’on discerne derrière des lignes de chant comptant parmi les plus belles enregistrées à ce jour par Boine. Ainsi, sur « Skealbma », elle vient jouer sur les terres de Massive Attack tandis que « Likhahusat » se résume à un murmure spectral et hypnotique. On retrouve également sur l’album l’artiste sud-africaine Madosini - dont la musique a récemment été samplée par Animal Collective sur « Merriweather Post Pavilion » - et les Abaqondisi Brothers une formation a capella de douze chanteurs issus du Kaya Mandi Township de Cape Town. C’est avec fierté que Boine évoque leur collaboration : « Il y avait bien longtemps que je voulais laisser ma musique se faire influencer par la musique africaine ».

La plupart des textes si l’on exclu le dernier titre « Go idja nuossala », une traduction du poème d’Emily Dickinson « When Night Is Almost Done » - ont été écrits par l’écrivain Sami Rawdna Carita Eira et par Kerttu Vuolab, collaborateur régulier de Boine. Ils se sont entre autres inspirés de la mythologie pour offrir une réflexion sur des thématiques contemporaines. Ainsi, dans « Soria Moria Pálassa », la légende d’un royaume de conte de fée sert à interroger les promesses superficielles de la politique moderne et de la société de consommation tandis que sur « Ipmilin háleÅ¡teapmi » la prière au Seigneur sert à évoquer la souffrance du monde. A d’autres endroits, ils font référence à la nature que ce soit par l’image du poisson migrateur dans « Lena Májjá », celle de l’hirondelle de l’arctique dans le morceau qui donne son titre à l’album ou celle du paysage dans « Claudine Lávlla ».

- CD Album
- Sterna paradisea
- Interprète : Mari Boine
- Editeur : Emarcy
- Universal Jazz
- Date de parution : août 2009
- 17,99 € sur fnac.com

++++

A propos de Mari Boine

Mari Boine est née en 1956 dans le village de Gàmehhisnjàrga, à 16 kilomètres de la petite ville de Karasjok dans le nord de la Norvège. Ses premières impressions musicales, elle les doit aux psaumes du culte "Laestadien", un mouvement religieux très implanté parmi les Samis de Norvège. Cette tradition vocale présente quelques similarités avec les negro spirituals. Cependant, bien que le chant des Samis ait fortement influencé le style de Mari Boine, sa musique s’est aussi nourrie à d’autres sources plus contemporaines comme le jazz, le rock ou la world music. La fusion de genres que la chanteuse a réalisée se révèle ainsi très personnelle. Au début de sa carrière, Mari Boine a dû affronter l’hostilité des siens en raison de sa rébellion ouverte contre la double infériorité sociale dont elle était victime, en tant que Sami et en tant que femme. En effet, cette révolte n’était pas vue d’un bon oeil par la communauté sami, à qui l’histoire a appris à plier plutôt qu’à résister face à l’oppression de la société norvégienne. On peut d’ailleurs dire qu’il est essentiel de comprendre ce conflit pour comprendre la démarche artistique de Mari Boine. La majorité des Samis considère aujourd’hui la chanteuse comme leur meilleure ambassadrice sur le plan culturel.

Bien que Mari Boine ait consacré la majorité de son temps à sa propre carrière, elle a aussi enregistré avec le saxophoniste Jan Garbarek, participant notamment à son album Twelve Moons (ECM). La chanteuse a également collaboré avec d’autres artistes norvégiens, dans le cadre d’enregistrements studios, de compositions pour le théâtre et la télévision, ou encore pour des expositions. Dans ses derniers enregistrements, Mari Boine chante une musique moins intellectuelle, moins introvertie, plus dansante et joyeuse. Artiste rare, la chanteuse fascine ses fans dans le monde entier. Car dans tout ce que fait Mari Boine, il y a une puissance et un message que chacun peut comprendre, même si ses chansons sont en sami, une langue parlée par un très petit nombre de gens. Sa musique est un voyage, un voyage à la fois intérieur et initiatique : c’est une odyssée de vie et de sentiments, allant de la colère à l’amour passionnel en passant par l’espoir ou la désillusion.


- Concert Mari Boine ( MARI BOINE (voc) SVEIN SCHULTZ (b) GEORG BULIO (g) OLE JOERN MYKLEBUST (tp) GUNNAR AUGLAND (dms))

- Le jeudi 10 septembre 2009 à 21h (réservation)
- New morning - 7, Rue des Petites Ecuries 75010 Paris - T : 01 45 23 51 41 - www.newmorning.com
- 21,00 €

Musique et Danse

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement