Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Numérique : Nicolas Sarkozy pour une coopération internationale contre le (...)

Culture

Numérique : Nicolas Sarkozy pour une coopération internationale contre le piratage

mardi 24 janvier 2012

Nicolas Sarkozy a lancé le 24 janvier un appel à une coopération internationale dans la lutte contre le piratage des oeuvres culturelles sur internet et défendu la loi Hadopi, en présentant à Marseille ses vœux au monde de la Culture.
impression Envoyer l'article  un ami title=

En Document joint : Discours de Nicolas Sarkosy à l’occasion des vœux au monde de la Culture, à Marseille, le 24 janvier 2012

Le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy a appelé à une coopération internationale en matière de lutte contre le piratage numérique, et accusé le parti socialiste de prôner un "désarmement unilatéral" en voulant supprimer la loi Hadopi, lors d’un discours prononcé le 24 janvier à Marseille.

Devant plusieurs centaines de personnalités réunies sur le chantier du futur Musée des civilisations Europe Méditerranée de Marseille, M. Sarkozy a défendu la loi Hadopi qui réprime depuis 2010 de façon graduelle le téléchargement illégal entre internautes et s’est réjoui que plusieurs pays, dont l’Espagne récemment, aient suivi la France en se dotant de dispositifs de lutte contre le téléchargement illégal.

Selon le Chef de l’Etat, la loi Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet) a permis de déclencher un "cycle vertueux".

Il a estimé qu’il fallait "aller plus loin", dans la coopération entre Etats et s’est déclaré "proprement sidéré d’entendre certains dire que la loi Hadopi doit être abrogée", en allusion au discours du candidat socialiste à la présidentielle François Hollande. voir notre article).

"Mais rassurez-vous : on l’abroge d’abord et après, bien après, on verra, on prendra le temps de dégager une solution consensuelle. Bref, on nous demande de pratiquer un désarmement unilatéral à l’égard du piratage", a poursuivi le chef de l’Etat.

"Si j’ai compris, il faudrait renoncer pour la pire des raisons, c’est qu’il y a un risque de faire de la peine aux jeunes (...) c’est simplement la facilité, toujours la facilité encore la facilité : dire oui, puis oui, puis oui et encore oui parce que pour dire non, il faut un minimum de courage", a lancé Nicolas Sarkozy.

Revenant sur la fermeture cette semaine par la justice américaine de Megaupload, un des principaux sites de partage sur internet, et l’arrestation de ses dirigeants, Nicolas Sarkozy a estimé qu’on était en la matière "en présence d’une économie mafieuse".

Documents joints

Culture

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement