Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Théâtre > Théâtre de l’Athénée : Cycle Tchekhov

Théâtre

Théâtre de l’Athénée : Cycle Tchekhov

par Nicole Salez, mercredi 17 novembre 2010

Après "Oncle Vania, l’Athénée théâtre Louis-Jouvet poursuit son Cycle Tchekhov jusqu’au 11 décembre 2010 avec "Les trois soeurs" et "La cerisaie".
impression Envoyer l'article  un ami title=

Les trois soeurs

Synopsis

Il s’agit de l’avant-dernière pièce de Tchekhov, écrite en 1901, après Oncle Vania et avant La Cerisaie.

Trois ans plus tard, on le sait, à seulement quarante-quatre ans, il meurt à Badenweiler des suites de la tuberculose.

Quand la pièce débute, cela fait un an jour pour jour que le Général Prozorov est mort. Ses trois filles, Olga, Macha et Irina, habitent toujours avec leur frère Andreï la vaste demeure léguée par leur père dans cette ville de garnison perdue dans une province russe. Leur vie ennuyeuse n’est rythmée que par les visites d’officiers, peu à peu devenus des membres de la famille. Mais un rêve les habite : retourner à Moscou, la ville de leur enfance heureuse.

En quatre actes, Tchekhov nous donne à voir le tournant de toutes ces existences rassemblées, depuis le moment où tout semble encore possible à celui où tout est déjà fini.

Finalement les soeurs ne partiront pas à Moscou. Olga ne se mariera pas, Irina travaillera, Andreï ne deviendra pas un grand professeur et Macha restera avec son mari. Les militaires, eux, ont quitté la ville et la maison est tombée sous la coupe de la femme d’Andreï, une parvenue cruelle et tyrannique. À la fin de la pièce, cinq à six années se sont écoulées, le temps a passé et l’espoir s’est enfui, inexorablement.

C’est tout un monde, sa mémoire et ses traditions, tout un pan de l’Histoire, qui disparaît sous nos yeux, engloutis par la marche du temps et du « progrès ».

- texte : Anton Tchekhov (1860-1904)
- mise en scène : Volodia Serre
- assistants à la mise en scène : Pamela Ravassard et Laurent Labruyère
- scénographie : Marion Rivolier
- costumes : Hanna Sjödin
- lumières : Jean-Luc Chanonat
- son : Frédéric Minière
- traduction et adaptation : Lorène Ehrmann et Volodia Serre

avec
- Jacques Alric : Féraponte
- Olivier Balazuc : Verchinine
- François de Brauer : Fédotik
- Carol Cadilhac : Rode
- Juliette Delfau : Natacha
- Mireille Franchino : Anfissa
- David Geselson : Touzenbach
- Anthony Paliotti : Saliony
- Alexandrine Serre : Olga
- Joséphine Serre : Macha
- Léopoldine Serre : Irina
- Volodia Serre : Andreï
- Jacques Tessier : Tcheboutykine
- Marc Voisin : Koulyguine

La cerisaie

Synopsis

Comme son titre le signale, l’héroïne de La Cerisaie, c’est la maison elle-même. Une maison devenue un monde, une planète autour de laquelle gravite une poignée de personnages en perdition ou en devenir – aristocrates ruinés et futurs révolutionnaires, serfs affranchis et domestiques, amoureuses, rêveurs et pragmatiques… Plantée au milieu des passions et des intrigues, dépositaire de tous les souvenirs, protectrice et geôlière, elle mesure le rapport de chacun au changement ou à la perte.

Peut-on vivre sans elle, ou, au contraire, faut-il l’abattre pour survivre ? Écrite en 1904, la dernière pièce de Tchekhov est aussi l’épitaphe d’une société, la vision poétique et lucide d’un univers vacillant, où les uns se cramponnent au passé tandis que les autres s’écrient “salut, la vie nouvelle !”. Le metteur en scène Paul Desveaux a choisi de la présenter comme “le songe d’un monde à venir. Un de ces rêves que l’on fait à l’aube et qui ressemblent terriblement à la réalité”.

- texte : Anton Tchekhov
- mise en scène : Paul Desveaux
- assistant à la mise en scène : Alexandre Delawarde
- scénographie : Paul Desveaux
- costumes : Laurence Révillion
- lumières : Laurent Schneegans
- musique : Vincent Artaud
- chorégraphie : Yano Iatridès
- traduction et adaptation : André Markovicz et Françoise Morvan

avec
- Vincent Debost : Simeonov-Pichtchik, Boris Borissovitch
- Daniel Delabesse : Gaev, Leonid Andreevitch
- Amandine Gaymard : Douniacha
- Christophe Giordano : Trofimov, Piotr Sergueevitch
- Christophe Grégoire : Lopakhine, Iermolaï Alexeevitch
- Jean-Claude : Jay Firs
- Fany Mary : Charlotta Ivanovna
- Justine Moulinier : Ania
- Océane Mozas : Ranevskaïa, Lioubov Andreevna
- Gilian Petrovski : Iacha
- Maëlle Poésy : Varia
- Baptiste Roussillon : Epikhodov, Semione Panteleevitch

----------------------

Les trois soeurs

- Jusqu’au samedi 20 novembre 2010
- mardi à 19h, du mercredi au samedi à 20h relâche les lundis et dimanches matinées exceptionnelles : dimanche 14 novembre à 16h et samedi 20 novembre à 15h

La cerisaie

- du jeudi 25 novembre au samedi 11 décembre 2010
- mardi à 19h, du mercredi au samedi à 20h relâche les lundis et dimanches matinées exceptionnelles : dimanche 5 décembre à 16h et samedi 11 décembre à 15h

Le cycle Tchekhov est une manifestation organisée dans le cadre de l’Année France-Russie 2010. www.france-russie2010.fr


- Athénée théâtre Louis-Jouvet
- square de l’Opéra Louis-Jouvet , 7 rue Boudreau, 75009 Paris
- M° Opéra, Havre-Caumartin I RER A Auber
- Location : 01 53 05 19 19 - www.athenee-theatre.com
- Tarifs : plein tarif : de 30 € à 13 € tarif réduit : de 24 € à 11 € Jour J place aux jeunes !** : de 15 € à 6,50 € ** moins de 30 ans et demandeurs d’emploi, le jour même, sur place uniquement et une heure avant le début de la représentation, 50% de réduction sur le plein tarif sur présentation du justificatif et dans la limite des places disponibles


Lire également :

- Anton Tchekhov : biographie
- "Les trois soeurs" de Tchekov - Athénée Théâtre Louis-Jouvet

Théâtre

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement