Toutpourlesfemmes.com
Accueil du site > Culture > Cinéma > Visconti, le Guépard

Cinéma

Visconti, le Guépard

par Elsa Menanteau, mercredi 1er décembre 2010

Le Guépard, chef d’oeuvre de Lucchino Visconti ressort sur les écrans le 1er décembre 2010. Version remastérisée, DVD et BluRay, l’occasion est donnée de plonger ou se replonger dans cette épopée "entre deux mondes". L’Italie va construire son unité sous l’impulsion de Garibaldi. C’est la toile de fond du film, qui décrit le monde ancien, celui du Guépard, le Prince Salina avec son ordre que certains croyaient immuable. Fresque grandiose dans la Sicile des années 1860, dans laquelle Burt Lancaster est bouleversant d’intelligence et d’humanité, Alain Delon d’une ambiguité éblouissante et Claudia Cardinale, fausse ingénue, au charmes irresistibles. Epoustouflant.
impression Envoyer l'article à un ami title=

Avec le Guépard, Luchino Visconti, reçoit à Cannes la Palme d’or 1963. Il donne une vision fidèle du seule roman de Giuseppe Tomasi de Lampedusa (1896-1957) publié à titre posthume en 1959.Septième film de Visconti - sur 14 - le Guépard est sans doute le plus célébre.

Les personnages qu’il met en scène symbolisent les types de comportements humains au moment de séismes sociaux et politiques. Des modèles universels.

Il y a le prince Salina, lucide, qui commente « J’appartiens à une génération malheureuse, à cheval entre les temps anciens et les nouveaux et qui se trouve mal à l’aise dans les deux ». Autour de lui se retrouvent son neveu l’aristocrate Tancrède (Delon) un moment attiré par l’aventure révolutionnaire et séduit par Angelica (Claudia Cardinale), belle, riche et roturière. Le père de cette dernière, l’opportuniste Calogero qui sait profiter de toutes les situations pour construire sa fortune et son pouvoir. Les partisans de l’immobilisme, celui du peuple incarné par Don Ciccio et celui l’église représentée par le père Pirrone. Paysages secs et accidentés de la Sicile, les palais vivants et les délabrés, le Palerme populaire, et le bal rassemble les fastes et les signes de dégénéresence d’une société dépassée, le film de Visconti n’a rien perdu de sa puissance et de son intemporalité.

Le Guépard, Visconti
Le Guépard, Visconti
La famille Salina. Un ordre immuable

Synopsis

Le Guépard » débute en mai 1860, lorsque Garibaldi débarque en Sicile. Depuis sa villa de Palerme, le Prince Salina (Burt Lancaster) regarde de loin ce séisme politique qui conduira bientôt à l’unification de l’Italie. Pourtant, il décide d’aider son neveu, Tancrède Falconeri (Alain Delon), qui part rejoindre l’expédition des Mille, ces fameux combattants volontaires ayant suivi le héros du Risorgimento dans sa marche sur la capitale sicilienne. Salina et sa famille s’installent alors dans leur résidence secondaire à Donnafugata. Là, Tancrède tombe sous le charme d’Angelica (Claudia Cardinale), la fille du Maire, Don Calogero Sedara (Paolo Stoppa), un propriétaire foncier que Salina méprise mais dont il a compris le pouvoir grandissant en ces temps de poussée républicaine. Faisant fi de l’amour de sa propre fille Concetta pour son jeune et séduisant neveu, Don Fabrizio décide d’organiser le mariage entre Tancrède, l’aristocrate désargenté, et Angelica, la roturière fortunée.

Lire aussi Le Guépard - Luchino Visconti - Remastérisé

Cinéma

Les derniers articles > Tous les articles
Toute l'actualité de Toutpourlesfemmes.com
en temps réel et gratuitement