Marilyn Monroe : Happy Birthday

Partager cet article 29 avril 2010

Spectacle au théâtre Déjazet, Paris

Le 31 mai, découvrez Happy Birthday Marilyn, un spectacle qui aura lieu au théâtre Déjazet à Paris. Nadia Bruel, actrice et chanteuse lui rend hommage dans le spectacle qu'elle a écrit et interprète. Nadia Bruel est accompagnée par quatre musiciens.

Le 1er juin 2010 Marilyn aurait fêté ses 84 ans... A la veille de cet anniversaire, Nadia Bruel, actrice et chanteuse lui rend hommage dans le spectacle qu'elle a écrit pour elle, son idole.



Seule en scène, mais accompagnée d'un quartet jazz, la comédienne nous propose un voyage musical ryhmé par des retours en arrière dans les épisodes de la vie de Marilyn. Ainsi, le public assiste aux dernières heures de la star. Les propos tenus sont réels mais les situations fictives. Les chansons choisies sont en rapport avec le texte. Quant aux différents rôles que Marilyn a incarnés, on les retrouve sous forme de clins d'œ,il tout au long du spectacle... Entre la facétieuse Sugar Kane de Certains l'aiment chaud (1959), la sensuelle Ellen de son dernier film, inachevé, Something's got to Give (1962) et tous ses autres rôles, se dessine le vrai visage de Norma Jean Baker devenue Marilyn Monroe.



Afin de créer ce show, Nadia s'est intéressée de très près au parcours de l'actrice. «Elle n'était pas celle que je croyais, révèle-t-elle. Belle pour être aimée mais consciente de son manque de culture, Marilyn passa sa vie à la recherche du savoir en prenant des cours du soir ou en lisant sur les tournages. Loin d'être une ravissante idiote, elle était une femme engagée, contre le maccarthysme et la ségrégation. C'est elle qui, dans les années 1950, à force de lobbying, permit à Ella Fitzgerald d'être la première artiste noire à se produire sur la scène du club Mocambo, à Hollywood. La blonde était indéniablement une femme courageuse mais aussi en proie à des angoisses. Son dernier époux, le dramaturge Arthur Miller, auteur des célèbres Sorcières de Salem disait d'elle : “Marilyn s'identifie puissamment à tout ce qu'est la vie mais sa manière extraordinaire de prendre la vie à bras le corps, ne va pas sans une grande tristesse”. »



En effet, la femme la plus sexy du monde, qui avait été une enfant bègue, ballottée entre différentes familles d'accueil, n'était pas heureuse. Taxée de vulgarité par l'actrice Joan Crawford et par le réalisateur Alfred Hitchcock, elle fut aussi victime de nombreux échecs dans sa vie personnelle entre mariages ratés et grossesses avortées. Les conditions de sa disparition, dans la nuit du 4 au 5 août 1962, n'ont jamais été complètement élucidées : assassinat politique à cause de sa liaison avec le président Kennedy et ensuite son frère, Robert Kennedy ? Marilyn avait 36 ans et sa légende était loin de s'éteindre...

« Si je ne me défends pas, je deviendrai un produit, tout juste bon à être vendu dans les vitrines de cinéma. », redoutait la star, à juste titre. A travers l'art, la mode et les chansons, souvent utilisées dans la publicité, elle est aujourd'hui l'icône glamour la plus lucrative du monde. C'est donc pour lui rendre justice et la présenter sous un jour moins connu que Nadia a créé son spectacle : « On peut lire dans Marilyn comme dans un miroir. Elle nous apprend à tous quelque chose sur nous-même. » Découvrons quoi le 31 mai prochain.

A voir et à écouter aussi :

http://byebyemarilyn.free.fr

Video sur You Tube


-Théatre Dejazet, le 31 mai 2010 à 20.30h
-41 bd du Temple Paris (M° Républlique)
-Réservation : 01 48 87 52 55



Par Frédérique Alfassa-Larsonneur

0 Commentaires

Laisser un commentaire