Réjeanne apporte sa vision française de la culotte menstruelle

Tabou, gênant et souvent relégué au second plan, le sujet des règles et des protections périodiques dérange. Surtout l’aspect financier, pourtant problématique pour des millions de femmes à travers le monde. Ces défis ont poussé deux jeunes mères françaises à imaginer une culotte menstruelle moderne, confortable, économique… et respectueux de l’environnement.

L’aventure de ces deux amies, appelées Wye et Alexandra, commence en 2017. Lasses de subir les frottements et les coûts importants des serviettes hygiéniques jetables, elles ont inventé une culotte hygiénique censée contourner ces obstacles. La marque Réjeanne voit le jour et fédère rapidement une communauté de femmes séduites par ses créations, dont des leggins spéciales règles et des maillots de bain menstruels. Ses culottes menstruelles à la fois esthétiques, pratiques et sans risque attirent également l’attention.

Une technologie brevetée made in France…

Alexandra et Wye accordent beaucoup d’importance aux origines françaises de leur création. Elles ont breveté la technologie au cœur de leurs culottes menstruelles dans l’Hexagone, le pays de la lingerie et de la dentelle par excellence. Le concept des slips de règles Réjeanne repose sur un ensemble de trois couches de tissus savamment cousus et juxtaposés.

Le premier tissu, au contact de l’intimité, est constitué de coton à 95 % et d’élasthanne à 5%. Cette composition lui confère une douceur et un confort sans égal. En raison de sa configuration et sa conception, cette première couche a un rôle drainant : elle encadre le passage du flux menstruel jusqu’au tissu absorbant, qui constitue la seconde couche.

Cette dernière est composée de fibres de bambou ultra-absorbantes. Elle contient efficacement le flux menstruel, même abondant. Le troisième tissu, en PUL, fait office de protection antifuite et écoulement, grâce à son imperméabilité. Ces trois couches de tissu combinées offrent une tranquillité d’esprit et un confort optimal pendant plusieurs heures.

… et une production entièrement basée en France

Pour confectionner des produits du même standing que les culottes menstruelles Réjeanne, un concept innovant ne suffit pas. La marque fait donc appel à des artisans, des tisserands et des couturiers français, habitués à travailler les matières sensibles des lingeries féminines. Toute la chaîne de valeur de Réjeanne se trouve ainsi en France, du tissage du tissu primaire, packaging final à la livraison. Les ateliers de l’entreprise se trouvent en Rhône-Alpes et en Bretagne, dans les anciens locaux de Chantelle et Lejaby.

Ce choix d’une production locale fait la fierté de Réjeanne, dont les produits sont certifiés «Origine France Garantie». Plus qu’une simple étiquette, ce label en dit long sur les atouts de ces culottes menstruelles : elles ne contiennent aucune substance chimique douteuse et respectent les valeurs de l’économie circulaire. De plus, elles portent les traces d’une main-d’œuvre experte, passionnée et engagée.

Des protections périodiques économiques et écologiques

À la différence des protections périodiques traditionnelles (tampons et serviettes hygiéniques), les culottes menstruelles sont réutilisables. Un simple lavage, conforme aux recommandations de la marque, suffit à les rendre propres et de nouveau prêtes à l’emploi. Vu sous cet angle, le bénéfice semble insignifiant. Et pourtant, la différence est particulièrement béante si l’on raisonne en matière de déchets évités et d’argent économisé.

Voici quelques indications qui aident à saisir la portée de cette innovation. Considérant qu’une femme est réglée pendant 40 ans, elle utilisera normalement des serviettes hygiéniques et tampons pendant 2600 jours, soit l’équivalent de 500 cycles. Cela représente une quantité de déchets impressionnante. Il suffit de multiplier ces chiffres par le prix d’une boîte ou un paquet de protections hygiéniques, et l’on obtient un résultat qui – sans mauvais jeu de mots – saigne le portefeuille.

Des culottes menstruelles au design attrayant

Qui a dit que les culottes de règles doivent forcément ressembler à des dessous de grands-mères ou à des pièces de tissus dignes d’être exposées dans un Musée de l’étrange? Les fondatrices de Réjeanne contestent fortement cette idée établie. Elles estiment que toutes les femmes méritent de garder leur coquetterie et leur goût des belles choses durant cette période du mois.

Les culottes élaborées par la marque se veulent ainsi attirantes et confortables. Et chacune y trouve son goût, entre les modèles sexy ornés de fines dentelles, les shorty, les culottes taille haute et les dessous sportifs des plus discrets. Toutes les tailles, allant du 35 au 50, y sont représentées.

Une quête permanente de la perfection

Ces qualités ont rapidement émergé aux yeux du public dès le lancement des premières culottes Réjeanne. Faut-il rappeler que la campagne de crowdfunding de la marque sur Ulule détient encore aujourd’hui le record de la collecte la plus suivie et soutenue par le public pour une entreprise féminine. Cette belle exposition n’empêche pas Réjeanne de toujours penser à l’avenir.

L’enseigne s’est entourée récemment de la judokate Clarisse Agbégnénou. La championne olympique collabore étroitement avec la marque dans le choix des couleurs, des matières et des formes de ses lingeries de règles. D’autres projets naîtront de ce partenariat, notamment autour de l’entrepreneuriat féminin et les initiatives de sensibilisation et de création concernant les menstruations.

 

La rédaction