Amedeo Modigliani. L’œil Intérieur

120 œuvres dont une centaine de Modigliani : voilà ce que la rétrospective exceptionnelle du LaM à Villeneuve d'Ascq, près de Lille, offre à voir jusqu'au 5 juin 2016. Un ensemble riche qui montre combien l’œuvre de ce maître est concentrée sur la figure humaine. Une exposition à ne pas manquer!

Exposition Modigliani 2016 - Toutpourlesfemmes
Amedeo Modigliani, Portrait de l’artiste en costume de Pierrot, 1915. 
National gallery of Denmark.

 UN ITALIEN A PARIS

Comme tant d’autres étrangers -  Chagall et Soutine, notamment - , Modigliani est arrivé à Paris au tout début du XXe siècle, avec une bonne formation et du tempérament.

Né à Livourne, en Italie, en 1884, dans une famille d’origine juive séfarade cultivée, Amedeo Clemente Modigliani a suivi les cours de la Scuola Libera di Nudo de L’Accademia di Belle Arti à Florence, puis ceux du père des Macchiaioli Giovanni Fattori et enfin de l’Institut des arts à Venise. 

Mais, le jeune artiste rêve de Paris. Il débarque à 22 ans et y découvre une communauté artistique bohême que la bourgeoisie d’avant-garde recherche.  Montmartre, Montparnasse, La Ruche sont les lieux où les artistes vivent, travaillent et se retrouvent. 

Exposition Modigliani 2016 - Toutpourlesfemmes
Amedeo Modigliani, Tête rouge, 1915.
 Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris.

UN STYLE PERSONNEL

Dès son arrivée à Paris, en 1906, Paul Gauguin et Paul Cézanne sont consacrés. Amedeo Modigiliani appartient à la génération suivante et doit choisir sa voie. Il  complète sa culture classique en lisant les philosophes contemporains, notamment Friedrich Nietzsche, ou les poètes, tels  Lautréamont et ses Chants de Maldoror. Pour forger son style,  il fréquente assidûment Le Louvre qui, comme le musée Guimet et le musée du quai Branly, a prêté à l'exposition des oeuvres qui l'ont influencées. Les figures des îles grecques des Cyclades l’inspirent autant que le sourire du bouddha.

Exposition Modigliani 2016 - Toutpourlesfemmes
Amedeo Modigliani, Cariatide, vers 1913-1914.  Musée d’art moderne de la Ville de Paris. 

Ami proche de Brancusi - et la première salle de l’exposition en témoigne - il étudie aussi la peinture de Cézanne. Si des liens s’instaurent entre les œuvres, Modigliani trouve son propre style. Ce que montre l’exposition avec succès : qu’importe les influences, pourvu qu’elles le placent sur sa voie personnelle ! 

Exposition Modigliani 2016 - Toutpourlesfemmes
Amedeo Modigliani, Chaïm Soutine, 1915. Staatsgalerie, Stuttgart. 

PEINTRE DES FEMMES

Les portraits de Picasso, de Cocteau, de Soutine, de Derain ou de Diego Rivera qui sont ses modèles s'invitent parmi ceux des femmes qui ont posées pour lui. Peintre d'une intériorité comprise dans une ligne qu'enferme leurs traits avec finesse, Modigliani ne peint jamais les yeux comme la fenêtre de l’âme. Il ne dépasse pas cet interdit. Pourtant, ces portraits possèdent la force d’une icône. 

Exposition Modigliani 2016 - Toutpourlesfemmes
Amedeo Modigliani, Femme assise à la robe bleue, 1918-1919.  
Moderna Museet, Stockholm. 

Quand Modigliani fait du nu, qu’il a appris à dessiner et peindre durant sa formation en Italie,  il le marque d’érotisme et de sensualité. Il aime la femme, il arrondit les formes, colore les espaces, découpe, insiste, cadre. Il peint sa fascination enjouée.

UNE CARRIERE FECONDE MAIS BREVE

Modigliani a partagé sa vie avec la poétesse et critique d’art Béatrice Hastings, femme brillante et féministe, qu’il quitte en 1916 pour Jeanne Hébuterne. Le 24 janvier 1920, il meurt d’une méningite tuberculeuse. Deux jours plus tard, sa compagne, enceinte de neuf mois, se suicide en se jetant d'une fenêtre.

La peinture reste, chez lui, un lieu qui transcende la douleur (la maladie, la pauvreté, la non-reconnaissance) que ni l’alcool, ni la drogue ne pouvaient abolir. La postérité de son œuvre est immense et semble comme immune de toute tragédie, comme si la vie et l’œuvre communiquaient dans le sublime.

A savoir : Cette exposition rend aussi hommage à Roger Dutilleul, ami et collectionneur passionné de Modigliani. Sa dotation, ainsi que celle  de son neveu Jean Masurel, est à l'origine du LaM. 

INFOS PRATIQUES
Amedeo MODIGLIANI, L’œil Intérieur. Au LaM à Villeneuve d’Ascq. Du 27 février au 5 juin 2016. Site: musee-lam.fr


Par Caroline Benzaria

©  SMK Photo, Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Adam Rzepka, Musée d’art moderne / Roger Viollet; Staatsgalerie, Stuttgart;  Moderna  Museet, Stockholm.

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire