Lalique : l'usine de Wingen-sur-Moder (Alsace)

Alors que le nouveau musée Lalique ouvre ses portes le 2 juillet 2011 à Wingen-sur-Moder (Alsace), faisons un petit tour dans l'usine Lalique toute proche, là où sont fabriqués tous les objets en cristal de la célèbre marque de luxe.

L'usine Lalique de Wingen-sur-Moder

Incursion vidéo à l'intérieur de ses murs et retour sur son histoire avec Denis Mandry, son directeur actuel.

Retour sur l'histoire de l'usine Lalique

"René Lalique avait 61 ans, pas moins, quand, en 1921, il a créé sa manufacture dans le village de Wingen-sur-Moder", rappelle Denis Mandry, Directeur de l'usine Lalique, en place depuis 1978. Au lendemain de la première guerre mondiale, un demi-siècle après la fermeture de la verrerie du Hochberg, l'industrie verrière va ainsi renaître à Wingen-sur-Moder, au coeur des Vosges du Nord, avec la fondation par René Lalique de la Verrerie d'Alsace. Il faut dire que sa notoriété de verrier grandissant, l'usine de Combs-la-Ville n'arrive plus à répondre seule à la demande. Et puis, la région possède une tradition verrière ancienne. L'épais manteau de grès qui la couvre fournit la silice, élément de base pour la fabrication du verre, les forêts abondantes procurent le combustible nécessaire.

La Verrerie d'Alsace

René Lalique sait qu'il peut y trouver la main d'oeuvre qualifiée nécessaire à l'exercice de son art et profiter des mesures incitatives du gouvernement qui cherche à faire de l'Alsace et de la Moselle retrouvées des vitrines de la France.

Si dans un premier temps la production alsacienne est plus particulièrement spécialisée dans la verrerie de table, la fabrication des modèles d'avant guerre se poursuivant en région parisienne, cette distinction va progressivement disparaître. A partir de 1923, la marque de fabrique V.D.A., pour Verrerie d'Alsace, va également être remplacée au fur et à mesure du renouvellement des moules par la signature traditionnelle, R. Lalique.

René Lalique engage des ouvriers spécialisés, verriers, tailleurs et graveurs, venant principalement des établissements proches, tels Saint-Louis, Meisenthal ou Vallérysthal. Le nombre d'employés qui, au début, était de l'ordre d'une cinquantaine, atteint plus de cent cinquante entre 1924 et 1925, au moment de la préparation de l'Exposition des Arts décoratifs et industriels, pour culminer à trois cents à la veille de la seconde guerre mondiale.

En homme que n'arrêtent point les préjugés répandus contre les procédés industriels, il veille à pourvoir cette usine de toutes les ressources modernes, pratiquant avec le moulage la technique du verre pressé pour les pièces massives, le soufflage à l'air comprimé... Ses créations peuvent être fabriquées en série, sans que ne soit jamais altérée la qualité esthétique ou technique du produit. Cette question lui tient tout particulièrement à coeur. Peu de temps après l'entrée en activité de la Verrerie d'Alsace, René Lalique déclarait en effet : "J'estime que quand un artiste a trouvé une belle chose, il doit chercher à en faire profiter le plus grand nombre de gens possible".

René Lalique devient ainsi fabricant afin de ne pas être tributaire de moyens extérieurs, sans pour autant cesser d'être un artiste.

Le cristal Lalique

1940, l'usine de Wingen-sur-Moder est mise sous séquestre par l'armée allemande. En 1945, René Lalique décède à Paris. Marc, son fils, qui a suivi les cours de l'École des Arts décoratifs de Paris, et est devenu un collaborateur de René Lalique, reprend l'usine. Il
met à profit ses qualités de technicien pour rénover la manufacture et la moderniser.

Il abandonne définitivement le verre au profit du cristal. Produit plus noble, son façonnage correspond à un travail d'artiste, il se fait à la température de 1400° Celsius. Une grande partie du travail est réalisée à la main, depuis la création, par des potiers, des moules ou creusets.
Le contraste entre transparence et satiné trouvant son expression maximale dans la pureté de cette matière, cet effet particulier va devenir célèbre dans le monde entier au point que le nom de Lalique y est souvent assimilé. Sous l'impulsion de Marc Lalique, la cristallerie Lalique prend rapidement sa place parmi les grandes cristalleries françaises et étrangères. Marc décède en 1977.

La Maison Lalique a été rachetée en février 2008 par la Société suisse Art et Fragrance. L'objectif de Silvio Denz, Président Directeur Général et propriétaire de la société, est de renforcer la marque dans le monde entier et d'augmenter les capacités de production de la cristallerie de Wingen-sur-Moder.

Le savoir-faire de la Maison Lalique

Le savoir-faire exceptionnel des verriers de la région est l'une des motivations premières qui ont conduit René Lalique à s'implanter dans les Vosges du Nord. Aujourd'hui encore, près de deux cent hommes et femmes, mettent leurs tours de main et leurs connaissances au service de la création.

Dans la halle, autour du four, une véritable chorégraphie s'organise, faite de souffle, de tournoiements et de gestes mesurés. La matière en fusion y prend forme. Le travail de sculpture se poursuit dans les ateliers à froid pour rendre la pièce conforme à l'intention du créateur.

Parmi les artisans qui donnent vie à la matière, une dizaine de Meilleurs Ouvriers de France. Ils ont obtenu cette distinction à l'issue d'un concours, à l'occasion duquel ils ont fait la preuve tant de leurs connaissances techniques que de leur dextérité. Symboles d'excellence, ils font
la fierté de l'entreprise, comme le souligne à plusieurs reprises Denis Mandry.

'Il faut dix ans pour être maître verrier , chaque année nous formons des jeunes en alternance, avec le collège de Bitche'.

Vidéo réalisée le 16 juin 2011 par Nicole Salez

----------
- Musée Lalique, Rue de Hochberg F - 67 290 Wingen-sur Moder - 19 Tel. +33 (0)3 88 89 08 14 - info@musee-lalique.com - www.musee-lalique.com
- Horaires d'ouverture :
De l'ouverture le 2 juillet 2011 au 30 septembre : tous les jours de 10h00 à 19h00 /Du 1er octobre au 31 mars : du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 / Le musée est ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00 pendant les vacances scolaires
- Tarifs :
6€ - 3€ - Pass Famille 14€ (2 adultes et de 1 à 5 enfants de -18ans) - Pass Annuel 15€
-----------
- Agence de développement touristique du Bas-Rhin : 4 rue Bartisch - F-67100 Strasbourg
- Tél. +33 (0)3 88 15 45 88 - Fax +33 (0)3 88 75 67 64
-------------
Lire également :
- Musée Lalique : Hall d'entrée et lustre monumental
- Musée Lalique : Les jardins
- Le musée Lalique en quelques dates
- Musée Lalique : un décor naturel exceptionnel
- Musée Lalique à Wingen-sur-Moder : ouverture le 2 juillet 2011
- Les successeurs de René Lalique

Nicole Salez

Portrait de admin

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire