Le 8 mars, Journée Internationale de la Femme

Le 8 mars, comme chaque année depuis 1975, plusieurs pays célèbrent la Journée Internationale de la Femme ou Journée des Droits des Femmes. Chez TPLF nous ne tomberons pas dans les travers de la récupération commerciale ou marketing. Nous préférons nous rappeler l'origine de cette journée et comprendre sa signification pour nous, les femmes.

journée_de_la_femmeLe 8 mars, Journée Internationale de la Femme

Car si l'on a encore besoin aujourd'hui de consacrer une journée à la célébration des droits des femmes, c'est qu'il y a encore beaucoup à faire en la matière.

Pourquoi la Journée Internationale de la Femme?

C'est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions de toutes sortes. C'est également l'occasion de faire le point sur les avancées des droits des femmes, de mesurer les réalisations passées et surtout de préparer l'avenir. C'est enfin l'opportunité de rendre hommage à toutes celles, connues ou totalement inconnues, qui par leurs actes ou leurs paroles ont fait avancer la cause des femmes dans le monde.

Aucune solution durable aux problèmes sociaux, économiques et politiques les plus pressants de la société ne peut être trouvée sans la pleine participation, et la pleine autonomisation des femmes du monde entier (source: Organisation des Nations Unies)

En 2015, la Journée internationale de la femme a mis l’accent sur la Déclaration et le Programme d’action de Beijing, une feuille de route historique signée par 189 gouvernements il y a 20 ans qui établit le programme d’action pour la réalisation des droits des femmes - plus d'informations ici.

"C’est en libérant le pouvoir des femmes que nous pourrons garantir l’avenir de chacun," déclare le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon dans son message à l’occasion de la Journée internationale de la femme. 

Ban Ki-Moon, Secrétaire Général de l'ONU

En 2016, l'ONU met l'accent sur la parité : "La parité en 2030: avancer plus vite vers l'égalité des sexes"!

Les cibles clefs du programme de développement durable de l'ONU à l’horizon 2030 : 

- D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité, qui débouche sur un apprentissage véritablement utile, conformément à l’objectif de développement durable 4. 
- D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire. 
- Mettre fin, dans le monde entier, à toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles. 
- Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation. 
- Éliminer toutes les pratiques préjudiciables, telles que le mariage des enfants, le mariage précoce ou forcé et la mutilation génitale féminine.

(source: ONU)

La rédaction 

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire