Agnès b., un parcours artistique multi-facettes

Née d'un amalgame entre le nom de jeune fille de sa fondatrice, Agnès Troublé, et l'initiale du nom de son premier mari Christian Bourgois, grand éditeur français, l'enseigne agnès b. se trouve aujourd'hui sur toutes les lèvres. Derrière cette marque se trouve une femme, un modèle pour les jeunes artistes de notre époque comme des générations passées.

 

A la rencontre d'Agnès b.

 

Âgée de 73 ans et dénombrant plus de 40 années d'expérience dans le monde de la mode et de l'art, le parcours professionnel de la créatrice est sinueux et exemplaire pour les jeunes pousses ! Agnès b., une influence mondiale, de la mode à l'art contemporain.

agnes_b_portrait

Portrait d'agnès b. par Gaspar Noé, via Wikimedia

LA MODE COMME PREMIERE PASSION

Comme l'introduit l'article "Zoom sur la styliste Agnès b." du Carnet de Styles de Peter Hahn, la mode semble avoir toujours été au centre de l'attention de la créatrice. Ancienne élève de l'École du Louvre, rédactrice mode pour le magazine Elle, puis styliste chez Dorothée Bis, il faudra attendre 1973 avant qu'Agnès Troublé se lance dans l'aventure autodidacte. Elle ouvre alors en 1975 sa première boutique sous le nom éminent d'agnès b.

Très vite remarquée par les acteurs du monde de la mode comme par le public, agnès b. séduit d'abord par la création de deux produits phares – l'indémodable marinière et le cardigan à boutons pression – pour s'orienter tout au long de son développement dans le travail de produits basiques, confortables et parfaitement dans l'air du temps !

La touche agnès b. dessine la silhouette de la femme d'aujourd'hui en finesse en respectant une identité made in France pour laquelle la créatrice se bat depuis toujours. Une philosophie qui fait s'associer l'enseigne à celle du Slip français en 2013, entreprise également adepte de la production locale dans son œuvre – nous vous invitons au passage à jeter un œil à notre article sur les jouets made in France pour Noël.

UN REGARD SUR L'ART CONTEMPORAIN

Mais la mode n'a pas été la seule passion d'Agnès Troublé. En effet, la créatrice est aussi une galeriste de renom – elle est à la source de deux galeries d'art à Paris et à Tokyo – et collectionneuse d'art contemporain dont une partie des œuvres fut récemment exposée au LaM de Lille dans l'exposition "Un regard sur la collection d'Agnès b." et dont on voit un fragment sur Madame du Figaro.

D'Andy Warhol à Hantaï, en passant par Jean-Michel Basquiat, dont elle achète certaines œuvres avant même que ce dernier ne vive la gloire, la collection d'Agnès Troublé est variée et cherche à promouvoir les travaux de jeunes artistes tout comme celui de grands noms de l'art.

Toujours plus loin dans la diffusion de la culture, la femme au parcours remarquable lancera une maison de production cinématographique du nom de Love Streams agnès b. Productions qui participera à la production de films comme "Wrong" de Quentin Dupieux ou encore "Enfants de Don Quichotte", et éditera un périodique d'art contemporain, Point d'ironie.

En bref, agnès b. s'installe au cœur du bouillonnement artistique d'aujourd'hui et reste depuis ses débuts un nom à suivre !

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire