NKM en 8 points

Dimanche 20 novembre 2016, Nathalie Kosciusko-Morizet – NKM sera la seule femme à concourir à la primaire des Républicains. 

NKM, un nouveau genre politique

Si, comme elle l’a reconnu au lors du dernier débat organisé, elle n’a pas probablement aucune chance de la remporter, elle aura mener une campagne active. Elle se sera aussi affirmée comme la plus innovante des candidats.

Nathalie Kosciusko-Morizet  durant son meeting salle Wagram - 
NKM en 8 points- toutpourlesfemmes.com

La plus humaniste aussi.  Quelles sont donc les idées fortes de son programme ? Voici ses 8 points forts présentés en un synthétique tour d’horizon construit à partir de son unique meeting de campagne, salle Wagram à Paris le 9 novembre 2016, et des débats télévisés.

1 - Elle est moderne

Elle est portée par une génération d'élus, plus motivés que médiatiques. Avant de présenter son programme, salle Wagram, NKM a invité ses soutiens à la présenter et à expliquer pourquoi ils croient en elle. Quand elle a pris la parole, elle l’a fait à la Steve Jobs, en s’adressant sans note, ni pupitre à la salle, en marchant avec un micro oreillette discret.

2 - Elle est ancrée dans la réalité d’aujourd’hui

Elle ne cesse de le clamer. Nous avons changé d’ère et la révolution numérique est une réalité de tous les jours. Pour tout le monde, sauf pour le monde politique et pour de nombreuses zones grises du pays, mal connectées, pas équipées en fibre optique… Ce qui est, selon elle, une demande forte des élus locaux à qui elle a rendu visite cet été pour bâtir son programme.

3 – Elle est pragmatique

Si elle prône de poursuivre les interventions militaires en Syrie et ailleurs pour combattre Daech, et même d’augmenter les dépenses de la Défense, cette ancienne militaire puisque polytechnicienne prétend que c’est en les combinant avec une politique ferme et sociale en France que la lutte contre le terrorisme sera la plus efficace. Elle propose de changer la loi pour agir contre les idées et les mouvements fanatiques.

Concernant Trump, elle ne lui pardonne « aucun de ses propos sexistes, homophobes et racistes » mais il a été démocratiquement élu, « nous devons donc travailler avec lui ».

 

Nathalie Kosciusko-Morizet  durant son meeting salle Wagram - 
NKM en 8 points- toutpourlesfemmes.com

4 – Elle est libérale

Elle propose de réduire de 100 milliards d’euros les impôts et les charges des entreprises. Ce qui, selon elle, améliorera la compétitivité et la création d’emploi. Et prévoit d’imposer les revenus des particuliers de manière proportionnelle, dès le premier euro. Chacun en paiera donc amis pourra alors choisir d’affecter 5% de son impôt au ministère de son choix.

5 – Elle est sociale

NKM est favorable au revenu universel (470€ par français et par mois). En échange, elle supprime toutes les autres aides sociales. Elle propose aussi une protection renforcée pour les travailleurs indépendants et un statut unique. Elle fait de la dépendance dans les familles touchée par le handicap, le vieillissement ou la maladie le chantier prioritaire de son quinquennat.

Elle ne parle pas d’augmenter l’âge de la retraite, seulement de passer au système de la retraite à points, plus juste selon elle.

Enfin, elle conserve l’ISF.

6 – Elle est pro-Européenne

« Il faut montrer à quel point l’Europe est utile, notamment sur les sujets d’actualité : l’immigration, la lutte contre le terrorisme ou sur l’émergence de secteurs émergents tels le numériques », dit-elle et créer les organisations qui les porteront.

7 – Elle est rationnelle

Scientifique dans l’âme, elle reproche à l’Etat de s’être dispersée dans des fonctions qui n’étaient pas les siennes. Ce qui coûte cher, il faut donc le reconcentrer sur ses factions régaliennes et développer les initiatives locales pour réduire le mille-feuilles administratif français.

8 – Elle est fidèle à ses engagements

C’est l’écologiste de la droite, elle en a fait une marque de fabrique. Le Grenelle de l’environnement, c’est elle. Pour retrouver cette énergie, elle s’engage à développer les circuits courts et à réduire les déplacements (par le télétravail notamment). Et à développer les énergies renouvelables.

Sinon, elle refuse toute compromission avec le Front National et cela, à quel que niveau que ce soit.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet  en campagne en Savoie  - NKM en 8 points- toutpourlesfemmes.com

Créditée de 2 à 6% des intentions de vote au premier tour des primaires de la droite et du centre, Nathalie Kosciusko-Morizet ne sera sans doute pas au deuxième tour. A quoi pourrait bien servir de voter pour elle ? A lui assurer un avenir politique, dans tous les cas, et qui sera d’autant plus intéressant et fort que son score et sa place (4ème, 5ème ?) seront élevés et dépendra de qui arrive en tête. Sarkozy a prévenu qu’il n’était pas sûr de lui proposer à nouveau un ministère s’il est élu, Fillon n’a rien dit mais Juppé compte sur elle, c’est sûr. Quoi qu’il sen soit, NKM s’impose comme une figure féminine puissante de la politique, une femme forte qui deviendra vite incontournable.

 Véronique Le Bris

 

© Jordan Bauriey, © Arnaud Perrin

 

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire