2017 : des salaires à la hausse ?

Certes, il n’y a pas que l’argent dans la vie, mais en ces temps incertains, il est fondamental de savoir quelles perspectives nous réservent 2017 en terme d’augmentation des salaires et donc de pouvoir d’achat. Et comment nous nous situons par rapport à nos voisins européens et à nos homologues masculins.

+ 1,5% d'augmentation

2017 a débuté avec une revalorisation du salaire minimum de 0,93%. Le SMIC français est donc passée à 9,76 € brut de l’heure (+ 9 centimes). Pour un temps plein (35h par semaine), un salarié touchera désormais 1480,27 € bruts mensuels (soit + 11 € net par mois).

56,6% de smicardes

Cette mesure bénéficie surtout aux femmes qui sont 56,6% à être payées au SMIC alors qu’elles ne représentent que 43,6% des salariés du secteur privé non agricole.

Il est plus difficile de prévoir l’augmentation moyenne des autres salaires qui, elle, n’est pas fixée par la loi.  Mais, selon le cabinet Korn Ferry, spécialisé dans l’emploi, les estimations en  Europe sont les suivantes :

Présicisons qu'il s'agit ici d'augmentation réelle des salaires, c’est-à-dire corrigée de l’inflation.

Comme vous pouvez le constater, la France est plutôt en bas du tableau avec une hausse très modeste de 1,5 %, au même niveau que la Suède et la République Tchèque, mais derrière la Suisse, le Royaume-Uni, l'Allemagne ou l'Italie. 

La France moins inégalitaire que ses voisins

Selon les données d'Eurostat (qui datent de 2014), le salaire moyen en Europe s'élève à 15,15€ brut de l'heure dans l'Union Européenne et à 16,16 € dans la zone euro.  La moyenne française est au dessus à 17,4€, derrière l'Allemagne (17,8€) , les Pays-Bas (17,9€), le Royaume Uni (18,8€) et la plupart des pays du Nord mais devant l'Italie (15,4€). 

Dans tous les pays étudiés sauf en Turquie, les femmes gagnaient en 2014 moins que les hommes. En France, la différence des salaires moyens entre les deux sexes est de 16%, contre 17,2% dans toute l'Union Européenne. C'est pire en Allemagne (22,3% ), au Royaume-Uni (20,9%) ou en Suisse (17,4%) mais beaucoup mieux en Belgique (6,5%), en Italie (6,12%) et surtout au Luxelbourg (5,38%). 

Conclusion : pour gagner plus en se rapprochant des salaires masculins, il faut miser sur le Luxembourg ou l'Italie ! A vous de voir !

Véronique Le Bris 

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire