Les films d'août qui savent parler aux femmes

Partager cet article 10 août 2016

Envie d’aller au cinéma ? Mais comment choisir parmi toutes les  nouveautés qui s’affichent? 

4 films à voir en août 2016

Justement, Cine-Woman sélectionne les films qui savent parler aux femmes. En attendant la rentrée, quatre oeuvres drôles ou graves qui vont, c’est sûr, faire parler d’elles.

1 - L’économie du couple

Le réalisateur belge Joachim Lafosse s’intéresse de près à un sujet ravageur : l’argent dans le couple.

L’histoire 

Marie et Boris ont passé 15 ans ensemble mais ils décident de se séparer. En attendant que Boris qui n’a pas d’emploi fixe trouve un logement, ils continuent à cohabiter dans la maison que Marie a achetée. Or, cette maison ne serait pas grand chose sans les travaux et l’amour que Boris y a investi. Tout est donc prétexte à se disputer, et surtout l’éducation de leurs deux filles.  

 L'économie du couple de Joachim Lafosse - 
Les films d'août qui savent parler aux femmes - toutpourlesfemmes

Ce qu’en dit le film

Ecrit par Joachim Lafosse et Mazarine Pingeot, L’économie du couple aborde de front un sujet rare au cinéma mais qui pourtant pollue la vie de nombreuses familles : l’argent. Quelles valeurs donner aux heures investies pour le bien-être d’une famille ? La valeur pécuniaire a-t-elle raison sur toutes les autres ? Ce huis-clos étouffant souffre de quelques faiblesses de scénario. Dommage car Joachim Lafosse avait prouvé dans A perdre la raison qu’il pouvait scruter avec une finesse inouïe la désagrégation d’une famille. Reste la pertinence du sujet, et quelques belles scènes (celle de la danse familiale sur Bella de Maître Gims, notamment).

De Joachim Lafosse, avec Bérénice Bejo et Cédric Kahn. 1h40.

Sortie : 10 août 2016.

 

2 - Toni Erdmann  

C’est le film qui a fait le plus parler de lui au Festival de Cannes 2016. Etrangement absent du palmarès, il aborde avec une originalité folle la relation père-fille. Brillant !

L’histoire

Winfried est un incorrigible farceur, un homme qui a toujours pris la vie d’une manière nonchalante et amusée. Du coup, il ne comprend plus sa fille, Inès, partie faire carrière en Roumanie. Elle, au contraire, est une salariée totalement investie dans son travail. Winfried lui rend visite à Bucarest et devient un grippage inattendu et imprévisible dans la vie de sa fille, même quand elle le croit reparti en Allemagne.

 Toni Erdmann de Maren Ade - Les films d'août qui savent parler aux femmes - toutpourlesfemmes

Ce qu’en dit le film

Toni Erdmann est sans doute le film le plus ingénieux et le plus original qui ait été présenté au dernier Festival de Cannes. S’il aborde de front la relation père-fille, il s’ancre dans le système économique et social actuel et en propose, l’air de rien, une lecture extrêmement critique mais parfaitement salvatrice. Les acteurs, et en particulier Peter Simonischek qui joue Winfried et Toni Erdmann, sont extraordinaires, le scénario est totalement imprévisible et parfaitement maîtrisé, les dialogues et les situations croustillantes et à mourir de rire. Assurément un des meilleurs films de l’année !

De Maren Ade, avec Peter Simonisheck et Sandra Hüller. 2h42

Sortie : le 17 août 2016.

 

3 - Divines 

La réalisatrice Houda Benyamina ne s’est pas fait que des amis en recevant la caméra d’or 2016 (le meilleur premier film toutes sélections confondues du Festival de Cannes) et en lançant un « t’as du clito ! » à Edouard Waintrop, qui avait sélectionné Divines à la Quinzaine des réalisateurs. Une réplique de son film qu’on pourrait qualifié de « couillu ».  

L’histoire

Deux jeunes femmes de banlieue décident de prendre en main leur destin et de réaliser leurs rêves. Tout est bon pour se sortir de la galère : l’amour, la haine, la guerre, la drogue… 

Divines de Houda Benyamina - Les films d'août qui savent parler aux femmes - toutpourlesfemmes

Ce qu’en dit le film

Divines a l’énergie positive du désespoir. Portée par un duo d’actrices hors normes, Déborah Lukumuena, et surtout la petite Oulaya Amamra, sœur de la réalisatrice, cette histoire raconte ce qu’est la banlieue aujourd’hui, notamment quand elle est vue et vécue par des femmes. Sans jugement mais avec une analyse clinique pertinente, ce film ne tombe dans aucun écueil habituel et fait part de l’énergie énorme qui pousse ses deux gamines vers le haut, quitte à en payer le prix fort. Bien vu et électrisant !

D’Houda Benyamina, avec Oulaya Amamra et Déborah Lukumuena. 1h45.

Sortie : le 31 août 2016.

  

4 - Nocturama

Bertrand Bonello a écrit le scénario il y a cinq ans et son anticipation est aujourd’hui glaçante. Nocturama fera date.

L’histoire

Un ballet orchestré d’une bande de jeunes de la région parisienne. On finit par comprendre qu’ils se connaissent et ont un projet commun : celui de faire exploser en même temps plusieurs bâtiments dans différents endroits de Paris. Leur forfait réalisé, ils se retrouvent face à leurs actes pour une nuit d’attente et d’horreur dans un grand magasin parisien.

 

Nocturama de Bertrand Bonello -  
Les films d'août qui savent parler aux femmes - toutpourlesfemmes

Ce qu’en dit le film

La pertinence du sujet, l’intuition que Bertrand Bonello a eu il y a 5 ans quand il a commencé à écrire le scénario est extrêmement troublante. Le film a été tourné durant l’été 2015, trois mois avant les attentats de novembre, et il est évidemment impossible de ne pas faire le rapprochement. Ce qui intéresse Bonello ici c’est comment cette bande de jeunes agit sans jamais se poser la question du pourquoi. C’est aussi la limite du film, et justement l’interrogation lancinante qui en découle. Le film ravivera sans doute des plaies ouvertes mais en déliant les langues, peut-être aura-t-il un effet cathartique bienvenu. 

De Bertrand Bonello, avec Finnegan Oldfield, Vincent Rottiers, Luis Rego et Adèle Haenel. 2h10. 

Sortie : le 31 août 2016

Véronique Le Bris 

Tags: filmCinéVéronique le Bris

0 Commentaires

Laisser un commentaire