Warhol Unlimited - Expo MAM Paris 2015

Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et les commissaires de l’exposition Sébastien Gokalp et Hervé Vanel présentent plus de 200 œuvres d’Andy Warhol (1928- 1987). Les séries, Electric Chairs (1964-1971), Jackies (1964), Flowers (1964-1965), Maos (1972-1973), Self-portraits (1966-1967, 1981), Brillo Boxes (1964) sont montrées. Tout Pour Les Femmes décrypte l'exposition.

Vous découvrirez des portraits filmés (les Screen Tests, 1964-1966) et des papiers peints tel Cows (1966). Le cinéma expérimental avec le célèbre film Empire qui dure huit heures (1964) ainsi que l’installation de Silver Clouds (1966) sont tout autant que les environnements spectaculaires des concerts du Velvet Undergound (l'Exploding Plastic Inevitable, 1966) des incontournables,  moins connus du grand public, issus de la planète Warholienne figure majeure du Pop Art Américain, à découvrir et interroger!

WARHOL_SELF_PORTRAIT

Andy Warhol (1928-1987), Self-Portrait, 1966, peinture acrylique et encre sérigraphique sur 9 toiles de 57,2 x 57,2 cm, dimension totale : 171,7 x 171,7 cm, New York, Museum of Modern Art (MoMA), Gift of Philip Johnson. Acc. n.: 513.1998.a-i. © 2015. Digital image, The Museum of Modern Art, New York/Scala, Florence © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015

Né à Pittsburgh, Warhol poursuit des études au Carnegie Institute of Technology de Pittsburgh (section pictorial design). Il s’installe à New York en 1949. Entre 1950-1960, il reçoit de nombreuses récompenses pour ses campagnes publicitaires (notamment en 1956, pour les chaussures I. Miller). En parallèle, il expose son œuvre artistique dans des galeries confidentielles.

En 1956, Warhol fait le don (refusé) au MoMA de New York d’un dessin de chaussure.

En 1962, Warhol expose 32 Boites de Soupe Campbell’s à la Ferus Gallery de Los Angeles, il peint l’imagerie publicitaire. Il s’approprie un motif et le répète. Puis, c’est au tour des photographies publiées dans les journaux d’être détournées par l’artiste. 

warhol_unlimited

 Andy Warhol (1928-1987),  Big Electric Chair, 1967, Peinture acrylique et encre sérigraphique sur toile, 137,2 x 185,7 cm  © The Menil Collection, Houston, Gift of the artist - Photo : Hickey-Robertson, Houston 
© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015
 

Dans les années 1960, il continue d'exposer dans des galeries jusqu’à ce que ses rencontres avec Ivan Karp (de la Leo Castelli Gallery) et d’Henry Geldzahler (jeune conservateur au Metropolitan Museum of Art) lui permettent de promouvoir son œuvre à un niveau international et institutionnel.

andy_warhol

 Andy Warhol, Gerard Malanga et Philip Fagan à la Factory, New York, 1964. Photographie de Ugo Mulas © Ugo Mulas Heirs. All rights reserved. Courtesy Archivio Ugo Mulas, Milano – Galleria Lia Rumma, Milano/Napoli 
© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015 

Son atelier de production qu’il bâptise la Factory tourne à plein régime dans les 1960-70. Elle est un lieu de conception, réalisation, production et de socialisation prisée par l’avant-garde et devient une fabrique à célébrité.

« Il régnait sur la faune interlope de la Factory, son grenier-atelier, au cœur de New York, son « usine », comme disait Warhol lui-même, un climat trouble à la Pabst, style Munich 1925, où tous les asociaux se donnaient rendez-vous pour voir officier l’extraordinaire révélateur de ce happening permanent qu’était pour lui la réalité objective moderne. » Pierre Nahon in Dictionnaire amoureux de l’art moderne et contemporain 

Warhol s'impose comme le plus grand portraitiste mondain de son temps. A cet égard, l'exposition nous présente ses portraits peints et ses portraits filmés, mixant gens célèbres et inconnus.

Andy Warhol (1928-1987), Jackie (Gold), 1964 Sérigraphie sur toile, 50,8 x 40,6 cm, New York, The Sonnabend Collection, AW- 0016 © The Sonnabend Collection, on loan from Antonio Homem 
© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015 
Après l’assassinat de JFK le 22 novembre 1963, des photographies de Jackie Kennedy « première dame » inondent la presse américaine. Warhol, recadrant plusieurs photographies isole un visage radieux ou affligé de Jackie sur fond bleu, or ou blanc. La série ne fera pas l’objet d’une exposition individuelle de son vivant

Andy Warhol (1928-1987), Mao, 1973 Peinture acrylique et encre sérigraphique sur toile 127 x 107 cm, Fondation Carmignac © Courtesy Fondation Carmignac – Photo Thomas Hennocque
© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015 

Usant d’un mélange de sérigraphie et de technique picturale expressionniste, en 1974, le Musée Galliera, Paris accroche près de 150 portraits de Mao sur papier peint à l’effigie du Grand Timonier. A partir d'une photographie officielle, l'artiste macule le portrait officiel de Mao Zedong, père spirituel d’une révolution culturelle et bafoue son culte de la personnalité.

Andy Warhol (1928-1987), Photogramme de Screen  Test: Edie Sedgwick (Bout d’essai:  Edie Sedgwick),  1965, film tourné en 16 mm, noir et blanc, muet, durée  4,6 min à 16 images par seconde, Pittsburgh, The Andy Warhol Museum 
© 2015 The Andy Warhol Museum Pittsburgh, PA, a  Museum of Carnegie Institute. All rights reserved 

Un modèle pose devant la caméra et se « laisse filmer » pour la durée standard d’une bobine 16 mm. Les films sont tournés à 24 images par seconde et projetés à 16 images par seconde, ce qui implique un léger étirement du temps.

 Andy Warhol (1928-1987), Flowers, 1965, peinture acrylique et encre  sérigraphique sur toile, 20,3 x 20,3 cm  © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015 
Au printemps 1965: Warhol souhaite prendre sa «retraite» d’artiste pour se consacrer au cinéma, lors de son exposition de Fleurs à la galerie Sonnabend à Paris.

Andy Warhol (1928-1987), Photogramme de Empire, 1964, film tourné en 16 mm, noir et blanc, muet, durée 8 heures et 5 min à 16 images par seconde, Pittsburgh, The Andy Warhol Museum © 2015 The Andy Warhol Museum Pittsburgh, PA, a Museum of Carnegie Institute. All rights reserved 

L'artiste  film un plan fixe  explorant la notion d'un temps qui passe imperceptiblement...apparement sans montrer de chagement.

Au printemps 1966, l'artiste expose  Silver Clouds et son papier peint au motif vache et se consacre au développement du spectacle multimédia The Exploding Plastic Inevitable avec le groupe de rock The Velvet Underground. 

 Andy Warhol (1928-1987), Sous Silver Cloud, lors de son exposition à la Ferus Gallery, Los Angeles, 1965 © Steve Schapiro/Corbis © The Andy Warhol  Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015 
The Andy Warhol Museum Pittsburgh, PA, a  
Museum of Carnegie Institute. All rights reserved  

Les visiteurs de l'exposition éprouvent dans cette section de l'exposition, l'envie de jouer  joyeuse. Un portrait filmé de l'artiste facécieux reste à ne pas manquer, dans cette salle, qui  le montre en maître du Pop Art.

 En 1978 répondant à la commande des mécènes Heiner Friedrich et Philippa de Menil, Wharol achève un ensemble de 102 peintures qui sera exposé pour la première fois à la Heiner Friedrich Gallery, New York, en janvier 1979 sous le titre Shadows. Pour la première fois en Europe les Shadows  appartenant à la Dia Art Foundation sont montrées dans leur totalité , elles se déploient sur une longueur de plus de 130 mètres et terminent « Warhol Unlimited »: une exposition qui fait la part belle au sens du spectacle chez  Warhol  et nous convie comme à suivre un  Opéra Pop Art.

Andy Warhol (1928-1987), Shadows, 1978-79. Installation view, Dia:Beacon, Beacon, New York - Photo: Bill Jacobson Studio, New York © Courtesy Dia Art Foundation, New York © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015 3. Andy Warhol (1928-1987), Jackie (Gold), 1964 Sérigraphie sur toile, 50,8 x 40,6 cm, New York, The Sonnabend Collection, AW- 0016 © The Sonnabend Collection, on loan from Antonio Homem © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015 9. Andy Warhol, Gerard Malanga et Philip Fagan à la Factory, New York, 1964. Photographie de Ugo Mulas © Ugo Mulas Heirs. All rights reserved. Courtesy Archivio Ugo Mulas, Milano – Galleria Lia Rumma, Milano/Napoli © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015

 

BON A SAVOIR

Retrouvez l’application mobile de l’exposition "Warhol Unlimited". Les visiteurs de l’exposition peuvent télécharger gratuitement une application dédiée à la découverte de l’Art de Warhol. Téléchargeable sur place au musée grâce à une borne de téléchargement ou en ligne sur Apple Store et Play Store, cette application propose une visite guidée de l’exposition par Sébastien Gokalp, commissaire de "Warhol Unlimited".

A SUIVRE

Sotheby’s annonce la vente de Mao par Warhol, une des plus belles versions encore en mains privées. Estimée à 40 millions $ (35.8 millions €), cette œuvre magistrale datant de 1972 sera l’un des lots phares de la vente d’Art Contemporain organisée le 11 novembre à New York.

 

INFOS PRATIQUES 
2 octobre 2015 – 7 février 2016                                                                                        
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris 11, avenue du Président Wilson 75116 Paris                                                                                                                                                                  
Tél : 01 53 67 40 00 / Fax : 01 47 23 35 98 www.mam.paris.fr

 

Par Caroline Benzaria

 

11. Andy Warhol lors du tournage de L'Amour, sur le parvis du Musée d'Art moderne lors de son exposition à l'ARC, Paris, 1970. Photographie d'André Morain © André Morain, Paris © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015

 

 

 

 

A voir aussi

Tags

Commentaires

J'ai beaucoup aimé cette expo aussi et ai apprécié dans cet article l'historique de
Warhol.
Comme conseillé ci-dessus, chargez l'application avant de visiter, elle est bien
faite et gratuite !!

Ajouter un commentaire