Pâtisseries mono produit: nos coups de coeur

La capitale fleurit de nouvelles adresses ‘mono-produit’ toutes plus gourmandes les unes que les autres. Après la vogue des macarons débutée par Ladurée, reprise avec brio par Pierre Hermé ; les cookies, les crêpes, les cheese-cakes, les choux, les tiramisus, les cannelés, les Saint Honoré, les Chantilly, les pop corns, les tartes tropéziennes, les caramels et autres douceurs sucrées envahissent les moindres quartiers branchés de la capitale.

Les pâtisseries mono produits: une tendance qui dure !

Les coups de coeur gourmands de la rédaction

Où et quand va s’arrêter la folie de cette tendance mono produit ? A quand la fin de cette mode sucrée, le salé ayant déjà exploité le filon avec les crêpes, les pizzas, les tartes, les croques, les œufs, mais de manière moins exclusive cependant ?

choux

Folie de choux - Pâtisseries mono produits - Sélection - Toutpourlesfemmes

Pourquoi tant d'engouement ?

Plusieurs raisons à cet engouement commentées parfois de manière un peu acide et jalouse tant par de grands chefs que par des tendanceurs : ces produits correspondent à une clientèle branchée, parisienne et/ou cosmopolite, à fort pouvoir d’achat. En effet, ces petits gâteaux sont la plupart vendus à prix d’or : ils constituent des basiques de la pâtisserie française que tout le monde aime et exploitent le besoin régressif propre à chacun face à un monde de plus en plus dur (quel bonheur que celui de retrouver le dessert de Grand-Mère !).

De réalisation assez facile pour l’initiateur du concept, le pâtissier ; les bouchées sont une vraie manne financière et le rapport qualité / prix est très avantageux pour le fabricant et un complet ‘vide-portefeuille’ pour les gourmets ! Enfin dans le déploiement de la cuisine de rue, du snacking nomade, du repas pris hors domicile, du take away pour la pause déjeuner au bureau ; ces pâtisseries se doivent d’exister, de se renouveler face à la concurrence citadine. Des concepts novateurs doivent en permanence être lancés pour attirer les gourmands et l’offre doit être toujours plus chic et branchée.

 Pâtisseries mono produits - Sélection - Toutpourlesfemmes

Un Amour de Baba

Après avoir été chef éxécutif chez Petrossian, au Buddha Bar, la belle noire Rougui Dia ouvre dans le 8 ème un temple du baba ; car elle en « mettait déjà un dans son café gourmand et que tout le monde aime çà ! » La gamme uniquement sucrée va s’élargir dans les mois à venir à des babas salés.

Le plus de l’adresse : une sélection de matières premières de qualité (chocolat Valrhona, cream cheese Elle & Vire, saumon Petrossian…).

Mes préférés : le baba praliné, le baba kalamensi au goût d’agrume.

179 rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 Paris

Ouvert du lundi au samedi

2, 20 € le mini, entre 4, 90 et 5, 50 € l’individuel, 32 € le 6 – 8 personnes

Mamy Thérèse

Voilà le goût inégalé des madeleines de Nancy selon une recette artisanale de la grand-mère d’un des 2 concepteurs du projet. Presque une quinzaine de madeleines différentes avec trois salées pour composer un repas madeleine de A à Z.

Les madeleines - Pâtisseries mono produits - Sélection - Toutpourlesfemmes

Le plus de l’adresse : un laboratoire visible de la boutique et l’extrême fraîcheur du produit, alors que pour bon nombre de personnes la madeleine est un biscuit sec et industriel.

Mes préférées : l’Idylle, une pistache cœur fondant griotte, et la Sapinière, une amande fourrée myrtille sauvage.

19 rue Saint-Antoine - 75004 Paris

Fermé le lundi

1, 10 € la madeleine ‘sèche’ et 2, 90 € la fourrée.

La Meringaie

Les Parisiens ont plébiscité l’enseigne ‘Aux Merveilleux’ et pourtant ces meringues originaires du Nord ont des saveurs insipides et ultra sucrées et il est difficile de différencier les parfums les yeux fermés !

A l’opposé, La Meringaie qui joue sur le même registre, une meringue fourrée, met en avant de bonnes recettes qui changent souvent avec un ajout de fraîcheur via des fruits.

Le plus : un montage minute et une personnalisation possible pour un gros dessert familial.

Celle que j’aime le plus : la Pélagie pour sa crème de citron vert avec framboises et fruits de la passion.

21 Rue de Lévis - 75017 Paris - 01 44 71 94 16

Fermé le lundi

4, 50 € l’individuelle et 25 € la 6 personnes

Popelini

De superbes petits choux à déguster en une voluptueuse bouchée !

Ces choux alignent leur ventre bombé de crème dans une vitrine épurée. Ici, pas de chichi esthétique ou de couleurs, ni de marketing outrancier ; seuls de vrais choux garnis d’une excellente crème parfumée naturelle. Sur les 15 parfums proposés, 9 sont des permanents et classiques (chocolat noir, café, vanille, caramel au beurre salé, citron, praliné, pistache, rose-framboise, chocolat au lait cœur passion) ; 4 restent en vente pendant 3 mois et 2 derniers sont éphémères en changeant toutes les 3 semaines afin de respecter les saisons.

Les choux - Pâtisseries mono produits - Sélection - Toutpourlesfemmes

Mon chouchou : le rose-framboise et le caramel.

Le plus : 4 adresses valent mieux qu’une et l’enseigne est installée 29 rue Debelleyme, 35 rue de Turenne, 44 rue des Martyrs, 71 rue de Seine.

2, 40 € le chou ; 14 € la boîte de 6 ; 27 € la boîte de 12

Goût de Brioche

On connaît du grand chef Guy Savoy l’emblématique soupe d’artichauts aux truffes noires.... Mais le voilà qui part sur les feuilletages régressifs de l’enfance avec la brioche.

Pour une offre continue dans la journée dans sa belle boutique du 6ème arrondissement, 2 délicieuses brioches salées (champignons, parmesan) et des petites sucrées tout aussi alléchantes (praline rose, chocolat, fruits confits....).

Les brioches - Pâtisseries mono produits - Sélection - Toutpourlesfemmes

Alors pour un petit ou grand creux, les formules mixent selon l’heure dans la journée les salées avec une soupe du jour et un dessert extrait du chariot du restaurant Guy Savoy avec une visible nostalgie pour les entremets d’antan comme le riz au lait, le financier.

Bravo à l’offre individuelle nomade mais aussi aux propositions familiales avec des pièces pour 6-8 personnes en commandant de préférence par téléphone (de 30 à 36 €).

54 rue Mazarine - 75006 Paris - 01 40 46 91 67

Fermé les dimanche et lundi

Les individuelles de 5 à 7 €

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire