Halloween en Irlande : les châteaux hantés

Il était une fois l’Irlande. Pays hanté s’il en est, de légendes en tout cas. Le vrai Halloween, c’est ici qu’il faut le vivre.

Quelques pistes pour visiter des châteaux « vraiment » hantés ?

Sur la piste des fantômes, en Irlande

halloween


Pour commencer voici
le château de Ballygally dans le comté de Tyrone (en Irlande du Nord). Vous pouvez y dormir ou, du moins, y passer la nuit. Mais…au risque de croiser le spectre de Lady Isobel  Shaw, surtout si vous êtes féministe dans l’âme. Au XVIIème siècle  son époux James l’avait condamnée à mourir de faim en l’enfermant dans la plus haute tourelle du château parce qu’elle avait mis au monde une petite fille alors que Lord James désespérait d’avoir un héritier mâle. De désespoir, Lady Isobel  se serait jetée du haut de la tourelle sur les falaises en contrebas. Des clients affirment avoir vu son spectre dans leur chambre, errant à la recherche d’une petite fille…

A Loftus Hall dans le comté de Wexford (en République d’Irlande) les murs se souviennent encore d’une partie de carte organisée par un certain Charles Tottenham propriétaire des lieux. Alors que, dehors, la tempête faisait rage, un bruit tonitruant se fit entendre à la porte d’entrée où se tenait un bel et grand inconnu trempé jusqu’aux os. Invité par le maître de maison il fut convié à rejoindre la partie de cartes. Mais voilà… Une convive, se baissant pour ramasser une carte tombée découvre d’affreux sabots fourchus couverts de sang en guise des pieds du bel inconnu. Se voyant découvert ce dernier bondit en poussant un terrible hurlement et transperça la toiture. Diable ? démon ? en tout cas la brèche reste encore visible à Loftus Hall et attend la visite d’une pauvre âme. La vôtre ?...

Le château de Leap (photo ci-dessus) dans le comté de Offaly (en République d’Irlande) possède une chapelle sanglante. Mais oui. Au point que certains habitants alentour n’osent pas pénétrer dans l’enceinte du château.  Cela vient d’une époque lointaine où  l’un des frères héritiers O’Carroll plongea une épée dans le cœur de son frère, devenu prêtre, en pleine célébration de la messe. Et depuis, une mystérieuse « entité » dit-on, hante les étages inférieurs et les oubliettes du château en dégageant une étrange odeur de soufre. Donc en cas de visite, si ça sent le soufre, vite décampez !

En cherchant bien vous en trouverez encore bien d’autres de châteaux ou des manoirs hantés. Mais si  vous êtes amateur de frissons, une alternative s’offre à vous à Dublin pour le Festival Bram Stoker, inventeur de génie de Dracula. Il donne lieu, chaque année, fin octobre à un véritable festival d’Halloween issu d’une fête celte vieille de 200 ans. On se retrouve dans le quartier gothique de Dublin pour tout un week-end où l’effroi et les sensations fortes côtoient le fantastique à travers la ville. C’est tellement sérieux que le festival entre jusqu’à la cathédrale Saint-Patrick avec musique et contes destinés à amuser ou effrayer.

N’ayez pas peur de vous informer auprès de l’Office de tourisme d’Irlande : www.ireland.com

Evelyne Dreyfus

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire