Les Gorges du Verdon... en 3D et en coulisses !

Plongée dans les coulisses du tournage de « Verdon Secret », un film actuellement en tournage dans les splendides gorges du Verdon. Un décor naturel exceptionnel qui méritait bien une version 3D!

GORGES DU VERDON

François Bertrand Réalisateur, Caméra Lucida

Un panorama à couper le souffle. Le Verdon, le plus grand canyon d’Europe. Une entaille longue de 21 km de long, frontière naturelle entre les Alpes de Haute-Provence et le Var. Des falaises vertigineuses de 300 à 600 mètres de hauteur, une rivière couleur émeraude, des rives sauvages, un petit paradis pour les randonneurs, les grimpeurs et tous les passionnés de sensations fortes.

GORGES DU VERDON

 Le décor est planté. Nous sommes au troisième jour de tournage, en ce début septembre. En contrebas du sentier Martel, près de la grotte aux pigeons, le réalisateur et ses techniciens effectuent les derniers réglages du drone, un modèle dernier cri, vrai petit bijou technologique. Pour les rejoindre, nous n’avons pas le choix : descente en rappel le long de la paroi, tyrolienne installée spécialement pour le tournage, et via ferrata. Toute l’équipe technique a emprunté le même parcours.

GORGES_DU_VERDON

 Le tournage s’avère plutôt… périlleux et compliqué question logistique. Il devrait durer un mois.

« J’aime les défis et le relief me parle », avoue avec un grand sourire le réalisateur François Bertrand entre deux prises de vue. Triathlète et passionné d’alpinisme, il s’attendait bien évidemment à un tournage peu commun. Repéré par le producteur Jean-Marc Paris, alors qu’il venait d’obtenir plusieurs grands prix pour son film « Moi, Van Gogh »- le premier film en Imax sur l’art-, François Bertrand doit ce jour-là composer avec les brusques changements de lumière dans les gorges.

GORGES DU VERDON

 Le drone effectue un nouveau passage au-dessus de deux kayakistes professionnels , comédiens pour l’heure, avant de longer les parois abruptes du canyon. Tout le matériel a été transporté sur des raftings spécialement aménagés pour le film.

Un vrai défi humain et technique.

Ce projet n’aurait pu voir le jour sans la ténacité d’un amoureux du Verdon et un passionné d’escalade, le producteur Jean-Marc Paris.

Alors qu’il visite en famille le grand canyon du Colorado, en 1995, il découvre un cinéma Imax avec un film sur écran géant à Sunset Point.

Depuis ce jour, c’est devenu une idée fixe : réaliser un film en relief sur le canyon du Verdon.

GORGES DU VERDON

 

« Il s’agit bien d’un film et non d’un documentaire. « Verdon Secret » va permettre au grand public de découvrir des endroits qui n’ont jamais été filmés auparavant, comme par exemple le couloir de marbre. Le film va apporter un nouveau regard sur le Verdon, avec son histoire, son patrimoine. Lorsqu’ils viennent sur les lieux, les gens ne voient que 5% de ce qu’il y a à découvrir, affirme Jean-Marc Paris, qui a passé plus de 4 ans en répérage. On veut que les gens s’accrochent aux accoudoirs, qu’ils éprouvent les mêmes sensations que les kayakistes ou les grimpeurs » .

L’objectif est clair. Il faut pousser les visiteurs à traverser la carte postale.

« En général, les visiteurs disent : on fait le Verdon. On aimerait qu’avec ce film ils vivent le Verdon », résume Suzanne Gionni, la directrice du Parc naturel.

Les touristes pourront ainsi revenir sur les plus beaux lieux de tournage grâce à un mini-guide édité lors des différents repérages. 17 lieux sélectionnés pour le public, comme le célèbre Styx et ses eaux turquoises, l’Imbut, le village de Bauduen, mais également le sentier des pêcheurs et les chemins des cueilleurs de buis.

« On veut que les gens s’accrochent aux accoudoirs »

GORGES DU VERDON

Le film ? Il raconte l’histoire d’Hidalgo et Clara, deux adolescents que tout semble opposer, mais qui vont devoir s’entraider. Hidalgo revit un siècle plus tard l’aventure d’Alfred Martel, le père de la spéléologie qui réalisa en 1905 la première grande descente intégrale du Verdon . Hidalgo va tenter l’aventure en canoë , équipé comme l’étaient les pionniers de l’époque. Il rencontre Clara, une jeune femme moderne, d’origine africaine. Il voudrait lui faire partager sa passion pour Alfred Martel, mais les évènements vont en décider autrement…..

Pour vivre cette expérience cinématographique, une salle de cinéma 3D, Ecociné Verdon, a été spécialement construite dans la ville thermale de Gréoux les Bains.

L’avant-première de ce film d’aventure en relief est annoncée le 26 mars prochain à L’Ecociné.

La Géode, à Paris, a d’ores et déjà signé un accord. Les dates restent à déterminer… avant une tournée mondiale dans toutes les salles équipées Imax.

Une très belle aventure commence.

www.ecocine.fr
www.parcduverdon.fr
www.greoux-les-bains.com<

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire