Dans les coulisses des vitrines de Noël

9 façades et 11 vitrines enchantées pour faire revivre en contes la féerie de Noël : cette année le Printemps célèbrera avec faste ses 150 ans.

La Fée Printemps, les Demoiselles Roses de Lancôme, Les Petits Maîtres du Temps de Longines, les Marionnettes Anglaises de Burberry, les Jolies Danseuses de Louboutin, Les Génies de la Source d’Evian, les Poupées Parisiennes de Rykiel : tous les personnages des fabuleux contes du Printemps seront là, animés et en 3D, pour rendre plus féérique encore Noël au Printemps.

Des chiffres impressionnants

6 semi-remorques de décors, 15 jours de montage et 3 mois de construction….

2 logos lumineux (150 ans Printemps) de 7 m de long sur 5 m de haut à l’extérieur et un personnage animé de plus de 5 m de haut sur la façade à l’extérieur …

« La » marquise du Printemps en majesté avec 8 kms de guirlandes de 96 000 LED et 2 kms de guirlandes flash ; 8 000 fleurs et 8 millions de flash par heure pour la sous-marquise….

Et encore dehors 130 étoiles et 15 fleurs XXL de 5 mètres de diamètre…..

Les motifs de la magie

En 2 mots, offrir via la Fée Printemps le plus beau des cadeaux à tous, à savoir le printemps au cœur de Noël. Sous le ciel étoilé de Paris, la Fée Printemps et son conte illustreront la magie du grand magasin et feront renaître la vie en illuminant la coupole, les façades et les vitrines.

Une mise en scène signée Découflé

C’est Philippe Decouflé qui va signer toutes ces mises en scène. On lui doit quelques très belles réalisations pour certains costumes de l’Opéra de Paris et de la Comédie Française, Octopus, le Cirque du soleil, le Crazy Horse, le concert de David Bowie. « Faire vivre joyeusement la magie de Noël en s’amusant », tel est le credo de cet artiste.

Commercialement, cet anniversaire se fêtera aussi par plus de 200 créations exclusives et fantaisies qui vont des chaussures au polo en passant par les alcools et les bijoux. Tout un monde de paillettes disponibles aussi sur les boules de décoration de votre sapin.

A partir du 7 novembre 2015

Par Marie Laure de Vienne

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire