Nouvelle cartographie du réseau de bus en France

Et si vous changiez vos habitudes de voyage ? Pour celles qui ont suivi les multiples débats de la loi Macron, l’arrivée de la libération du marché du bus ne sera pas une surprise. En effet, en réduisant la distance entre deux distances à plus de 100 km, la loi a permis de diversifier les trajets habituels qui traversaient le plus souvent Paris. Elle a également entrainé une facilitation d’entrée sur le marché et amené de nouveaux acteurs.

Bus de tourisme

 Le site de voyage GoEuro vient de publier une mise à jour du réseau de ligne de bus en France qui donne un rapide aperçu de la nouvelle situation française, traversée de part et d’autre par cinq compagnies. 

Carte GoEuro

 La grande nouvelle est arrivée le 4 septembre avec le changement d’identité de la filiale de la SNCF : précédemment iDBUS, désormais OuiBus. La compagnie comptera 130 lignes d’ici 2016 et alternera entre trajets internes et européens. Elle propose en offre de lancement des prix à partir de 5€ pour des distances interterritoriales.

Pour les parisiennes, OuiBus promet des Paris-Amsterdam à 19€ et des Paris-Milan à 45€, notre destination tendance préférée de l’été 2015.

Parmi les nouveaux acteurs se trouve l’allemand Flixbus. Leader Outre-Rhin, son entrée sur le marché n’est pas passée inaperçue grâce à son offre de lancement : trajets à 1€ pour un Paris – Dijon ! Le groupe Transdev a également ajouté à son offre une compagnie spécialisée dans les lignes en France : Isilines, qui propose des allers à 9€.

Carte Europe

 

Sa consœur Eurolines reste la référence en matière de déplacement européen et propose à ce jour la plus large gamme de destination en Europe : l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas mais aussi la Pologne ou le Portugal.

Le groupe britannique Stagecoach, avec la compagnie Megabus détient également une partie importante du marché, tout particulièrement dans les destinations vers le Royaume-Uni. Vient enfin l’expert des trajets bretons, Starshipper. Arrivée en 2012, la compagnie est composée d’autocaristes appartenant à Réunir, association indépendante de voyageurs en France. Elle dessert ainsi une grande partie de la Bretagne mais aussi une majorité de villes du Sud-Ouest jusqu’à l’Espagne.

Le résultat n’est pas seulement une plus grande attractivité en terme de prix mais également au niveau du confort du voyage en car.

Les compagnies ont toutes investies dans des autocars plus haut de gamme avec des sièges confortables, des prises électriques, une connexion wifi gratuite pendant le voyage ainsi qu’un accès aux commodités à bord. Certaines proposent même des rafraichissements et snacks. Ces améliorations permettent aux voyageurs de bénéficier de meilleures dispositions pour travailler durant le trajet, regarder un film ou discuter voyage avec son voisin.

Le ministre de l’économie prévoit ainsi de libérer 700 millions de pouvoir d’achat pour les Français avec une création d’emplois directs et indirects estimée entre 10 000 et 20 000. De multiples lignes transversales sont attendues courant 2016 et ainsi qu’un déplacement de 5 millions de personnes en bus d’ici la fin d’année 2015. Une bonne nouvelle pour les voyageuses avides d’expériences humaines et accessibles.

 

La Rédaction

 

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire