Sexualités féminines, une révolution télévisuelle

Iris Brey est l’auteure de Sex and the series, sexualités féminines, une révolution télévisuelle

 Iris Brey, l'auteure de Sex and the series - 
Sexualités féminines, une révolution télévisuelle - Toutpourlesfemmes

Dans ce livre, elle explique comment les séries télévisées américaines ont, depuis les années 1990, diffusé une représentation beaucoup plus variée de la sexualité féminine, à la fois éloignée du porno et du cinéma.Selon elle, ces séries TV sont alors devenues un miroir de la société et un outil pédagogique inédit accessibles à toutes et pour tous.

Iris Brey : « Les séries françaises sont très en retard sur la sexualité féminine"

Comment est venue l’idée de ce livre ?  

Iris Brey : En avril 2015, j’ai animé une conférence au Festival Series Mania sur la sexualité féminine dans les séries TV américaines. En la préparant, je me suis aperçue qu’il y avait matière à en faire un livre tant la représentation des personnages féminins avec des sexualités complexes était devenu un enjeu narratif de ces programmes. Le public était varié, et un éditeur que cela a intéressé en faisait partie.

Quelles séries avez-vous étudié ?

I.B : Je me suis limitée aux séries américaines pour mieux comprendre et cerner les enjeux socio-culturels qui y sont liés. Mais, certaines séries nordiques et britanniques auraient été intéressantes à étudier. Moins les françaises qui sont plus en retard sur le sujet.

 

Jessica Capshaw et Sara Ramirez dans Grey's anatomy - 
Sexualités féminines, une révolution télévisuelle - Toutpourlesfemmes

A quand datez-vous le début de ce phénomène ?

I.B : Aux années 1990 quand des femmes sont arrivées aux postes de pouvoirs en tant que productrices, réalisatrices, scénaristes ou show-runners (c’est-à-dire celles qui supervisent) de ces séries. Dans Grey’s Anatomy, un panel très large de la société américaine est représenté. On y croise des femmes handicapées, latinos, qui ont des sexualités différentes, bisexuelles par exemple. Desesperate housewives a osé aborder la dangerosité des femmes au foyer, la sexualité des femmes de plus de 50 ans et même le SM.

Et Sex in the city ?

I.B : Sex and the city reste l’histoire d’une princesse qui cherche son prince charmant… Il y a eu beaucoup plus innovant ensuite : par exemple,  Girls, Masters of sex, Orange is the new black ou une de mes séries préférées, Transparent

Transparent - Sexualités féminines, une révolution télévisuelle - Toutpourlesfemmes

Pourquoi cette évolution a été véhiculée par les séries TV?

I.B : La télévision est un média de masse que l’on peut regarder chez soi dans une certaine intimité donc. De plus, les nouveaux modes de diffusion via Nexflix ou Amazon offrent plus de liberté à la fois de consommation et de production. Ce qui fait que les sujets abordés sont plus variés. A tel point que ces séries sont devenues autant un miroir de la société qu’un outil pédagogique pour parler de sexualité. Du coup, elles finissent par vraiment influencer les moeurs.  

Reste-t-il encore des tabous, des sexualités qui n’ont pas été montrées ?

I.B  : Oui, on ne voit jamais d’inceste père/fille, ni de relations sexuelles pendant les règles ou avec des femmes handicapées. 

Propos recueillis par Véronique Le Bris

Sex and the series - Sexualités féminines, une révolution télévisuelle
- Toutpourlesfemmes

Iris Brey est docteure en cinéma, spécialiste de la représentation du genre au cinéma et dans les séries et collaboratrice à Cinemateaser, Cheek Magazine et au Deuxième Regard. Elle a étudié une cinquantaine de séries télévisées américaines pour écrire son livre édité aux éditions Soap.  

 © ABC Studios ; Amazon Studios

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire