La céramique reine à Vallauris

Amoureux de la poterie, de la céramique, partez pour Vallauris : des ateliers d'artistes contemporains, des œuvres de Picasso exposées au musée. En cette année Picasso en Provence Côte d'Azur, la ville contribue à mettre en valeur ce côté moins connu de l'art picassien.

Vallauris, découverte de la cité de la céramique

Souvenirs d'un Picasso céramiste

C'est bien connu, Picasso a habité de nombreuses villes méditerranéennes, d'Antibes à Cannes puis Mougins. Au cours des années 48 à 55 il s'établit à Vallauris avec Françoise Gilot et ses deux enfants, Claude et Paloma. Mais ce n'est qu'en juillet 1946, lors d'une visite au nérolium qu'il rencontre les Ramié, directeurs de l'atelier céramique Madoura et qu'il appréhende cet art qui lui était jusque là étranger.

le café Llorca de Vallauris

Il modèle ses trois premières pièces, puis s'en va... L'été suivant, il revient chez Madoura et heureux du résultat de ses œuvres cuites ( deux petits taureaux et une tête de faune ) il se met à travailler assidûment. Chez les Ramié, il apprend le modelage, la cuisson, le décor et se lance dans une production intensive explorant toutes les ressources du matériau. Il laissera la production et la diffusion de son travail à la Galerie Madoura.

Très vite et grâce au triomphe d'une exposition de ses céramiques à Paris, les Vallauriens lui vouent une totale reconnaissance et une pleine admiration.

L'Homme au Mouton


Entrée du musée de Vallauris‏

Dans le petit château Renaissance sont conservées quelques pièces , mais l'œuvre la plus remarquable est assurément l'Homme au Mouton, la grande sculpture installée sur une des places importantes de la ville. Installée en plein air, presque trois fois grande comme un homme, l'œ,uvre pique la curiosité du touriste. L'élaboration de la pièce fut très longue ( 54 dessins préparatoires ), alors que la réalisation fut, s'il faut croire l'artiste, très rapide ( en une journée ). En remerciement à la ville qui l'avait accueilli, Picasso donna cette statue à la ville en 1949, le peintre souhaitant aussi que son œuvre soit connue d'un très large public.

Sur la place de cette grande sculpture s'est ouvert le café Llorca : un arrêt-repas s'impose justifié tant par la contemplation de l'œ,uvre que par la cuisine proposée. Ici officient le chef étoilé de La Passagère à Juan-les-Pins et son frère en pâtisserie. La cuisine légèrement teintée d'une note provençale est simple et délicieuse : sardines farcies à la ricotta, ravioles de fromage sauce basilic, souris d'agneau à la polenta crémeuse, morue en aïoli, fleurs de courgettes et ratatouille. Comptez environ 30 € par personne.

La Guerre et la Paix

Autre connivence entre cette ville et l'artiste, la réalisation et la composition monumentale La Guerre et la Paix. En 1951, Picasso émet le souhait de décorer les voûtes de la nef d'une petite chapelle attenante au château. Son rêve était de faire de ce vieux sanctuaire déserté un temple laïc de la paix. Or nous sommes en pleine guerre de Corée et Picasso très engagé au sein du parti communiste français milite pour la paix en Corée. Cette composition réalisée sur des panneaux de bois sera la dernière œ,uvre politique du peintre. Contrairement à Guernica, il ne fait aucune esquisse d'ensemble de l'œ,uvre, mais de nombreux croquis et détails préparatoires.


Oeuvre La Guerre et la Paix

L'artiste suscite l'art de la céramique

La venue de Picasso dans la ville de Vallauris suscite une effervescence artistique formidable, transformant la bourgade en haut lieu de la céramique. Des personnalités se bousculent, des peintres ( Brauner, Pignon, Ozenfant, Chagall ) vont suivre Picasso dans les ateliers de Vallauris, des céramistes ( Portanier, Capron, Derval, Perot, Valentin ) s'installent en ville. Plus tard Jean Marais s'initia sous la conduite du potier Jo Pasquali aux arts du feu et il ouvrit même sa propre galerie. Aujourd'hui le savoir-faire des potiers de Vallauris a acquis une réputation qui a dépassé l'hexagone et un atelier comme le Sassi-Milici s'inscrit dans la continuité de l'atelier Madoura.

Au Musée a lieu jusqu'en novembre prochain une rétrospective sur les Massier, artistes novateurs dans leur recherche de techniques anciennes ( faïence émaillée, lustre métallique ).

INFOS PRATIQUES
Galerie Sassi-Milici : 04 93 64 65 71 Atelier Galerie Massier : 04 93 67 97 62
Musée de la poterie : 04 93 64 66 51 Musée de la céramique : 04 93 64 71 83
Le nérolium : boutique-atelier autour des producteurs de bigarades ( oranges ) amères : parfum, savon, confiture : 04 93 64 27 54
Gîtes de charme : La salamandre rouge 04 93 64 24 36, Le mas Samarcande 04 93 63 97 73
Café Llorca : 04 93 64 30 42

Marie Laure de Vienne

Portrait de admin

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire