Renzo Piano, lauréat du concours ”Citadelle” d’Amiens

Vendredi 25 mars 2011, Amiens a décidé de confier à Renzo Piano la restructuration de sa citadelle. En compétition avec Jean Nouvel, la proposition de l'architecte italien est apparue comme la plus pertinente pour ouvrir le site de la Citadelle à l'ensemble des Amiénois et favoriser l'implantation du programme universitaire de l'université de Picardie Jules Verne (UPJV).

Délaissée par l'armée, la Ville d'Amiens a pu acquérir en 1999 le vaste ensemble foncier du site de la Citadelle. L'un des enjeux du projet de restructuration d'Amiens était non seulement de faire sauter « ce véritable verrou urbain» de la Citadelle qui a longtemps constitué une barrière infranchissable à l'extension de la ville vers le nord, mais aussi de créer la future université de Picardie Jules Verne (UPJV), tout en ménageant une continuité entre les différents quartiers de la ville.

Le projet Renzo Piano


«Mettre une université dans un fort est une bonne idée : cela assurera une unité claire et identifiable. (...) A une condition quand même : que le système soit ouvert et accessible à la ville, à la vie de chaque jour, que l'ensemble soit tolérant et que, dans la journée, enseignement et vie quotidienne se mélangent'
, souligne Renzo Piano dans la présentation de son projet. L'essentiel est dit.

Pour l'architecte, le projet 'Citadelle', constitue un vrai défi consistant à stratifier le nouveau sur l'ancien, sans l'effacer. 'Il s'agit là de trouver l'équilibre entre les documents de l'histoire, la mémoire, le savoir et le devenir de la Ville et de la Société qui la dessine', estime Renzo Piano.

Ainsi, son projet retenu à l'issue du 'Concours Citadelle' dont le résultat a été dévoilé le 25 mars 2011 par le maire d'Amiens, Gilles Demailly, propose 'un véritable projet urbain, en créant des liens visuels et physiques avec les quartiers, offrant un système hiérarchisé d'espaces publics et une architecture fonctionnellement efficace pour le futur pôle de l'UPJV'.

Le projet prend place dans la Citadelle en s'appuyant sur sa richesse historique tout en se projetant dans le futur.

'De façon sereine et respectueuse', il favorise le dialogue entre le site naturel et patrimonial réinvesti tout en préservant les potentialités de développement futur du site.

Le plan masse du projet suggére une densité bâtie autour de la Place d'armes qui devient une nouvelle centralité pour les quartiers riverains et offre ainsi un lieu convivial de rassemblement pour les Amiénois.

Le système urbain proposé présente une succession de places, de cheminements de tailles et d'ambiances paysagères variées. A partir de la Place d'armes, le projet se développe progressivement vers le nord. Le mode d'implantation bâti sur le site, en une trame de bâtiments « en peigne », permet d'offrir une grande souplesse vis-à-vis du phasage dans le temps.

Sur le plateau, grande réserve foncière de cinq hectares, le projet propose dès la première phase l'installation de l'équipement sportif. Il intègre également la prise en compte du temps, en proposant sur cette partie du site le développement à l'horizon 2020 d'un nouveau quartier de logements pour les Amiénois.

Renzo Piano, biographie

Renzo Piano naît à Gênes (Italie) le 14 septembre 1937. En 1964, il est diplômé de l'école polytechnique de Milan. Lors de ses études, il travaille sous la direction de Franco Albini, suivant aussi régulièrement les chantiers de son père, importante source d'expérience pour lui.

Entre 1965 et 1970, il complète sa formation lors de voyages d'études en Grande-Bretagne ou en Amérique. C'est à cette époque qu'il rencontre Jean Prouvé : leur amitié aura une influence profonde sur sa vie professionnelle. En 1971, il monte l'agence 'Piano & Rogers' avec Richard Rogers, son associé sur le Centre Pompidou. Puis, en 1977, 'l'Atelier Piano & Rice' avec l'ingénieur Peter Rice, qui travaillera avec lui sur de nombreux projets, jusqu'à sa mort en 1992.

Il fondera ensuite Renzo Piano Building Workshop, qui dispose de bureaux à Paris et Gênes. Une centaine de personnes (architectes, ingénieurs...) travaillent avec lui en collaboration avec des architectes associés, avec qui il a su créer des liens solides au cours des ans.

Parmi les nombreux prix obtenus lors de sa carrière, il reçoit le prestigieux prix Pritzker en 1998.

Quelques réalisations de Renzo Piano

Parmi les réalisations de Renzo Piano et de son équipe, on peut retenir le centre Georges-Pompidou à Paris, en association avec Richard Rogers (1977), le centre culturel Jean Marie Tjibaou à Nouméa (1998), la reconversion des usines Fiat à Turin (1990), et la reconstruction du quartier de Potsdamer Platz à Berlin (2000). Sans compter, l'extension de l'université de Columbia à New York, et la porte de la citadelle et l'opéra de la Valette, actuellement en cours.

Par Nicole SALEZ

Portrait de admin

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire