Allez voir Pierrette Bloch à la Galerie Karsten Greve !

En France, elle fait partie des femmes artistes les plus renommées de l’Après-guerre. Toutefois, si son œuvre aujourd’hui bénéficie d’un succès d’estime, elle n’est pas encore consacrée. Dans l’attente d’une rétrospective qui la fera basculer définitivement dans la grande histoire de l’art : Prenons le temps de la découvrir!

Aux antipodes du Pop Art ! Un certain nombre d’œuvres de Pierrette Bloch à la Galerie Karsten Greve

Une vie

Pierrette Bloch est née en 1928 à Paris. Formée par Henri Goetz et André Lothe, elle vit et travaille à Paris et à Bages (Aude). Son œuvre se situe à la charnière entre le passé, celui de l’art moderne, et, du présent, celui de l’art contemporain qui débute dans les années 1960 et se tient à cheval entre le dessin, le collage, la sculpture.

bloch_peinture_untitled

Pierrette Bloch Sans titre / untitled 2016 Bâton d’huile sur papier Mi-Teintes® noir Canson / Oil stick on Mi-Teintes® black Canson paper 20,9 x 36, 2 cm / 8 1/4 x 14 1/2 in N° C.1075 © Pierrette Bloch Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz Photo : Adam Rzepka - Pierrette Bloch Galerie Karsten Greve Paris - Toutpourlesfemmes

Elle s’engage dès ses débuts dans la voie de l’abstraction. Elle est amie avec Pierre Soulages. Ils partageront respectivement toute leur vie une attraction profonde pour l’abstraction et les noirs.

Elle, commence par peindre des peintures à l’huile de texture épaisse.

 

« Peinture à l’huile et puis après et bien qu’est-ce qu’il s’est passé ?...La vie » répondra Pierrette Bloch. Vidéo Pierrette Bloch ©Musée Jenish Vevey 2012 A partir de 1952-53, elle réalise ses premiers collages.

bloch_peinture_untitled

Pierrette Bloch Sans titre / untitled 1971 Collage, encre sur papier sur isorel / Collage, ink on paper on isorel 100 x 98,5 cm / 39 1/3 x 38 3/4 in Collage N°C.985 © Pierrette Bloch Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz - Pierrette Bloch Galerie Karsten Greve Paris - Toutpourlesfemmes

Elle choisit ses papiers blancs et ivoires, ses cartons qu’elle fixe sur isorel. A travers des séries, elle assemble à l’intérieur du tableau, des zones. Ses gestes ordonnent des placements de formes d’où surgissent des vides et des pleins, la lumière et l’ombre, le blanc et le noir.

Zéro narration.

Après un séjour aux Etats-Unis, un mouvement l’intéresse: « SUPPORTS-SURFACES »

« Supports-Surfaces » est un mouvement né à la fin des années 60 qui dit non la peinture n’est pas morte et pense que peindre est encore possible à condition de révolutionner les moyens picturaux classiques. Ils explorent toutes les techniques qu’autorisent les travaux manuels. Suppressions du pinceau, du châssis, faire du pliage, …Le tableau ne doit exister que pour sa réalité matérielle.

Elle ne fait pas partie du groupe.

En 1971, elle travaille à l’encre noire.

Un vif rappel à la peinture chinoise et aux taches abstraites adoptées par l’américain Franz Klein (1910-1962) ou le Français Pierre Soulages qui cherchent à faire apparaître comme elle, la sensation de vide, d’espace, de lumière.

En 1973, elle commence ses premières grandes mailles.

Pierrette Bloch Maille 1974 Fils de nylon et corde sur toile / nylon wires and rope on canvas 206 x 177 cm / 81 x 69 2/3 in No. 7 © Pierrette Bloch Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz - Pierrette Bloch Galerie Karsten Greve Paris - Toutpourlesfemmes

Néo-Tapisserie d’une Pénélope ? Ce tricotage présente une structure avec des nœuds, de la texture, des lignes surtout des lignes qui s’entrecroisent.

Du trait à la ligne : Dessiner encore, toujours.

bloch_peinture_untitled

Pierrette Bloch Sans titre / untitled 1978 Plume et encre blanche sur papier Vergé noir / Fountain pen and white ink on black Vergé paper 21 x 29,7 cm / 8 1/4 x 11 3/4 in N° 1021 © Pierrette Bloch Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz Photo : Adam Rzepka - Pierrette Bloch Galerie Karsten Greve Paris - Toutpourlesfemmes

Pierrette Bloch ne rêve pas d’ordinateur. La gestuelle de l’abstraction lyrique après guerre, demeure et montre des rythmes biologiques, des spasmes de la pensée. Loin du réalisme, loin de la photographie l’artiste laisse une empreinte lumineuse. La trace de l‘expression de sa personnalité. L’artiste invente des lignes plus longues, une calligraphie hermétique.

En 1984, elle travaille ses premiers fils de crin.

 « Ce qui m’intéresse surtout pour moi, c’est le moment où je parcours ce fil et les retours et les péripéties que j’accepte ou que je refuse. Il a fallu que j’attache des fils de crin qui ne sont pas très long et en faisant ça je me suis rendue compte que le nœud était une ponctuation qui m’intéressait. » Pierrette Bloch . Vidéo. L'artiste Pierrette BLOCH explique pourquoi et comment elle utilise le fil de crin pour créer des sculptures très légères. L'interview a lieu dans le cadre de l'exposition elles@centrepompidou. Ina.fr

 

bloch_fils_de_crin_de_cheval

Pierrette Bloch Sans titre / untitled 1988 Crins de cheval noués sur fil de nylon / Horse air knotted on nylon wire l = 166 cm / w = 65 1/3 in BE.7 © Pierrette Bloch Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz - Pierrette Bloch Galerie Karsten Greve Paris - Toutpourlesfemmes

L’art moderne a ouvert la voie à l’utilisation de matériaux hétéroclites. Tout est permis.

En 1994 elle réalise ses premières lignes de papier (1 à 12 m).

Vue de l’exposition. Photo CB - Pierrette Bloch Galerie Karsten Greve Paris - Toutpourlesfemmes

Un ruban qui occupe l’espace d’un mur entier de la galerie Karsten Greve durant cette exposition. La matérialité de l’œuvre peinture-objet est conservée en rouleau dans une boîte quand elle n’est pas déroulée. Une partition rythmique pour les yeux à suivre, allant de point en point, incitant à compter sans compter, instant par instant, une méditation, une fuite, qui demande le déplacement du visiteur dans l’espace.

L’oeuvre c’est à nous de la voir, de la reconnaître comme tel pour, sa finesse, son culot, sa simplicité, son dépouillement, sa complexité et sa dimension spectaculaire: son absence de sens et sa dimension éphémère.

Dernières oeuvres

bloch_peinture_sans_titre

Pierrette Bloch Sans titre / untitled 2014-2016 Bâton d’huile et pastel sec sur papier/ Oil stick and dry pastel on paper 50 x 65 cm / 19 3/4 x 25 1/2 in N°1099 © Pierrette Bloch Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz Photo : Adam Rzepka - Pierrette Bloch Galerie Karsten Greve Paris - Toutpourlesfemmes

Il faut pour regarder ces oeuvres se laisser aller à une réaction instinctive mais avoir par ailleurs, un regard cultivé par le raisonnement théorique d’une époque qui croyait en l’individu en tant qu'explorateur d’une intériorité vagabonde.

Pierrette Bloch appartient à cette catégorie d’artistes qui bâtie son œuvre dans l’ombre, lentement, qui tisse, range, note, ordonne l’espace comme on place des objets dans une armoire, comme on dresse une table, on arrange l’espace visuel…sans pour autant avoir le souci du décor.

Simplifier. Rendre bien lisible l'espace.

De grands musées et des collections publiques et privées majeures, parmi lesquelles le MoMA à New York, le Yokohama Museum of Art au Japon, le Stedelijk Museum, à Amsterdam, la fondation Louis Vuitton pour la Création, Paris, ainsi que le musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, le Centre Pompidou et le musée d’Art moderne, à Paris ont déjà reconnu que l’œuvre ne devait pas seulement exister pour elle-même .

Informations pratiques : GALERIE KARSTEN GREVE Pierrette Bloch Un certain nombre d’oeuvres Du 14 janvier au 25 mars 20175, RUE DEBELLEYME F-75003 PARIS TEL +33-(0)1-42 77 19 37 FAX +33-(0)1-42 77 05 58 info@galerie-karsten-greve.fr

caroline benzaria tout pour les femmes

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire